5 chants festifs et leur origine

Sur cette page

Publié le 
13 décembre 2021

Les festivités de fin d’année et du solstice s’accompagnent partout de musique. Que ce soit en famille, à la radio, en concert ou dans l’intimité, la musique rime avec fête. Dans toutes les langues, des chants nous ramènent à la beauté de la nature. Qu’ils soient modernes ou traditionnels, ils sont tantôt joyeux, tantôt tendres, tantôt contemplatifs. Pour moi, ils reflètent aussi toute la diversité du Canada. Laissez-moi vous en présenter quelques-uns.

1. Ksahkommii

Le chant, tout comme la danse, joue un rôle important pour les Premières Nations. Il trouve son inspiration dans tout ce qui entoure l’être humain : la nature, la Terre, le Cosmos. Le titre de ce chant contemporain de la nation des Pieds-Noirs signifie « Terre mère » en français. Ses paroles évoquent la relation entre l’humain et la nature. Elles nous rappellent que nous pouvons nourrir cette relation par nos cinq sens. Ce chant comprend aussi l’appel du bison, qui a permis aux Pieds-Noirs de subsister. Voilà une façon de remercier la Terre pour la vie qu’elle nous offre. Vous pouvez écouter une version audio du chant Ksahkommii (s’ouvre dans un nouvel onglet) sur le site du Centre national des arts.

2. Le sentier de neige

Ce grand succès des Classels me vient tout de suite à l’esprit lorsque je pense à l’hiver. Le groupe québécois, d’ailleurs reconnu pour se vêtir tout en blanc, a composé cette ballade dans les années 1960. « Le sentier de neige courant la vallée / Où dansent en cortège des sapins gelés ». Cette description « carte postale » donne envie d’enfiler bottes et manteau pour sortir profiter de la féérie de cette saison. Plus loin dans la chanson, on peut entendre : « Je t’ai dit je t’aime dans la paix des bois / La neige en poème fondait sous nos pas ». J’entends dans ces paroles une invitation à passer des moments de joie paisible avec nos proches et surtout à leur exprimer toute notre affection!

3. Jingle Bells

Des clochettes accompagnent souvent ce chant traditionnel des États-Unis. C’est que celui-ci évoque le tintement joyeux des grelots accrochés aux traineaux. Si on l’associe aujourd’hui au traineau du père Noël, vous vous doutez qu’il a une tout autre origine. Son auteur, James Lord Pierpont, aurait en fait voulu décrire les courses de traineaux à cheval. Dans les années 1850, ces courses auraient été organisées chaque année pour souligner la fête de l’Action de grâce, célébrée en novembre dans son village du Massachusetts. D’ailleurs, saviez-vous que Jingle Bells s’est d’abord intitulé One-Horse Open Sleigh? (Un one-horse open sleigh est une sorte de traineau tiré par un seul cheval.) J’ai une affection particulière pour cette chanson, car c’est la première que j’ai apprise en anglais, ma deuxième langue, et je pense bien que je ne suis pas la seule! Avec son rythme galopant et ses références au plaisir de glisser en traineau, ce chant rappelle sans contredit la joie de jouer dans la neige!

4. O Tannenbaum

Le saviez-vous? L’ode au roi des forêts tire son origine de l’Allemagne. Vous la connaissez peut-être sous le titre Mon beau sapin ou tout simplement Le sapin. C’est au compositeur Ernst Anschütz que l’on doit la version connue aujourd’hui, qui date de 1824. « Mon beau sapin, roi des forêts / Tu gardes ta parure. » Le texte rend hommage à ce conifère qui illumine la forêt l’hiver. Il faut savoir que les peuples germaniques admiraient la force vitale de ses rameaux, toujours verts. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils les utilisaient pour décorer les habitations et les lieux sacrés. S’ils ont ajouté des bougies dans ces arbres dès le 17e siècle, c’est, comme on le devine, pour fêter le retour de la lumière qui s’amorce avec le solstice d’hiver.

5. Riu riu chiu

Ce chant espagnol est attribué, selon certains, à Mateo Flecha, compositeur de la Renaissance. Il s’agit d’un villancico, soit une forme de danse, d’abord profane puis religieuse, populaire au 16e siècle. Le titre Riu riu chiu peut être interprété de différentes façons. Mon interprétation préférée l’associe aux chants du rossignol ou du martin-pêcheur. Ce chant nous rappelle que les mois de décembre et janvier ne se vivent pas sous la neige dans toutes les parties du monde!

En fin de compte, est-ce la fête qui nous donne envie de chanter ou le chant qui nous donne envie de fêter? Dans tous les cas, la musique fait voyager : parmi les cultures, dans la nature et en nous-mêmes. Et vous, dites-moi : qu’écoutez-vous en cette période de l’année?

Sources

Voir les sources consultées

Avertissement

Les opinions exprimées dans les billets et dans les commentaires publiés sur le blogue Nos langues sont celles de leur auteur. Elles ne reflètent pas nécessairement celle du Portail linguistique du Canada.

À propos de l'auteur

Ève Lyne Marchand

Ève Lyne Marchand

Ève Lyne Marchand est traductrice de l'anglais au français au gouvernement du Canada depuis 2009. Elle se spécialise notamment dans les domaines de l'emploi, de la formation et de la gestion de projet. Outre la traduction, elle a étudié la création littéraire et la musique : billets sans escale vers une vie parallèle où elle écrit poésie, fantastique et science-fiction.

categories-bullets

Écrire un commentaire

Veuillez lire la section « Commentaires et échanges » dans la page Avis du gouvernement du Canada avant d’ajouter un commentaire. Le Portail linguistique du Canada examinera tous les commentaires avant de les publier. Nous nous réservons le droit de modifier, de refuser ou de supprimer toute question ou tout commentaire qui contreviendrait à ces lignes directrices sur les commentaires.

Lorsque vous soumettez un commentaire, vous renoncez définitivement à vos droits moraux, ce qui signifie que vous donnez au gouvernement du Canada la permission d’utiliser, de reproduire, de modifier et de diffuser votre commentaire gratuitement, en totalité ou en partie, de toute façon qu’il juge utile. Vous confirmez également que votre commentaire n’enfreint les droits d’aucune tierce partie (par exemple, que vous ne reproduisez pas sans autorisation du texte appartenant à un tiers).

Commentaires

Les commentaires sont affichés dans leur langue d’origine.

Lire les commentaires

Merci pour cette belle description des chants de Noël. Tu me rappelles mes souvenirs d'enfance et tu résumes très bien les images que je vois dans ma tête en écoutant ces chants festifs. Ce sont des chants traditionnels qui resteront toujours! Merci encore et Joyeuses fêtes

Merci de cet article intéressant!
Depuis le 1er décembre, j’ai sorti ma pile de CD de Noël. J’écoute Ginette Reno, Bruno Pelletier, Dean Martin, Marie-Michelle Desrosiers, Fernand Gignac, Tchaikovsky, Barbara Streisand, BB King, Rod Stewart…

Saviez-vous que c’est le 50e anniversaire de la chanson de Noël de John Lennon et Yoko Ono This is Christmas (War is Over)?

Date de modification :