Nourrir les esprits : l’alimentation au service de l’apprentissage d’une langue seconde

Publié le 27 mai 2024

Manger, c’est bien plus qu’ingérer des aliments. Grâce à l’alimentation, tout un univers d’apprentissage s’ouvre à nous. L’un des moyens les plus efficaces d’améliorer l’expérience des élèves dans un cours de langue seconde est d’y intégrer une composante d’éducation à l’alimentation.

Les avantages de l’éducation à l’alimentation

Dans un contexte d’apprentissage linguistique, l’éducation à l’alimentation peut être une alliée de taille. En effet, non seulement elle fait découvrir aux élèves des mots de vocabulaire qui ne figurent pas dans leurs manuels, mais elle leur fait vivre des expériences concrètes qui éveillent leurs sens. En faisant découvrir des aliments de toutes sortes aux élèves, on favorise un contact plus étroit avec la langue.

L’éducation à l’alimentation offre d’autres avantages importants. En effet, cette méthode d’apprentissage aide les élèves à nouer des liens significatifs, les sensibilise à la diversité culturelle et favorise l’inclusion; ainsi, tout le monde prend conscience de sa valeur dans le groupe et a envie de participer.

Le lien entre la nourriture et notre état mental

Il faut aussi tenir compte de l’effet de la nourriture sur notre esprit, car il existe un lien entre ce que nous mangeons et notre capacité d’apprentissage, notre concentration et nos comportements.

L’éducation à l’alimentation consiste donc notamment à aider les élèves à comprendre l’effet que certains aliments peuvent avoir sur leur état physique et mental. Par exemple, en apprenant aux élèves à reconnaître les signes de déshydratation, on les aide à découvrir ce qui peut être à l’origine de leurs difficultés de concentration, et à trouver une solution. Bien sûr, certains aliments sont plus nutritifs que d’autres. Pendant une leçon sur l’alimentation, on peut notamment parler des aliments riches en nutriments, comme les poissons gras, les bleuets, le chocolat noir, les noix, les graines et les légumes-feuilles, qui peuvent favoriser la concentration des élèves et les mettre dans de bonnes dispositions pour apprendre une autre langue.

Des façons d’utiliser l’alimentation au service de l’apprentissage

Si vous n’avez jamais enseigné de notions d’alimentation, l’idée d’aborder ce sujet pendant vos cours de langue seconde pourrait vous sembler une tâche ardue. Voici quelques suggestions qui demandent peu de préparation et qui vous aideront à partir du bon pied.

  • Proposez aux élèves de choisir une recette familiale, puis de la préparer à la maison et de l’apporter à l’école dans le cadre d’un repas-partage. Vous pourriez appeler ce projet « Voyage autour du monde ». L’activité sensibilise les élèves à la diversité culturelle tout en leur permettant d’enrichir leur vocabulaire. Demandez aux élèves de repérer les aliments qui favorisent la concentration dans les plats qui ont été apportés.
  • Si vous souhaitez présenter certains aliments à vos élèves, vous pouvez aussi créer un restaurant dans la classe. Les élèves auront l’occasion de socialiser et de s’exercer à passer des commandes dans une autre langue. Il s’agit d’une excellente activité pour tisser des liens.
  • Si vous cherchez une activité individuelle, vous pourriez demander aux élèves de choisir un plat et de faire une recherche sur celui-ci pour ensuite présenter ses origines, les ingrédients qu’il contient et les raisons qui ont guidé leur choix. Les élèves pourraient ensuite distribuer une copie de la recette à leurs camarades ou cuisiner le plat à la maison et l’apporter en classe pour que les autres puissent y goûter.

Conclusion

C’est indéniable, les élèves doivent manger. La nourriture est donc un sujet qui risque fort de les intéresser. L’éducation à l’alimentation offre de nombreux avantages : elle aide notamment les élèves à acquérir des compétences qui leur seront fort utiles dans le monde réel, et elle s’intègre facilement aux autres matières, par exemple les mathématiques, les sciences, les études sociales, etc. Par ailleurs, le jour où on prend conscience de la mesure dans laquelle l’alimentation, l’humeur et l’apprentissage des langues sont interreliés, tout s’explique, et on sait désormais ce qu’il faut faire pour améliorer sa concentration. Chaque nouvelle recette aide le cerveau à être plus attentif et le prépare à saisir des concepts importants.

Alors, quel aliment favorisant la concentration pourriez-vous présenter à votre classe cette semaine?

Avertissement

Les opinions exprimées dans les billets et dans les commentaires publiés sur le blogue Nos langues sont celles des personnes qui les ont rédigés. Elles ne reflètent pas nécessairement celles du Portail linguistique du Canada.

En savoir plus sur Lisa Trout

Lisa Trout

Lisa Trout

De mère francophone et de père anglophone, dernière d’une famille de sept enfants, Lisa Trout a grandi en Saskatchewan dans un milieu bilingue dynamique. Mère de deux enfants, elle combine les rôles d’enseignante en immersion française à l’école intermédiaire, de coach certifiée en santé globale et d’autrice. Étudiante à la maîtrise à la Faculté d’éducation de l’Université de Calgary, Lisa s’intéresse particulièrement à l’interaction entre la mobilisation communautaire, la santé mentale et l’éducation à l’alimentation. Elle souhaite continuer d’utiliser dans ses classes des méthodes d’éducation axées sur le bien-être de l’élève.

 

Écrire un commentaire

Veuillez lire la section « Commentaires et échanges » dans la page Avis du gouvernement du Canada avant d’ajouter un commentaire. Le Portail linguistique du Canada examinera tous les commentaires avant de les publier. Nous nous réservons le droit de modifier, de refuser ou de supprimer toute question ou tout commentaire qui contreviendrait à ces lignes directrices sur les commentaires.

Lorsque vous soumettez un commentaire, vous renoncez définitivement à vos droits moraux, ce qui signifie que vous donnez au gouvernement du Canada la permission d’utiliser, de reproduire, de modifier et de diffuser votre commentaire gratuitement, en totalité ou en partie, de toute façon qu’il juge utile. Vous confirmez également que votre commentaire n’enfreint les droits d’aucune tierce partie (par exemple, que vous ne reproduisez pas sans autorisation du texte appartenant à un tiers).

Participez à la discussion et faites-nous part de vos commentaires!

Commentaires

Il n’y a aucun commentaire pour l’instant.

Français