Navigateur linguistique

Le Navigateur linguistique permet de faire une recherche par mots clés ou par thème pour trouver rapidement réponse à des questions sur la langue ou la rédaction en français et en anglais. Pour en apprendre davantage sur cet outil de recherche, consultez la section À propos du Navigateur linguistique.

Première visite? Découvrez comment faire une recherche dans le Navigateur linguistique.

Rechercher par mots clés

Champs de recherche

Rechercher par thème

Faites une recherche par thème pour accéder rapidement à toutes les ressources linguistiques du Portail associées à un thème en particulier.

À propos du Navigateur linguistique

Le Navigateur linguistique cherche simultanément dans tous les outils d’aide à la rédaction, jeux et billets de blogue du Portail linguistique du Canada. Il vous donne accès à tout ce dont vous avez besoin pour bien écrire en français et en anglais : articles sur des difficultés de langue, recommandations linguistiques, tableaux de conjugaison, suggestions de traductions et bien plus.

Pour trouver la traduction d’un terme ou la réponse à vos questions d’ordre terminologique dans un domaine spécialisé, consultez TERMIUM Plus®.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résultats 1 à 10 de 51 (page 1 de 6)

allégorie

Article sur l’allégorie, une figure de style.
Le terme allégorie vient du mot grec allêgorein, qui signifie « parler par figures ». Ainsi, une allégorie consiste à représenter une notion abstraite au moyen d’éléments réels, concrets. Voici des exemples d’allégories bien connues : la colombe et le rameau représentent la paix un squelette tenant une faux représente la mort  On peut aussi représenter un pays par une allégorie : un agent de la police montée symbolise le Canada l’oncle Sam (un homme âgé qui porte un chapeau haut-de-forme aux couleurs de la bannière étoilée) symbolise les États‑Unis Personnification En littérature, l’allégorie peut devenir un proverbe, une expression, une fable, etc. Un discours allégorique a deux niveaux : les mots avec leur sens concret (un renard en tant que mammifère) et les symboles qu’ils peuvent évoquer dans l’esprit du lecteur (le renard qui symbolise la ruse, la fourberie, la dissimulation). On parle alors de personnification, un procédé qui consiste à donner à une chose inanimée, à une idée ou à un animal des caractéristiques humaines. Les fables de Jean de La Fontaine illustrent bien ce procédé. Voici un extrait de La Cigale et la Fourmi : La Fourmi n’est pas prêteuse : C’est là son moindre défaut. Que faisiez-vous au temps chaud? Dit-elle à cette emprunteuse. Majuscule initiale Dans la fable La Cigale et la Fourmi, les mots cigale et fourmi prennent la majuscule. L’utilisation de la majuscule avec des noms communs est souvent un signe de la personnification. Surveillez votre Agneau, car il est sans défense devant le Loup.
Source : Clés de la rédaction (difficultés et règles de la langue française)
Nombre de consultations : 20 105

comparaison (figure de style)

Article sur la comparaison, qui est une figure de style.
La comparaison est une figure de style qui met en évidence la ressemblance entre deux idées. Elle permet de créer une image, donc de rendre une réalité plus concrète. Elle est formée de quatre éléments : le comparé, le comparant, le mot outil et le point de comparaison (qui est parfois implicite). Jacob (comparé) est fier (point de comparaison) comme (mot outil) un paon (comparant). À cause de son allergie, le visage de Jean (comparé) est comme (mot outil) un champ de fraises (comparant). Dans le dernier exemple, le point de comparaison est implicite, mais on devine que le visage de Jean est parsemé de boutons rouges. Mots outils Pour établir une comparaison, on emploie les conjonctions comme, ainsi que, semblable à, tel, de même que, etc. Il ne faut pas hésiter à recourir à différents mots outils pour éviter la répétition dans un même texte. Telle une mouche, elle se déplaçait dans la pièce dès que quelqu’un bougeait. Notre chien était semblable à un ours : il dormait tout l’hiver et refusait de sortir de la maison. Clichés De nombreuses comparaisons sont entrées dans l’usage avec le temps. Elles sont répertoriées dans les ouvrages de référence. Quand une comparaison est trop souvent utilisée, elle devient un cliché. Les clichés ont l’avantage d’être faciles à comprendre pour tous. Par contre, ils ne créent pas d’effet de surprise parce qu’ils sont prévisibles. Il ne faut donc pas en abuser. Frisé comme un mouton Rapide comme l’éclair Têtu comme une mule Lorsqu’on utilise une comparaison imprévisible, on attire l’attention du lecteur et crée une image forte. Son imagination est comme un jardin où s’épanouirait une fleur nouvelle à chaque seconde. Sa voix coulait de la scène claire et fraîche comme un ruisseau au printemps.
Source : Clés de la rédaction (difficultés et règles de la langue française)
Nombre de consultations : 18 600

