allonge

Warning

This content is available in French only.

  1. En droit, l’allonge désigne la feuille de papier collée ou attachée à un effet de commerce (chèque ou traite) lorsqu’il ne reste plus de place pour permettre qu’y soient portés de nouveaux endossements.

    Les deux exemples qui suivent sont tirés de la Loi sur les lettres de change (Canada) : « L’endossement figurant sur une allonge ou sur une copie d’une lettre émise ou négociée dans un pays où les copies sont admises est réputé fait sur la lettre elle-même. » « Le paiement par intervention doit être attesté par un acte notarié d’intervention qui peut être annexé au protêt ou en former une allonge. »

  2. Dans l’usage courant, le mot [allonge] servant à désigner la partie de bâtiment ajoutée à une maison pour l’agrandir est un canadianisme (construire une [allonge] pour agrandir le bâtiment = construire une aile, une annexe, un rajout).

Search by related themes

Want to learn more about a theme discussed on this page? Click on a link below to see all the pages on the Language Portal of Canada that relate to the theme you selected. The search results will be displayed in Language Navigator.

Date modified: