Rigoler et apprendre avec des chansons des Fêtes

Sur cette page

Publié le : 
10 décembre 2018
Rédigé par : Marise Guay

Pendant les Fêtes, pourquoi ne pas puiser dans le vaste répertoire des cantiques, chansons à répondre et ritournelles populaires pour vous amuser dans votre langue seconde? Voici quelques suggestions… sans prétention.

Des chansons pour se mettre en voix

Plusieurs chansons des Fêtes plairont aux débutants, car elles contiennent peu de mots. Quelques-unes frôlent même l’abus d’onomatopées! Par exemple, « The Little Drummer Boy » (« L’enfant au tambour ») contient une majorité de phrases formées de « pa-rum-pum-pum-pum ». Même si j’adore cette chanson, un détail m’a toujours semblé farfelu dans la version française : l’enfant s’est endormi sur son tambour! Quel endroit inconfortable pour piquer un somme! La chanson la plus facile à retenir est sans doute « Feliz Navidad », composée de deux phrases en anglais et de deux phrases en espagnol, chantées en alternance.

Je vous propose aussi, pour leur rythme facile à suivre, ces airs incontournables qui vous mettront en voix : « White Christmas » (« Noël blanc »), « Let It Snow! » (« C’est l’hiver ») et « O Christmas Tree » (« Mon beau sapin »).

Des chansons pour enrichir son vocabulaire… et sa liste de cadeaux

Plusieurs chansons de Noël contiennent des paroles surprenantes. Dans « Santa Baby », la chanteuse demande une décapotable et un yacht (rien de moins). Il y a aussi cette fillette qui veut un hippopotame dans « I Want a Hippopotamus for Christmas ». On espère que c’était seulement pour la beauté de la rime.

En anglais, la palme de cette catégorie est décernée à la très jolie « The Twelve Days of Christmas ». Excellent exercice de mémoire, cette ritournelle énumère les cadeaux qu’offre un amoureux à son amoureuse. En 12 jours, il lui donne l’équivalent d’une basse-cour (tourterelles, poules, oies et cygnes) et des dizaines de musiciens et de danseuses. De quoi faire peur même à la fiancée la plus éprise! Et puis, qui donc se lève un matin et se dit « je vais lui offrir une perdrix dans un poirier (“a partridge in a pear tree”), elle sera comblée! »?

En français, une chanson remplie de saveurs s’impose : « La tourtière ». Véritable lexique culinaire rédigé en 1954, elle nous fait visiter les tables de plusieurs pays. Les ingrédients pour concocter ladite tourtière sont, eux, insolites et peu ragoûtants : des machins, des p’tites affaires, beaucoup de sel… et des jarretières!

Des chansons pour affiner sa diction

Pour la francophone que je suis, « It’s Beginning to Look a Lot Like Christmas » est un défi. Malgré des années de chant choral, j’ai l’impression qu’il y a toujours quelque chose qui dépasse quand j’entonne la première phrase! Je recommande « We Wish You a Merry Christmas » afin de mémoriser pour toujours les souhaits consacrés de la période des Fêtes : « Merry Christmas » et « Happy New Year ».

Les plus courageux (francophones ou apprenants) peuvent tenter l’expérience de « La danse à Saint-Dilon ». Si vous êtes un amateur de plongée en apnée, vous avez peut-être une chance de suivre le rythme de l’auteur. En effet, Gilles Vigneault vous livre les huit couplets en à peine deux minutes, sans même avoir l’air de se presser.

Des paroles à examiner de plus près

Avoir les paroles en main est utile, car nos oreilles nous trompent parfois. Un de mes amis a longtemps cru que, dans « Minuit, chrétiens », le chanteur disait : « Là, mon dentier tressaille d’espérance » (au lieu de « Le monde entier tressaille d’espérance »). Ou alors, même si on les comprend, les paroles surprennent. Par exemple, qui, en hiver, s’exclame « Vive le vent! » quand on connaît la force d’une tempête au Canada? Vive la version anglaise « Jingle Bells »!

Vous aimez ces chansons, mais souffrez d’une extinction de voix? Faites le jeu français et le jeu anglais du Portail linguistique qui portent sur des chants que vous connaissez sans doute.

Et vous, quels sont vos airs préférés? Quelles chansons sont devenues des traditions dans vos soirées des Fêtes? Quelles sont celles qui vous font sourire?

Avertissement

Les opinions exprimées dans les billets et les commentaires publiés sur le blogue Nos langues sont celles de leur auteur. Elles ne reflètent pas nécessairement celle du Portail linguistique du Canada.

À propos de l'auteur

Marise Guay

Marise Guay a obtenu un baccalauréat en traduction et a commencé sa carrière comme traductrice au Bureau de la traduction. Elle est devenue langagière-analyste par la suite, et s’est concentrée sur la création de contenu linguistique et la communication claire. De passage dans une autre équipe, elle a pu mener des projets axés sur le Web, le design graphique et les médias sociaux. De retour dans l’équipe du Portail, elle se concentre surtout sur les médias sociaux et les projets connexes.

categories-bullets

Écrire un commentaire

Veuillez lire la section « Commentaires et échanges » dans la page Avis du gouvernement du Canada avant d’ajouter un commentaire. Le Portail linguistique du Canada examinera tous les commentaires avant de les publier. Nous nous réservons le droit de modifier, de refuser ou de supprimer toute question ou tout commentaire qui contreviendrait à ces lignes directrices sur les commentaires.

Lorsque vous soumettez un commentaire, vous renoncez définitivement à vos droits moraux, ce qui signifie que vous donnez au gouvernement du Canada la permission d’utiliser, de reproduire, de modifier et de diffuser votre commentaire gratuitement, en totalité ou en partie, de toute façon qu’il juge utile. Vous confirmez également que votre commentaire n’enfreint les droits d’aucune tierce partie (par exemple, que vous ne reproduisez pas sans autorisation du texte appartenant à un tiers).

Commentaires

Les commentaires sont affichés dans leur langue d’origine.

Lire les commentaires

Ce n'est pas Noël sans « Petit papa Noël » et « Il est né le divin enfant ».

Bien d'accord! Je chante ces chansons depuis si longtemps que je ne me rappelle même pas les avoir apprises!

Quel talent Marise pour décortiquer toutes ces chansons! Bravo pour ton billet de blogue et joyeuses Fêtes!

Merci, Mélanie! C'était pas mal amusant à rédiger! Joyeux Noël!

Sujet : le chant anglais « The Twelve Days of Christmas »

J'ai appris récemment que ce chant date de la révolution protestante en Angleterre. Il tient son origine des catholiques persécutés chez qui il était interdit de chanter les cantiques catholiques au temps des Fêtes. Chaque cadeau nommé fait référence à la Bible; ten fait référence au dix commandements, patridge est Dieu le Père, etc. Ceci rend cette chanson très intéressante en effet! Avis à ceux qui veulent la découvrir en faisant une recherche plus poussée!

Joyeux Noël!

Très intéressant! Quelques chansons nous cachent des petits secrets, en effet! J'ai lu que « Have yourself a merry little Christmas » était plutôt déprimante dans sa version originale; les premières paroles disaient : « Have yourself a merry little Christmas/It may be your last/Next year we may all be living in the past »! Heureusement qu'elle a été réécrite pour s'harmoniser davantage avec l'esprit des Fêtes!

J'ai lu quelque part que la chanson « A Partridge in a Pear Tree » était à l'origine partiellement bilingue. Les anglophones ne connaissant pas un mot de français se sont mis à chanter ce qu'ils croyaient comprendre et c'est ainsi que « a partridge, une perdrix » serait devenu « a partridge in a pear tree ».

Marise. J’ai bien rigolé en lisant ton billet. Il m’a rappelé de bons souvenirs. Merci et joyeuses fêtes!

Date de modification :