a posteriori

Warning

This content is available in French only.

  1. Se prononce a-pos-té-riori et s’écrit généralement sans accent grave sur le a. Certains mettent cependant l’accent grave parce qu’ils considèrent ce terme comme un emprunt francisé. Cet usage se répand aujourd’hui (voir a fortiori). Le terme a posteriori étant passé dans le langage courant, il reste en caractère romain.
  2. A posteriori signifie postérieurement, acquis grâce à l’expérience, de l’effet à la cause. « Le raisonnement a posteriori procède de l’effet à la cause. » Son antonyme est a priori.
  3. S’emploie comme locution adverbiale : « J’estime qu’on ne saurait satisfaire à cette exigence en informant simplement a posteriori la personne concernée de la décision prise par la Commission. » « Il peut arriver que l’action déclaratoire soit détournée de son but et utilisée pour opérer un ’renversement du contentieux’, en suscitant le contrôle judiciaire, non point a posteriori, mais, à l’avance, avec la secrète pensée de légitimer une opération projetée. »

    A posteriori s’emploie également comme locution adjective : « Par un raisonnement a posteriori, le juge a imputé à l’appelante une faute pour l’usage licite qu’elle faisait d’un terrain qu’elle avait loué. »

    L’emploi d’a posteriori comme substantif est rare (dire, par exemple, un a posteriori pour dire un jugement a posteriori).

Renseignements complémentaires

Search by related themes

Want to learn more about a theme discussed on this page? Click on a link below to see all the pages on the Language Portal of Canada that relate to the theme you selected. The search results will be displayed in Language Navigator.

Date modified: