tout(e) autre

Warning

This content is available in French only.

Adjectif

On écrit tout(e) autre quand tout est adjectif dans le sens de « n’importe quel(le) » :

  • Toute autre pratique aurait été plus efficace.
  • On aurait choisi toute autre couleur que le jaune moutarde.
  • Pour les travaux d’un colloque, d’une conférence, d’un congrès, d’un séminaire, d’une assemblée ou de tout autre type de réunion, on écrit d’abord le titre tel qu’il apparaît dans le document.

Adverbe

On écrit tout autre(s) quand tout est adverbe dans le sens de « tout à fait ». Le mot autres prend un s s’il réfère à un nom pluriel :

  • C’est tout autre chose que cette invention.
  • Votre proposition est une tout autre affaire.
  • Voilà des idées qui sont tout autres que celles que vous défendiez.

Search by related themes

Want to learn more about a theme discussed on this page? Click on a link below to see all the pages on the Language Portal of Canada that relate to the theme you selected. The search results will be displayed in Language Navigator.

Date modified: