bihebdomadaire

Warning

This content is available in French only.

L’usage n’a pas retenu [semi-hebdomadaire], mais bihebdomadaire pour indiquer ce qui a lieu ou paraît deux fois par semaine.

Pour dire qui a lieu ou paraît toutes les deux semaines, on a recours à cette périphrase elle-même, ou on dit par approximation tous les quinze jours ou par quinzaine.

Dans le langage administratif, on trouve les expressions moins usitées par quinzaine et par quatorzaine, cette dernière venant, peut-on croire, du mode de rémunération d’un employé : par quinzaine (= vingt-quatre paies par an) et par quatorzaine (= vingt-six paies par an, "biweekly"). « Les plafonds applicables en matière de chômage partiel sont fixés, par quatorzaine, à quatre-vingt fois le salaire horaire minimum national interprofessionnel garanti. »

La même remarque s’applique dans le cas des paiements d’hypothèque : un paiement peut être effectué deux fois par mois ou deux fois toutes les deux semaines (ce dernier mode de paiement accélère l’amortissement de la dette en permettant au débiteur hypothécaire de payer en douze mois l’équivalent de treize mois de versements hypothécaires).

Renseignements complémentaires

Search by related themes

Want to learn more about a theme discussed on this page? Click on a link below to see all the pages on the Language Portal of Canada that relate to the theme you selected. The search results will be displayed in Language Navigator.

Date modified: