Mon point de vue sur la principale difficulté à surmonter quand on apprend une nouvelle langue

Publié le 8 juillet 2024

Je crois fermement qu’il est très difficile d’apprendre une nouvelle langue, en particulier pour une personne unilingue, mais que ce n’est pas du tout impossible ou irréalisable. Oui, apprendre une langue nécessite beaucoup d’efforts, mais le plus grand obstacle et la principale difficulté résident, à mon avis, dans l’attitude adoptée face à l’apprentissage de la langue cible, quelle qu’elle soit. Comme l’a dit Henry Ford : [traduction] « Que vous pensiez pouvoir ou ne pas pouvoir réussir, dans les deux cas, vous avez raison. »

Adopter une attitude positive

La bonne nouvelle, c’est que lorsqu’on garde l’esprit ouvert et qu’on adopte une attitude positive, il devient plus facile d’entreprendre un parcours d’apprentissage. Apprendre une langue seconde, c’est essentiellement comme apprendre un instrument ou un morceau de musique ou encore s’initier à une activité sportive. Une fois que vous aurez appris les règles de base et que vous vous sentirez à l’aise d’utiliser votre langue seconde au quotidien, il vous sera probablement beaucoup plus facile de poursuivre votre apprentissage et peut-être même d’apprendre une troisième, une quatrième ou une cinquième langue, et ainsi de suite.

Se jeter à l’eau

Pour moi, apprendre une nouvelle langue, c’est comme se jeter à l’eau la tête la première. Ce que je veux dire par là, c’est qu’il ne faut pas se limiter à l’apprendre dans un contexte académique; il faut s’immerger pleinement. Une langue et la riche culture qui s’y rattache sont comme les deux faces d’une même pièce; elles sont inséparables et profondément imbriquées.

Lorsque j’apprends une nouvelle langue, j’écoute de la musique dans cette langue. Même si je ne comprends pas toutes les paroles, cela me permet tout de même d’apprendre à reconnaître les sons. Il existe d’autres moyens de se familiariser avec une langue, comme regarder des films, écouter la radio ou lire des bandes dessinées ou des livres dans la langue que l’on apprend. Si c’est possible, on peut aussi s’intégrer à la communauté linguistique en prenant part à des activités culturelles et sociales ainsi qu’à des festivals, en écoutant de la musique et en dégustant des plats typiques, et en participant activement aux célébrations et aux festivités.

Apprendre ensemble

Nous avons la chance, au Canada, d’avoir des communautés linguistiques très diverses. Souvent, ces communautés se font très accueillantes, et elles sont enthousiastes à l’idée que des gens aient envie d’apprendre leur langue et de découvrir leur culture. Après tout, cet intérêt pour la langue et la culture est, à mon avis, une marque universelle de respect que quiconque peut manifester à l’égard des membres d’une communauté linguistique.

N’oubliez pas qu’il est difficile d’apprendre une langue de façon autonome. Si vous tentez de le faire, vous réussirez peut-être, mais il se peut que vous éprouviez beaucoup de difficulté et de frustration, et que ce soit extrêmement ennuyeux et fastidieux.

Acquérir une langue plutôt que de l’apprendre

Les jeunes enfants n’apprennent pas vraiment une langue, mais l’acquièrent sans avoir d’idées préconçues sur les langues ni de bagage linguistique lié à la langue dans laquelle on leur parle. En tant qu’adultes, nous pouvons donc apprendre de ces jeunes et les imiter en faisant preuve d’ouverture d’esprit et en s’abandonnant avec enthousiasme à la langue que nous voulons acquérir. Le parcours menant à l’acquisition d’une nouvelle langue sera assurément beaucoup plus simple et amusant qu’on ne le pensait au départ. Je vous le garantis.

Avertissement

Les opinions exprimées dans les billets et dans les commentaires publiés sur le blogue Nos langues sont celles des personnes qui les ont rédigés. Elles ne reflètent pas nécessairement celles du Portail linguistique du Canada.

En savoir plus sur Samson Young

Samson Young

Samson Young est un Canadien de première génération qui a immigré au Canada en tant que réfugié il y a plus de quarante ans. Il parle sept langues et sert fièrement son pays d’adoption à titre d’officier du Corps des transmissions royal du Canada au sein des Forces armées canadiennes depuis plus de 30 ans. M. Young a participé à deux missions de maintien de la paix et a été en service temporaire à deux occasions à l’étranger. Il agit depuis longtemps à titre d’interprète bénévole auprès des personnes nouvellement arrivées au Canada, rôle qu’il combine à son travail et à sa passion pour les langues.
 
 

Écrire un commentaire

Veuillez lire la section « Commentaires et échanges » dans la page Avis du gouvernement du Canada avant d’ajouter un commentaire. Le Portail linguistique du Canada examinera tous les commentaires avant de les publier. Nous nous réservons le droit de modifier, de refuser ou de supprimer toute question ou tout commentaire qui contreviendrait à ces lignes directrices sur les commentaires.

Lorsque vous soumettez un commentaire, vous renoncez définitivement à vos droits moraux, ce qui signifie que vous donnez au gouvernement du Canada la permission d’utiliser, de reproduire, de modifier et de diffuser votre commentaire gratuitement, en totalité ou en partie, de toute façon qu’il juge utile. Vous confirmez également que votre commentaire n’enfreint les droits d’aucune tierce partie (par exemple, que vous ne reproduisez pas sans autorisation du texte appartenant à un tiers).

Participez à la discussion et faites-nous part de vos commentaires!

Commentaires

Il n’y a aucun commentaire pour l’instant.

Français