Onomatopées et interjections : ces mots qui évoquent un bruit, une émotion

Jeu français dans lequel il faut associer le bruit ou l’émotion à la bonne onomatopée ou interjection.L'onomatopée est un mot qui imite un son produit par une personne, un animal ou une chose (comme zzz, meuh ou bang). Il ne faut pas confondre l'onomatopée avec l'interjection, un mot qui traduit un sentiment, une émotion, un état de pensée, un ordre, etc. (comme aïe!, hé! ou pouah!).Trouvez l'onomatopée qui correspond au son indiqué ou l'interjection qui exprime l'émotion décrite. Ne faites pas l'erreur de choisir le mot anglais!Pour plus d'information à ce sujet, consultez l'article onomatopées et interjections.1. éternuementatchoumatchooatchou2. coups frappés à la porteknock-knockbangtoc-toc3. sonnerie de téléphonedringding-dongring-ring4. chute ou plongeon dans l'eausplashploufpaf5. plaisir de mangermiammmmmmom nom nom6. douleurailleaïeow7. horlogetoc-toctick-tocktic-tac8. miaulement du chatmiaoumeowronron9. surprise à la suite d'une erreur ou d'une gaffeoupsieoupswhoops10. ronflementzzzzrrrrpurr  
Source : Jeux du Portail linguistique du Canada
Nombre de consultations : 16 281

mot-valise

Article sur les différents types de mots-valises
Sur cette page Généralités sur le mot-valise Mot-valise : néologisme Mot-valise : figure de style Exemples de mots-valises Renseignements complémentaires Généralités sur le mot-valise Le terme mot-valise (au pluriel : mots-valises) désigne un mot que l’on crée en fusionnant des éléments de deux mots différents, souvent le début d’un mot et la fin d’un autre mot. Le mot créé, résultat de ce procédé de télescopage, a un sens unique. L’efficacité du mot-valise repose en grande partie sur la capacité du public de décoder instinctivement son sens. On voit aussi parfois le terme mot-portemanteau. Toutefois, comme le mot portemanteau, qui désignait autrefois une valise à deux compartiments, est vieilli et n’est plus très évocateur, il est préférable d’employer mot-valise. Le mot-valise peut constituer un néologisme, c’est-à-dire un mot créé pour désigner un nouveau concept, qui sera peut-être un jour attesté dans les dictionnaires. Il peut aussi être inventé de toutes pièces pour créer un effet particulier; il s’apparente alors à une figure de style. Mot-valise : néologisme Certains mots-valises sont formés pour répondre à un besoin, par exemple pour nommer un nouveau concept ou une nouvelle réalité qui n’a pas encore de nom dans notre langue. La technologie est un domaine riche en exemples de ce type, comme en témoigne le tableau qui se trouve plus bas. Le mot-valise sert habituellement à former un nom commun, mais il peut aussi servir à créer un nom propre : Luc a fait un don à l’organisme Équiterre (des mots équitable et Terre). Les spécialistes sont encore à évaluer les répercussions du Brexit (des mots anglais British et exit). Mot-valise : figure de style Le télescopage, procédé menant à la création des mots-valises, peut être utilisé en tant que figure de style, comme on le voit souvent en publicité ou en littérature. Dans ce cas précis, le mot-valise sert à produire des effets stylistiques, comiques, étranges ou autres; il est généralement absent des dictionnaires. Faites plaisir à votre amour! Offrez-lui un forfait romantique d’une semaine sous l’andalune (des mots Andalousie et lune). Cette décoratrice aime beaucoup les fleuritures (des mots fleur et fioriture). S’il croit que je vais me laisser charmer par ses chantourloupettes (des mots chant et entourloupette)! Exemples de mots-valises Le tableau ci-dessous contient une liste non exhaustive de mots-valises. Les mots soulignés, qui sont cliquables, mènent vers les fiches correspondantes dans TERMIUM Plus®. Exemples de mots-valises et mots utilisés pour la fusion Mot-valise Mots utilisés pour la fusion abribus abri + autobus adulescent adulte + adolescent aéroabstinent, aéroabstinente aéronautique + « abstinent » ou « abstinente » alicament aliment + médicament brunch breakfast + lunch (mots anglais) clavardage clavier + bavardage courriel courrier + électronique crobeigne croissant + beigne cruffin croissant + muffin cyberart cybernétique + art cyberimposteur, cyberimposteure cybernétique + « imposteur » ou « imposteure » didacticiel didactique + logiciel divulgâcher divulguer + gâcher héliport hélicoptère + aéroport hortithérapie horticulture + thérapie logithèque logiciel + bibliothèque placottoir placoter + trottoir popotexto popotin + texto pourriel poubelle + courriel progiciel produit + logiciel ralentourisme ralentissement + tourisme réduflation réduction + inflation rénoviction rénovation + éviction stagflation stagnation + inflation technolangagier, technolangagière technologie + « langagier » ou « langagière » télévorer télévision + dévorer traumavertissement traumatisme + avertissement velcro velours + crochet vélorue vélo + rue vidéaste vidéo + cinéaste zombile zombie + mobile Renseignements complémentaires apocope aphérèse calembour troncation Jeux Figures de style : jouons avec les sons
Source : Clés de la rédaction (difficultés et règles de la langue française)
Nombre de consultations : 14 897

