Écriture inclusive : notes explicatives

Section « Écriture inclusive »

Aller à la page principale de la section : Écriture inclusive – Lignes directrices et ressources

Sur cette page

Généralités sur les notes explicatives

Longtemps utilisée, la pratique consistant à placer une note explicative au début d’un document pour justifier l’emploi du masculin comme générique est de moins en moins acceptée et n’est pas considérée comme inclusive.

D’autres types de notes peuvent cependant être utiles, voire nécessaires, pour expliquer les choix faits dans la rédaction (ou la traduction) d’un texte, notamment lorsqu’on souhaite :

De telles notes peuvent s’appliquer à l’ensemble du texte ou à un passage en particulier.

Note sur la volonté d’inclusion

Dans les communications ou publications qui s’y prêtent (par exemple, un rapport, un manuel ou un site Web), on peut inclure une note générale dans laquelle l’organisation affiche son ouverture et reconnaît l’importance de l’inclusion et du respect de la diversité à l’écrit.

La note peut porter sur la volonté d’inclusion en général :

Ce document a été rédigé suivant les principes généralement acceptés de rédaction inclusive et se veut respectueux de tout l’éventail de la diversité.
[Nom de l’organisation] s’efforce de rédiger des contenus inclusifs, en prêtant une attention particulière à la juste représentation de tous les êtres humains.
Le présent texte est rédigé selon les principes de l’écriture inclusive, qui visent à favoriser l’inclusion et le respect ainsi qu’à éviter toute forme de discrimination.

On peut également mettre l’accent sur les questions propres au genre dans la langue française :

Ce texte est rédigé selon les principes de l’écriture inclusive, lesquels visent notamment à assurer un équilibre dans la représentation des genres.
Nous reconnaissons que certaines personnes ne s’identifient ni au genre masculin ni au genre féminin de manière exclusive et avons rédigé ce texte avec la volonté de les inclure.
Ce document a été rédigé suivant les principes généralement acceptés de rédaction inclusive, qui donnent une place équivalente au féminin et au masculin, genres envisagés comme des pôles opposés, mais non absolus, dans le continuum du genre.

Note signalant des citations ou des appellations non inclusives

Dans un texte rédigé selon les principes de l’écriture inclusive, certains éléments peuvent faire exception à ces principes, par exemple quand :

  • on cite un document (loi, livre, rapport ou autre);
  • on mentionne une appellation au masculin générique.

Le cas échéant, on peut ajouter une note générale au début du document :

Ce texte contient des citations et des appellations au masculin générique. Celles-ci doivent être interprétées comme inclusives de toute personne, indépendamment de son genre.

Une autre option consiste à insérer des notes ponctuelles en bas de page ou après un tableau, par exemple :

Comme l’indique l’équipe de recherche, « la proportion des Canadiens travaillant à la maison a plus que doublé au cours de la période étudiée1 ».

1. Cette citation est tirée d’un rapport de recherche dans lequel le masculin générique est utilisé. « Canadiens » comprend ici l’ensemble de la population canadienne.

Selon les résultats du Sondage sur la satisfaction des employés2 mené par l’entreprise ABC, les efforts déployés par les organisations pour améliorer le bien-être au travail portent leurs fruits.

2. Le titre du sondage utilise le masculin comme genre neutre. Le terme « employés » désigne ici des personnes de différents genres.

Le Ministère offre un éventail de programmes de soutien, dont le Programme de développement professionnel des employés et le Service de mentorat des futurs dirigeants3.

3. Tous les programmes du Ministère mentionnés dans ce texte utilisent le masculin comme neutre et sont offerts à toute personne sans égard à son genre.

La Loi de l’impôt sur le revenu prévoit que « le coût du bien donné pour un contribuable ne peut dépasser le montant qu’il paie pour acquérir le bien d’un cédant du bien4 ».

4. Selon la Loi d’interprétation du Canada, « le masculin ou le féminin s’applique, le cas échéant, aux personnes physiques de l’un ou l’autre sexe et aux personnes morales ».

Note sur l’emploi de procédés exploratoires

Quand des procédés exploratoires sont utilisés dans un texte (voir l’article Écriture inclusive : communications relatives aux personnes non binaires), on peut le signaler dans une note explicative. Voici quelques exemples applicables à différents contextes :

Certaines personnes mentionnées dans le présent texte ne s’identifient ni exclusivement au genre masculin ni exclusivement au genre féminin. Nous avons utilisé les pronoms, les titres de fonction et les titres de civilité privilégiés par ces personnes, même lorsqu’ils ne sont pas reconnus par tous les ouvrages de référence.
Dans le présent texte, on utilise des pronoms neutres conformément aux souhaits des personnes non binaires mentionnées. Les accords ont été faits au masculin ou au féminin selon la préférence exprimée par chacune.
Dans le présent texte, nous avons utilisé certains procédés d’écriture exploratoires en usage dans le milieu de la diversité sexuelle et de genre. Ces procédés comprennent l’emploi du point médian et de néologismes neutres.
Ce texte mentionne des personnes non binaires, c’est-à-dire qui ne s’identifient ni exclusivement au genre féminin ni exclusivement au genre masculin. Étant donné l’impossibilité de vérifier leurs préférences en matière de pronoms, nous avons choisi d’employer « iel » pour les désigner.
Dans le présent texte, nous avons utilisé le titre de civilité neutre « mix » pour remplacer « monsieur » ou « madame » conformément aux préférences de la personne concernée.
Notre magazine est rédigé selon une politique d’alternance entre le féminin et le masculin d’un numéro à l’autre. Dans le présent numéro, le féminin est utilisé comme genre générique.

Renseignements complémentaires

Rechercher par thèmes connexes

Vous voulez en apprendre davantage sur un thème abordé dans cette page? Cliquez sur un lien ci-dessous pour voir toutes les pages du Portail linguistique du Canada portant sur le thème choisi. Les résultats de recherche s’afficheront dans le Navigateur linguistique.

Date de modification :