Comment écrire des lettres et des courriels inclusifs

Sur cette page

Date de publication : 
5 février 2018
Rédigé par : Marc-André Descôteaux
, Portail linguistique du Canada

Le Bureau de la traduction a publié récemment une recommandation linguistique sur l’écriture inclusive dans la correspondance. Nous y proposons d’utiliser des techniques simples pour écrire des courriels et des lettres d’une façon qui inclut les personnes de toutes les identités de genre.

L’identité de genre expliquée

Le Lexique sur la diversité sexuelle et de genre du Bureau de la traduction dit que l’identité de genre est la « sensation intérieure et profonde d’être homme ou femme, homme et femme, ni homme ni femme ». Quand une personne ne s’identifie pas soit au genre masculin, soit au genre féminin, on dit qu’elle a une identité de genre non binaire.

La réponse à une question d’aujourd’hui

Notre recommandation sur l’écriture inclusive dans la correspondance répond à une question tout à fait actuelle. Mettons les choses en contexte. En 2017, le gouvernement du Canada a annoncé que les citoyens pourraient dorénavant indiquer un genre autre que « masculin » ou « féminin » dans leur demande de passeport. Certains gouvernements provinciaux offrent aussi l’option « X » pour d’autres pièces d’identité.

Par conséquent, des ministères et des organismes nous ont demandé de les conseiller sur la façon d’écrire de la correspondance qui s’adresse aux personnes de toutes les identités de genre. C’est à ce besoin précis que répond notre recommandation.

Ce qu’est l’écriture inclusive

En Europe, l’écriture inclusive se définit comme un ensemble de techniques de rédaction qui visent à inclure tant les femmes que les hommes.

Au Bureau de la traduction, nous nous sommes plutôt penchés sur les façons d’inclure toutes les identités de genre lorsqu’on écrit de la correspondance. Éliminer les mots « Monsieur » et « Madame » dans l’appel et la salutation et favoriser les formulations neutres dans le corps du texte sont différents moyens à employer pour que les personnes non binaires sentent bien que l’on s’adresse à elles.

Notre recommandation

Nous proposons d’écrire de façon inclusive quand on adresse une lettre ou un courriel :

  • à une ou des personnes dont on ignore le genre
  • à une ou des personnes non binaires
  • à un groupe de personnes diversifié (pour que chaque membre se sente inclus)

Vous apprendrez dans cette recommandation comment écrire l’adresse du destinataire, les formules d’appel et de salutation et, bien sûr, le corps de la lettre ou du courriel. Pour tout savoir sur le sujet, nous vous invitons à lire la recommandation du Bureau de la traduction sur l'écriture inclusive dans la correspondance.

Bien entendu, quand vous savez que le destinataire s’identifie au genre masculin ou féminin, vous pouvez continuer d’appliquer les règles courantes de la correspondance, d’écrire des titres de civilité comme « Monsieur » et « Madame » et d’utiliser le masculin ou le féminin, selon le cas. Par contre, en cas de doute, les principes établis dans notre recommandation vous aideront à écrire de la façon la plus inclusive possible.

Nous vous invitons à lire la recommandation sur l’écriture inclusive dans la correspondance. Croyez-vous qu’elle sera utile à votre organisme ou à votre entreprise? Y avez-vous trouvé des techniques d’écriture que vous utilisiez déjà? Faites-nous part de vos impressions.

Avertissement

Les opinions exprimées dans les billets et les commentaires publiés sur le blogue Nos langues sont ceux des auteurs. Ces opinions ne reflètent pas nécessairement celle du Portail linguistique du Canada.

Catégories

À propos de l'auteur

Marc-André Descôteaux

Traducteur et réviseur depuis une vingtaine d’années, Marc-André Descôteaux s’intéresse au Web depuis l’époque du modem à 2400 bauds. Grand curieux, il est passionné de culture, de voyage et de langue. Il est enchanté de contribuer aujourd’hui à l’équipe du Portail linguistique du Canada.

Ajouter un commentaire

Participez à la discussion et faites-nous part de vos commentaires!

Veuillez lire les Normes relatives à la formulation de commentaires du gouvernement du Canada avant d’ajouter un commentaire. Le Portail linguistique du Canada examinera tous les commentaires avant de les publier. Nous nous réservons le droit de modifier, de refuser ou de supprimer toute question ou tout commentaire qui contreviendrait aux Normes relatives à la formulation de commentaires du gouvernement du Canada.

Lorsque vous soumettez un commentaire, vous renoncez définitivement à vos droits moraux, ce qui signifie que vous donnez au gouvernement du Canada la permission d’utiliser, de reproduire, de modifier et de diffuser votre commentaire gratuitement, en totalité ou en partie, de toute façon qu’il juge utile. Vous confirmez également que votre commentaire n’enfreint les droits d’aucune tierce partie (par exemple, que vous ne reproduisez pas sans autorisation du texte appartenant à un tiers).

Javascript doit être activé pour que vous puissiez remplir ce formulaire.

Commentaires

Les commentaires sont affichés dans leur langue d’origine.

Lire les commentaires

Fascinant! Merci pour les recommandations.

Je suis d'accord avec toutes les recommandations, mais ai des réserves au sujet de la correspondance. Si l'on s'adresse à une personne précise dont on connaît le nom, ce n'est pas exclusif que de faire précéder son nom par Monsieur ou Madame, à moins qu'on sache pertinemment que la personne ne désire pas être « genrée ». C'est une question d'étiquette. Autrement, la dépersonnalisation de la correspondance est à préconiser.

Merci de nous faire part de vos observations. Nous sommes bien d’accord avec vous, dans le cas où l'on écrit à quelqu'un dont on connaît le genre.

L’écriture inclusive est un sujet dont nous parlerons sûrement encore longtemps.

Bonjour,
Je remarque que, dans la présente recommandation, le mot « genre » est systématiquement utilisé en remplacement du mot « sexe ». Le Bureau a-t-il émis un avis linguistique sur la question ?

Merci d'avance.

En fait, le Bureau a publié récemment le Lexique sur la diversité sexuelle et de genre (accessible ici : http://www.btb.termiumplus.gc.ca/publications/diversite-diversity-fra.html), dans lequel vous trouverez l'explication voulue et plus encore.

Vous n'êtes sans doute pas le seul à s'interroger à ce sujet.

Date de modification :