Périphrase : surnoms des villes et des pays 1

Jeu dans lequel il faut trouver à quelle ville ou à quel pays est associé chaque périphrase.La périphrase est une figure de style qui consiste à utiliser plusieurs mots au lieu d’un seul pour désigner une chose (p. ex., dire le petit écran pour parler de la télévision). On a ainsi attribué à certains pays et à certaines villes et régions du monde un surnom distinctif, en employant une périphrase qui décrit une caractéristique de ce lieu.Pouvez-vous associer chacune des périphrases suivantes avec la ville, la région ou le pays qu’elle désigne?1. Un jour, j’aimerais bien me promener dans les rues de la Ville éternelle.RomeAmsterdamShanghai2. Savez-vous qui fut le dernier empereur de l’Empire du milieu?ChineRussieInde3. Il a pris ces magnifiques photos sur le toit du monde.JaponTibetCanada4. L’histoire de l’Empire du Soleil-levant est fascinante.Grande-BretagneJaponCorée5. Il a loué un appartement en plein cœur de la Ville Lumière.ParisLondresVienne6. Pouvez-vous repérer la botte sur cette carte du monde?SingapourMarocItalie7. Il a pris l’avion vers la Ville Reine.OttawaLos AngelesToronto8. L’Hexagone offre des paysages très diversifiés.EspagneFranceAutriche9. Elle aimerait visiter la cité des Doges.VienneMarseilleVenise10. La cité des Papes possède un pont bien célèbre.AvignonLondresVenise  
Source : Jeux du Portail linguistique du Canada
Nombre de consultations : 13 468

