participe passé avec avoir

Sur cette page

L’accord du participe passé employé avec l’auxiliaire avoir se fait en fonction de la place du complément d’objet direct (COD).

Question à poser

Il s’agit de répondre à la question « qui? » ou « quoi? » posée après le verbe. Selon la place du COD, l’accord se fera ou ne se fera pas. Il n’y a que trois possibilités.

Le COD est placé avant le participe passé

Dans ce cas, le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le COD :

  • Les lettres que j’ai envoyées à mes collègues sont importantes.

J’ai envoyé quoi? Que. Ce pronom relatif remplace lettres, féminin pluriel.

  • Prenez note des avantages qu’a offerts cette entreprise à ses employés.

L’entreprise a offert quoi? Qu’. Ce pronom relatif remplace avantages, masculin pluriel.

Exception : en

Si le COD placé avant le verbe est le pronom en, le participe passé reste invariable :

  • Des fleurs, j’en ai reçu. (et non : reçues)

Le COD est placé après le participe passé

Le participe passé demeure invariable lorsqu’il se rapporte à un COD placé après lui :

  • Le directeur a planifié sa réunion avec soin.

Le directeur a planifié quoi? Sa réunion. Le COD est placé après le participe passé; le participe reste donc invariable.

  • Il a reçu une foule de commentaires positifs de la part de ses lecteurs.

Il a reçu quoi? Une foule de commentaires positifs. Le COD est placé après le participe passé; le participe reste donc invariable.

Il n’y a pas de COD

Dans ce cas, le participe passé reste invariable :

  • Je lui ai succédé comme porte-parole.

J’ai succédé à qui? À lui. Lui est complément d’objet indirect, c’est-à-dire celui qui répond à la question « à qui? » ou « à quoi? » posée après le verbe. Comme le complément placé avant le verbe est un complément indirect et non direct, le participe ne s’accorde pas.

  • Les taux d’intérêt ont chuté depuis l’année dernière.

Il n’y a pas de complément d’objet, ni direct ni indirect, donc pas d’accord.

  • Notre patronne nous a parlé d’un projet fort intéressant.

Elle a parlé à qui? À nous. De quoi? D’un projet. Il s’agit de deux compléments d’objet indirects. Donc, le participe reste invariable.

Rechercher par thèmes connexes

Vous voulez en apprendre davantage sur un thème abordé dans cette page? Cliquez sur un lien ci-dessous pour voir toutes les pages du Portail linguistique du Canada portant sur le thème choisi. Les résultats de recherche s’afficheront dans le Navigateur linguistique.

Date de modification :