Contenu de la page principale

L’importance de l’écriture

Sur cette page

Publié le 
18 janvier 2021

Il existe une citation dans laquelle il est dit que les mots sont des cris silencieux. J’avoue ne pas me souvenir des mots exacts qui ont été employés, d’ailleurs je présente mes excuses à l’auteur, mais j’ai retenu le message. Écrire nous permet de faire connaître aux autres ce qu’on n’arrive pas à dire de vive voix.

L’écriture s’avère alors être quelque chose de vraiment important. Bien évidemment, je ne suis pas en train de dire que le monde entier doit se mettre à écrire des poèmes et des romans et à les publier. Je vais juste essayer de vous démontrer ce qui m’attire tellement dans cet art.

On décharge ses émotions

Ce n’est pas tout le monde qui a une épaule sur laquelle pleurer lorsque tout va mal. Tout le monde n’a pas la possibilité d’avoir des personnes de confiance à qui se confier pour alléger le trop-plein de sentiments qui noient leur cœur. Mais chacun d’entre nous a au moins un téléphone, ou une tablette, ou un ordinateur, ou un papier et un stylo grâce auxquels il peut relater ses déboires. Écrire libère le cœur, soulage l’âme, et on se sent beaucoup plus léger après s’être confié.

Et dans le cas où on arrive à se confier, écrire n’est-il pas plus important? Bien sûr que si. Avez-vous déjà vu un cahier parler pour vous juger? La plate-forme sur laquelle vous décidez d’écrire est capable d’une chose que l’être humain ne peut pas toujours vous garantir : vous écouter sans vous juger. Nous pouvons nous confier à des personnes qui ne comprennent pas toujours le malaise que nous ressentons et qui critiquent nos choix et nous réprimandent sans cesse, sans forcément se mettre à notre place. Votre plate-forme ne parle pas. Certes, elle ne peut pas vous faire un câlin non plus lorsque vous pleurez, elle ne compatira pas lorsque vous allez vous plaindre, mais elle, au moins, ne vous jugera pas. (Attention, je ne suis pas en train de demander de remplacer l’être humain par des ordinateurs ou par quoi que ce soit. Même s’ils sont très compliqués, on aime ses proches quand même.)

On écrit très gros ce qu’on n’osait dire

L’écriture, c’est comme les réseaux sociaux, ça nous donne de l’assurance et de la confiance. On peut par conséquent exprimer ses sentiments aussi librement qu’on le veut, sans contraintes et sans craintes. L'écriture nous donne la possibilité de parler autrement, comme une deuxième bouche.

Les écrivains et écrivaines ont des pouvoirs surhumains

Écrire, ce n’est pas juste faire de la prose ou raconter des histoires, c’est s’ouvrir au monde et toucher les cœurs. Combien de personnes se sentent concernées par les livres qu’elles lisent? Combien se sentent touchées par les sentiments des auteurs? J’imagine qu’on ne saurait les compter. C’est une vraie joie que de voir tout un monde touché par nos mots. L’écriture sert aussi à ça : à communiquer, à enseigner, à témoigner. Le monde peut changer grâce à ce qui a été écrit, les personnes peuvent évoluer grâce à un livre.

Le plaisir avant tout

À travers l’écriture, on s’exprime, on conscientise les gens, et tout ce que j’ai déjà dit plus haut. Mais pour finir, je dirais qu’il s’agit d’un art que nous décidons d’exercer par plaisir et aussi pour faire plaisir aux autres, faire rêver. On écrit avant tout parce qu’on aime ça et parce qu'on a envie de communiquer avec les autres.

C’est ce tout qui fait de l’écriture un art à part entière à mes yeux. Quelque chose que je ne cesserai jamais de pratiquer, une chose qui me transporte et me guérit.

Et vous, que représente l’écriture pour vous?

Avertissement

Les opinions exprimées dans les billets et dans les commentaires publiés sur le blogue Nos langues sont celles de leur auteur. Elles ne reflètent pas nécessairement celle du Portail linguistique du Canada.

À propos de l'auteur

Clarisse Bondoma

Clarisse Bondoma

Clarisse Bondoma est passionnée par l’écriture et par la lecture. Elle écrit depuis qu'elle est toute petite, même si le dire, ça fait très cliché. Elle est auteure depuis le début de 2020, grâce aux Éditions Edilivre qui lui ont donné sa chance et qui ont mis sur le marché sa nouvelle intitulée Étage inférieur. Elle continue dans le domaine de l’écriture en tenant un blogue et une page Instagram où elle explique comment écrire. Elle est en ce moment en train d’écrire un roman et elle espère pouvoir faire voyager ses écrits dans le cœur de chacun d’entre vous.

categories-bullets

Écrire un commentaire

Veuillez lire la section « Commentaires et échanges » dans la page Avis du gouvernement du Canada avant d’ajouter un commentaire. Le Portail linguistique du Canada examinera tous les commentaires avant de les publier. Nous nous réservons le droit de modifier, de refuser ou de supprimer toute question ou tout commentaire qui contreviendrait à ces lignes directrices sur les commentaires.

Lorsque vous soumettez un commentaire, vous renoncez définitivement à vos droits moraux, ce qui signifie que vous donnez au gouvernement du Canada la permission d’utiliser, de reproduire, de modifier et de diffuser votre commentaire gratuitement, en totalité ou en partie, de toute façon qu’il juge utile. Vous confirmez également que votre commentaire n’enfreint les droits d’aucune tierce partie (par exemple, que vous ne reproduisez pas sans autorisation du texte appartenant à un tiers).

Commentaires

Les commentaires sont affichés dans leur langue d’origine.

Lire les commentaires

Je suis entièrement d'accord avec vous. J'ai traversé certains épisodes de ma vie avec l'écriture et la nature pour préserver mon équilibre. Les mots sont si puissants qu'ils traversent les siècles en inspirant, en faisant réfléchir et en ouvrant des fenêtres qu'on ne connaissait pas.

Merci de votre retour, chère Charlotte. Les mots sont définitivement un moyen de libération.

L'écriture est mon métier, ma méthode et mon processus en vue de traverser toutes les heures de ma vie. Merci.

Bonsoir Virginie, merci de ton retour. Je suis ravie de savoir que nous sommes nombreux à partager une même passion.

Vous avez raison quand vous dites qu'écrire permet d'exprimer des choses qu'on ne peut dire avec la voix. Il y a quelques années, j'ai écrit sur mon blogue un article racontant un grave traumatisme d'enfance dont personne n'était au courant. J'ai éprouvé le besoin d'écrire ce texte dans ma langue seconde, pour me permettre de prendre de la distance avec les évènements. Bien que mon récit ait choqué ses lecteurs, il m'a ôté ce poids qui m'écrasait en silence. Alors que l'écriture m'a permis de tourner la page, elle a libéré la parole chez les enfants devenus adultes qui avaient eux aussi subi mon bourreau, et a ouvert le dialogue dans les familles. Une sorte d'effet papillon pour la guérison.

Date de modification :