moins pire/aussi pire/plus pire

Article portant sur les expressions fautives moins pire, aussi pire et plus pire, et offrant des solutions de rechange.
Il faut éviter d’utiliser les locutions moins pire, aussi pire et plus pire, qui sont des barbarismes. Pire contient déjà le comparatif plus, puisqu’il signifie « plus mauvais ». Moins pire voudrait donc dire « moins plus mauvais », aussi pire « aussi plus mauvais » et plus pire « plus plus mauvais »… ce qui n’est ni logique, ni français. Solutions de rechange Moins pire, aussi pire, plus pire : Fautes et solutions Évitez Employez Exemples moins pire mieux moins grave moins pénible moins sérieux plus endurable plus supportable plus tolérable Vivre ici, c’est plus tolérable parce que les hivers sont doux. Les pertes causées par l’incendie sont moins graves qu’on le croyait. Les symptômes sont plus endurables depuis que je fais de l’exercice. aussi pire aussi mauvais aussi grave aussi pénible aussi insupportable aussi intolérable La situation n’est pas aussi mauvaise qu’on le craignait. Le médicament n’a aucun effet : ma douleur est aussi insupportable qu’avant. plus pire pire plus grave plus pénible plus insupportable plus intolérable moins endurable Je pensais régler le problème, mais c’est pire qu’avant. Au retour, le trajet m’a paru plus pénible qu’à l’aller. Renseignements complémentaires Pour plus de renseignements, voir pire/pis.
Source : Clés de la rédaction (difficultés et règles de la langue française)
Nombre de consultations : 12 143

Périphrase : surnoms des villes et des pays 2

Jeu portant sur des surnoms (périphrases) attribués à des noms de villes et de pays.La périphrase est une figure de style qui consiste à utiliser plusieurs mots au lieu d’un seul pour désigner une chose (p. ex. dire le petit écran pour parler de la télévision). On a ainsi attribué à certains pays et à certaines villes et régions du monde un surnom distinctif, en employant une périphrase qui décrit une caractéristique de ce lieu.Pouvez-vous associer chacune des périphrases suivantes entre crochets avec la ville, la région ou le pays qu’elle désigne?1. Les Français aiment bien visiter [la Belle Province].le QuébecToulouseMarseille2. Le [berceau de la Renaissance] regorge de monuments, de musées, d’églises et d’autres trésors historiques.RomeVeniseFlorence3. Parmi les incontournables de la [cité comtale], il ne faut pas manquer la Rambla, l’avenue piétonne la plus réputée au monde.AthènesBarceloneRio de Janeiro4. La [perle de l’Adriatique] est ceinturée de murs de fortification qui ont été érigés entre le 12e et le 17e siècle.CasablancaHambourgDubrovnik5. La [ville sainte] occupe une place centrale dans les religions juive, chrétienne et musulmane.JérusalemBethléemRome6. Comptant plus de 3 000 lacs et de nombreuses îles, le [pays des Mille Lacs] offre des paysages à couper le souffle.la Nouvelle-Zélandele Canadala Finlande7. La [Grosse Pomme] est l’une des destinations les plus populaires au monde.New YorkLos AngelesHollywood8. L’[Île de Beauté] est boisée, montagneuse et formée de hautes falaises.Phuketla Corsel’île Maurice9. La [ville aux cent clochers] offre une architecture aux styles diversifiés.PragueVienneQuébec10. Plusieurs célébrités américaines ont été séduites par le [pays des mille collines].IrlandeRwandaHollande  
Source : Jeux du Portail linguistique du Canada
Nombre de consultations : 10 925

antiphrase

Article sur l’antiphrase, une figure de style.
L’antiphrase est une figure de style qui consiste à dire le contraire de ce qu’on pense. L’objectif n’est pas de mentir au lecteur, mais bien de faire ressortir une opinion grâce à son contraire et de faire comprendre qu’on ne pense pas ce qu’on dit. Le contexte est donc très important. L’antiphrase peut être un mot, une expression ou une phrase : Bravo! (Quelqu’un vient de renverser son café sur vos dossiers.) Comme vous êtes ponctuel! (Quelqu’un arrive en retard à une réunion.) Antiphrase et ironie On utilise l’antiphrase pour faire de l’ironie. À l’écrit, le contexte est essentiel pour créer l’effet souhaité; le message sous-entendu doit être clair. À l’oral, l’intonation s’ajoute au contexte pour faire comprendre l’ironie. Quelle belle robe! (Il est question d’une robe démodée aux couleurs criardes.) Ces enfants sont de vrais petits anges! (Vous parlez d’enfants très turbulents sur un ton impatient.) Antiphrase et euphémisme On utilise aussi l’antiphrase pour créer un euphémisme. Le principe est de dire le contraire de ce que l’on pense afin d’atténuer une idée négative. Il est quelque peu enveloppé. (Il est très gros.) Elle ne pourrait pas être plus délicate. (Elle manque beaucoup de délicatesse.)
Source : Clés de la rédaction (difficultés et règles de la langue française)
Nombre de consultations : 10 557

Périphrase : trouvez ce qu'elle désigne

Jeu où l'on doit trouver ce que désignent des périphrases.Parmi les choix de réponses, trouvez ce que désignent les périphrases suivantes.1. Ce matin en sortant de chez moi, j’ai aperçu la messagère du printemps.La fleur du lilasL’hirondelleLa marmotte2. J’ai plus de difficulté à apprendre la langue de Goethe que la langue de Shakespeare.L’italien et l’anglaisL’allemand et le françaisL’allemand et l’anglais3. Pendant son périple, il a eu la chance de voir la perle des Antilles.HaïtiLa JamaïqueCuba4. La mère des soupçons n’avait aucune emprise sur ces amoureux, qui avaient une grande confiance l’un envers l’autre.L’infidélitéLa colèreLa jalousie5. Julie est allée à la chasse aux papillons avec ses amis et a attrapé une bête à bon Dieu.Une sauterelleUne abeilleUne coccinelle6. En 1985, le chanteur français Renaud a lancé une chanson qui a fait scandale au Royaume-Uni, car elle portait sur la dame de fer.Margaret ThatcherÉlizabeth IILa panthère rose7. Pendant nos vacances, nous irons visiter l’Oncle Sam!La FlorideLes États-UnisLe Royaume-Uni8. Lors de son passage dans la cité phocéenne, il a pu assister à une partie de soccer de l’Olympique.NiceAthènesMarseille9. Je veux goûter toutes les spécialités de la Belle province!QuébecGaspésiePoitou10. L’être humain a beaucoup appris en observant les habitants du royaume de Neptune.Les astresLes oiseauxLes poissons  
Source : Jeux du Portail linguistique du Canada
Nombre de consultations : 10 272

Comparaison : cette expression vous va comme un gant

Jeu en français dans lequel il faut compléter des comparaisons passées dans l’usageLa comparaison est une figure de style qui met en évidence la ressemblance entre deux idées. Fréquemment employée dans la poésie, la littérature et la publicité, elle peut donner naissance à de belles envolées lyriques. Pour en savoir plus, consultez l’article comparaison (figure de style).Les comparaisons ci-dessous sont assez courantes pour figurer dans les dictionnaires. Saurez-vous les compléter?1. Je ne vois pas grand-chose sans mes lunettes. Je suis myope comme .l'airun clouun couperetun forcenéun loirun moineauneigeun ogreun sou neufune taupe2. Charles-Éric a travaillé comme pour faire sa maîtrise en deux ans.l'airun clouun couperetun forcenéun loirun moineauneigeun ogreun sou neufune taupe3. Enfin les vacances! Nous sommes libres comme !l'airun clouun couperetun forcenéun loirun moineauneigeun ogreun sou neufune taupe4. Notre randonnée en montagne a été superbe mais épuisante. Ce soir-là, j'ai dormi comme .l'airun clouun couperetun forcenéun loirun moineauneigeun ogreun sou neufune taupe5. Elle grignote à peine quelques bouchées de temps en temps. Elle mange comme .l'airun clouun couperetun forcenéun loirun moineauneigeun ogreun sou neufune taupe6. Tu aurais dû voir ce que mon neveu a englouti hier au souper! Il mange comme .l'airun clouun couperetun forcenéun loirun moineauneigeun ogreun sou neufune taupe7. Jacob a perdu beaucoup de poids pendant sa maladie. Il est maintenant maigre comme .l'airun clouun couperetun forcenéun loirun moineauneigeun ogreun sou neufune taupe8. Les planchers frais cirés brillent comme .l'airun clouun couperetun forcenéun loirun moineauneigeun ogreun sou neufune taupe9. Le diagnostic est tombé comme : cancer en phase terminale.l'airun clouun couperetun forcenéun loirun moineauneigeun ogreun sou neufune taupe10. On ne peut rien lui reprocher dans cette affaire. Il est blanc comme .l'airun clouun couperetun forcenéun loirun moineauneigeun ogreun sou neufune taupe  
Source : Jeux du Portail linguistique du Canada
Nombre de consultations : 10 090