déport / déporter (se)

Warning

This content is available in French only.

En droit civil, le déport est l’acte par lequel pour des motifs légitimes, un juge se retire d’une affaire, avant même qu’il y ait eu récusation (se reporter à l’article déclinatoire), ou un arbitre décline la mission qui lui avait été confiée par la convention d’arbitrage 1 et qu’il avait acceptée. « La récusation d’un magistrat fait – sauf déport – l’objet d’une transmission à la Cour d’appel qui admet ou rejette. »

Le verbe déporter, qui signifie démissionner, se retirer d’une charge, s’emploie à la forme pronominale. « Les arbitres ne peuvent se déporter sans raison grave, si leurs opérations sont commencées. »

Renseignements complémentaires

Search by related themes

Want to learn more about a theme discussed on this page? Click on a link below to see all the pages on the Language Portal of Canada that relate to the theme you selected. The search results will be displayed in Language Navigator.

Date modified: