admonestation / admonition

Warning

This content is available in French only.

Ces deux dérivés du verbe admonester sont synonymes. Ils peuvent s’employer pour désigner notamment une remontrance ou une réprimande sévère, accompagnée de conseils, faite par une personne en autorité (enseignant, père ou mère) à un enfant pris en faute, ou par l’autorité judiciaire à un prévenu ou à un délinquant pour l’inciter à ne pas récidiver, ou, pour une autre cause, au jury ou à l’avocat.

L’anglais "admonition" a le sens de mise en garde, d’avertissement que le français n’a pas : « Nous devons tenir compte de l’[admonition] (= de la mise en garde) que la Cour suprême a formulée contre une certaine tendance des tribunaux d’appel (…) ». « Le président communique les mises en garde de la Chambre. »

Curieusement, en français admonition, qui vient du latin juridique "admonitio", a cédé la place à admonestation, qui, lui, vient du latin populaire "admonestare". « Le prévenu a écouté en silence les admonestations de la Cour. » « Le juge a admonesté l’avocat qui s’était emporté. » « Le tribunal s’est contenté [de servir des admonitions à l’adolescent] (= d’admonester l’adolescent.) »

Search by related themes

Want to learn more about a theme discussed on this page? Click on a link below to see all the pages on the Language Portal of Canada that relate to the theme you selected. The search results will be displayed in Language Navigator.

Date modified: