maître

Sur cette page

Formes féminines (maître/maîtresse)

Au féminin, le mot maître peut prendre la forme maître ou maîtresse, selon le cas. Le choix de l’une ou l’autre de ces formes dépend du contexte.

Maître

Lorsque maître est utilisé comme titre honorifique (p. ex., pour une avocate), il ne change pas au féminin :

  • maître Nicole Moreau

On l’emploie aussi dans :

  • une maître d’hôtel
  • une maître de conférences

Maîtresse

La forme féminine maîtresse s’emploie dans certaines acceptions seulement :

  • une maîtresse d’école
  • une maîtresse de piano
  • une maîtresse de ballet
  • une maîtresse de poste
  • une maîtresse de cérémonie

Maître ou maîtresse

Certains cas sont flottants, par exemple :

  • maître-chanteuse
  • maîtresse-chanteuse (moins fréquent)

Abréviation

Le titre professionnel maître s’abrège en Me ou Me.

Au pluriel, on écrit : Mes, Mes.

L’abréviation avec l’exposant Me (Mes au pluriel) est privilégiée et plus courante que Me (Mes au pluriel). Elle se distingue ainsi du pronom me ou de l’adjectif possessif mes.

Il faut mettre une espace insécable entre l’abréviation et le nom de la personne pour que les deux éléments ne se séparent pas en fin de ligne.

Majuscule/minuscule

Dans le corps d’un texte, on emploie les abréviations Me ou Mes si l’on ne s’adresse pas à la personne directement. On peut également écrire maître avec une minuscule :

  • Il a discuté de votre affaire avec Me Rochette. (ou maître Rochette)
  • Je vous recommande maître Ginette Lachance, elle est spécialisée dans le domaine qui vous intéresse.

Quand on s’adresse à la personne même, on emploie la majuscule, et jamais l’abréviation :

  • Merci infiniment, Maître Champagne.
  • Veuillez agréer, chère Maître, l’expression…

Article (le maître)

On ne met jamais d’article devant le mot maître ou son abréviation :

  • J’ai rendez-vous avec Me Simard (ou : maître Simard) (et non : avec le Me Simard, avec le maître Simard)
  • Les commentaires de Me Simard m’ont déçue. (et non : du Me Simard)
  • Maîtres Bélanger et Boivin seront présents. (et non : Les maîtres Bélanger et Boivin…)

Répétition de maître devant des noms de personnes

Les ouvrages de langue étant muets sur cette question, nous recommandons ce qui suit.

On répète le mot maître au singulier devant chaque nom, à moins qu’on opte pour le pluriel maîtres :

  • Maître Bélanger et maître Boivin seront présents.
  • Avez-vous des commentaires, Maîtres Bélanger et Boivin?

Si le mot maître est précédé de la préposition de, on répète la préposition et le mot maître devant les deux noms; toutefois, cela n’est pas nécessaire si l’on emploie maîtres au pluriel ou s’il y a trois noms et plus dans l’énumération.

  • J’ai aimé les commentaires de Me Bélanger et de Me Boivin.
  • J’ai aimé les commentaires de maître Bélanger et de maître Boivin.
  • J’ai aimé les commentaires de Mes Bélanger et Boivin. (et non : des Mes…)
  • J’ai aimé les commentaires de Me Bélanger, Me Boivin et Me Couture.
  • J’ai aimé les commentaires de maîtres Bélanger, Boivin et Couture.

Noms composés (trait d’union et pluriel)

Le nom maître constitue souvent le premier élément d’un nom composé, notamment un nom de métier.

Le nom composé commençant par maître s’écrit généralement sans trait d’union, et les deux éléments de l’expression prennent la marque du pluriel :

  • maîtres graveurs
  • maîtres cuisiniers

Exceptions

Certains noms composés avec maître s’écrivent toujours avec le trait d’union, et d’autres peuvent s’écrire avec ou sans le trait d’union.

Les listes de noms ci-dessous ne sont pas exhaustives.

Toujours avec le trait d’union

  • maîtres-autels
  • maîtres-chiens
  • maîtres-cylindres
  • maîtres-penseurs

Avec ou sans trait d’union

  • maître-chanteur / maître chanteur
  • maître-nageur / maître nageur
  • maître-couple / maître couple
  • maître-coq / maître coq
  • maître-queux / maître queux

De plus, dans certains cas, même au singulier, le deuxième élément du composé est au pluriel :

Complément toujours au pluriel

  • un maître d’armes (enseignant de l’escrime)
  • un maître de conférences

Complément toujours au singulier

  • des maîtres de cérémonie
  • des maîtres de ballet
  • des maîtres d’école
  • des maîtres d’équipage
  • des maîtres d’hôtel
  • des maîtres de maison
  • des maîtres de musique
  • des maîtres d’œuvre
  • des maîtres d’ouvrage

Après un nom (apposition)

Maître et maîtresse s’emploient comme adjectifs pour qualifier un autre nom. Ils signifient « qui est le plus important par ses dimensions, sa position, son rôle, sa valeur, etc. ». On ne met pas de trait d’union entre les mots maître ou maîtresse et le nom qui précède. Ils prennent le rôle d’un adjectif et s’accordent en genre et en nombre avec le nom qu’ils accompagnent :

  • La branche maîtresse d’un arbre est aussi appelée « branche charpentière ».
  • J’ai trouvé la poutre maîtresse de la charpente.
  • J’ai dressé une liste maîtresse de tous les ouvrages.
  • Les fichiers maîtres ne se trouvent pas dans mon ordinateur.
  • Ce sont les pièces maîtresses de mon dossier.

Nouvelle orthographe

Selon la nouvelle orthographe, on ne met pas d’accent circonflexe sur le i qui précède un t. On peut donc aussi écrire :

  • maitre, maitresse
  • maitre-à-danser
  • maitre-autel
  • maitre-chien

Renseignements complémentaires

Pour plus de renseignements, voir féminisation des titres de fonction.

Rechercher par thèmes connexes

Vous voulez en apprendre davantage sur un thème abordé dans cette page? Cliquez sur un lien ci-dessous pour voir toutes les pages du Portail linguistique du Canada portant sur le thème choisi. Les résultats de recherche s’afficheront dans le Navigateur linguistique.

Date de modification :