appesantir (s’) / arrêter (s’) / attarder (s’)

Warning

This content is available in French only.

  1. S’appesantir s’emploie avec la préposition sur et comporte une nuance dépréciative lorsqu’il signifie en insistant trop longuement sur : s’appesantir sur un argument, sur des détails, sur un sujet : « Mon but n’est pas de m’appesantir sur cette question, pressé que je suis d’arriver à mon objet propre, la rétroactivité. » « Ne vous appesantissez pas sur les détails, allez à l’essentiel, lui recommanda le juge. »

    S’appesantir s’emploie également en construction absolue : « Pour être persuasif, il faut éviter de s’appesantir et rechercher la brièveté. »

  2. S’arrêter s’emploie avec la préposition à ou sur, mais s’arrêter sur au sens d’étudier longuement qqch. peut également comporter une nuance dépréciative : « Je n’ai pas à m’arrêter à l’argumentation relative aux contradictions de la loi » (= à l’examiner, à en aborder l’étude) « Je n’ai pas à m’arrêter sur l’argumentation relative aux contradictions de la loi » (= à l’examiner trop longuement).

    S’arrêter à est dépréciatif dans la phrase : « Le tribunal ne s’arrêtera pas à ces considérations ». Le plus souvent, ce verbe signifie simplement fixer son choix pour qqch. et la connotation est neutre : « Il ne sait à quelle solution s’arrêter » (= il ne sait quel parti prendre) « La décision à laquelle les parties contractantes se sont arrêtées » (= la décision qu’elles ont prise).

  3. S’attarder à qqch. signifie prendre son temps pour fixer volontairement son esprit sur qqch., se consacrer momentanément à qqch. La connotation, parfois dépréciative lorsque le sens est gaspiller son temps à qqch. (par exemple s’attarder trop longuement sur qqch., s’attarder à des détails, s’attarder à des futilités), ne l’est pas toujours; ainsi, le membre de phrase : s’attarder à la relation des faits, à l’examen de la jurisprudence invoquée, signifie simplement se consacrer à cette activité.
  4. S’arrêter à et s’attarder à , au contraire de s’appesantir, peuvent se construire avec l’infinitif : s’arrêter à exposer les faits de l’espèce, s’attarder à décrire les lieux du crime.

Renseignements complémentaires

Search by related themes

Want to learn more about a theme discussed on this page? Click on a link below to see all the pages on the Language Portal of Canada that relate to the theme you selected. The search results will be displayed in Language Navigator.

Date modified: