Quelques manières inusitées d’apprendre une langue à la maison et à peu de frais

Sur cette page

Publié le 
26 octobre 2020

Même quand on est motivé à apprendre, le chemin à parcourir pour apprendre une langue peut être semé d’obstacles considérables. En effet, à défaut d’être entouré d’adultes qui nous enseignent patiemment le vocabulaire comme un parent le fait avec son nouveau-né, acquérir une nouvelle langue peut être long et coûteux. Puisque nous ne sommes plus des bébés, je vous propose quelques façons d’apprendre une langue à peu de frais tout en vous amusant.

1. Ouvrez l’œil et l’oreille… comme un bébé

La meilleure façon de vous familiariser avec une langue est d’y aller presque de la même façon que pour votre langue maternelle. Si vous venez à peine de commencer, il s’agit de vous mettre en mode « observation » 24 heures sur 24. Écoutez le plus possible de choses dans votre langue cible et multipliez les chances de vous exposer au même vocabulaire visuellement et auditivement pendant vos activités quotidiennes. Sans répétition, la plupart des gens oublient la moitié de l’information qu’ils acquièrentNote 1. Et la matière qu’ils ont retenue, si elle n’est pas réutilisée, finit par s’effacer de leur mémoire à court terme au lieu de se graver dans leur mémoire à long termeNote 2.

2. Restez décontracté… comme un bébé

Ensuite, commencez à parler, mais pas avant de vous sentir prêt. Les bébés ne se sentent pas obligés de parler, alors vous ne devriez pas non plus ressentir de pression. L’angoisse est un des plus grands obstacles à l’apprentissage; quand les apprenants se concentrent sur leurs craintes, il ne leur reste plus beaucoup d’énergie à consacrer à la pratique. Ce phénomène est particulièrement présent dans l’apprentissage des langues, car la matière apprise s’utilise surtout devant d’autres personnes dans un contexte social. Quand vous aurez assez d’assurance pour parler, n’oubliez pas que, comme le ferait un bébé, vous ferez beaucoup de « gaga » et de « gougou » avant de maîtriser votre langue. Faire des erreurs est une étape importante; cela signifie que vous êtes en train d’apprendre. Il est inutile de vous presser.

3. Exploitez votre domicile

Faites le plein de papillons autocollants et mettez-vous à l’œuvre : dans la langue que vous êtes en train d’apprendre, étiquetez chacun des objets de votre maison dont vous voulez vous rappeler le nom. Cette stratégie est efficace pour différentes raisons. Comme vous verrez les autocollants tous les jours, la répétition des mots, combinée à l’association visuelle aux objets qu’ils désignent, aidera à emmagasiner le vocabulaire dans votre cerveau. Cette répétition est importante, mais le fait de disséminer les autocollants partout dans la maison active une autre stratégie de mémorisation : l’encodage élaboratif. Il s’agit d’un procédé mnémonique qui consiste à stocker de l’information nouvelle en l’associant à de l’information déjà mémorisée, ce qui a pour effet de la rendre plus mémorable. Puisque vous connaissez déjà bien votre maison, combiner l’information a door à une porte augmentera vos chances de retenir le nouveau terme.

4. Lisez un roman connu

Pensez à un livre que vous avez déjà lu dans votre langue maternelle et achetez-le dans votre langue cible. En le lisant, parcourez le chapitre qui vient et faites des recherches sur les nouveaux mots de vocabulaire que vous y trouvez. Quand vous lirez ce chapitre, la nouvelle information sera consolidée grâce à son association avec une histoire qui vous est familière. La technique du palais de la mémoire est une méthode de mémorisation qu’emploient les champions du monde de la mémoire. Elle consiste à placer mentalement les objets à mémoriser dans un lieu familier. Lorsque l’on combine une histoire familière et intéressante à des éléments d’une nouvelle langue, on peut retenir l’information plus longtemps parce qu’elle se greffe à des données déjà emmagasinées en mémoire.

5. Changez les réglages de votre téléphone

Faites passer la langue d’affichage de votre téléphone à celle que vous voulez apprendre. Vous aurez peut-être du mal à consulter une carte, par contre, mais attendez de voir combien vous apprendrez! Ce changement bousculera vos habitudes, mais c’est ce qu’il faut faire pour apprendre de nouvelles choses. Et puis, combien de temps passez-vous à utiliser votre téléphone? Cette méthode vous donnera plusieurs heures d’exposition à votre langue cible chaque semaine. Mais avant de faire ce changement, il pourrait vous être utile d’apprendre les rudiments des indications routières dans cette langue... Dans son billet publié dans le HuffPost, Zack Simon décrit plusieurs autres façons d’utiliser votre téléphone pour apprendre une nouvelle langue (en anglais seulement).

6. Jouez à des jeux vidéo

Les jeux vidéo réunissent trois conditions gagnantes pour l’apprentissage d’une langue, car vous voyez le contexte, vous entendez la langue et vous la lisez à l’écran. L’un des processus de mémorisation les plus efficaces s’appelle la mémoire épisodique. Cette façon d’emmagasiner l’information associe des idées et des objets à un lieu et à un moment précis en créant des liaisons entre stimuliNote 3. La plupart des jeux vidéo permettent d’exploiter cette méthode, mais ceux dont l’action se déroule dans un monde réel s’y prêtent particulièrement bien, car ils vous exposeront à plus de mots de vocabulaire utiles.

7. Lisez des bandes dessinées

Vous ne maîtrisez pas assez votre langue cible pour lire des romans? Pas de souci! Choisissez une bande dessinée dans le genre littéraire de votre choix; tout se trouve en bande dessinée, que ce soit pour les adultes ou les enfants. S’il y a des mots ou des expressions que vous ne comprenez pas, les illustrations que contiennent ces livres vous donneront suffisamment de contexte. Depuis plus de 20 000 ans, les êtres humains apprennent grâce aux histoires qu’on leur raconte. Puisque nous sommes des êtres sociaux, les histoires ont la faculté de nous captiver et de retenir notre attention. Elles sont utiles, car la perte d’intérêt est l’ennemie de l’apprentissage, surtout quand l’acquisition des connaissances se fait par la pratique et la répétition. Les bandes dessinées, qui nous font apprendre des choses à travers des récits d’aventures, accroissent notre motivation et notre efficacité.

8. Profitez de vos pauses au petit coin

Supposons que vous passez cinq minutes aux toilettes deux fois par jour. Dans le courant d’une semaine, cela représente 70 minutes que vous pourriez consacrer à l’apprentissage d’une langue. Quelle belle occasion de réviser du vocabulaire et des règles de grammaire! Cette méthode, que l’on appelle « apprentissage par répétition espacée », bonifie la mémoire épisodique grâce à des répétitions espacées dans le temps. En effet, au lieu de tenter d’apprendre quelque chose en une seule fois, répéter plusieurs fois l’information apprise peut aider à s’en souvenirNote 4.

La méthode du petit coin peut fonctionner avec une technique aussi simple que celle du mot du jour. Tout ce qu’il vous faut est une feuille de papier, un crayon et un petit dictionnaire. Chaque fois que vous ressentez l’appel de la nature, écrivez sur la feuille un nouveau mot tiré du dictionnaire. Vous pouvez aussi coller au mur la conjugaison des verbes les plus courants ou bien la liste des chiffres accompagnés de leur prononciation. Mieux encore : faites les deux! En fait, vous pouvez afficher tout ce que vous devez ou voulez apprendre, et l’adapter à votre niveau de maîtrise de la langue cible. L’efficacité de cette méthode vous surprendra.

Vous voyez, pour avancer dans l’apprentissage d’une langue, vous n’avez pas besoin de dépenser une fortune ni d’y passer plusieurs heures par jour. Parfois, il suffit de toutes petites choses!

Avez-vous d’autres idées peu coûteuses pour apprendre une langue à la maison? Inscrivez-les dans la section des commentaires.

Traduit par Marc-André Descôteaux, Portail linguistique du Canada

Avertissement

Les opinions exprimées dans les billets et dans les commentaires publiés sur le blogue Nos langues sont celles de leur auteur. Elles ne reflètent pas nécessairement celle du Portail linguistique du Canada.

À propos de l'auteur

Courtney Anderson

Courtney Anderson

Courtney est née au Montana et y a grandi. Aujourd’hui, elle vit dans le sud de la France, où elle travaille toujours son français. Elle est titulaire d’un diplôme en journalisme de l’Université du Montana assorti de mineures en développement international et en études latino-américaines. Journaliste et professeure d’anglais, elle nourrit une passion pour le plein air.

categories-bullets

Écrire un commentaire

Veuillez lire la section « Commentaires et échanges » dans la page Avis du gouvernement du Canada avant d’ajouter un commentaire. Le Portail linguistique du Canada examinera tous les commentaires avant de les publier. Nous nous réservons le droit de modifier, de refuser ou de supprimer toute question ou tout commentaire qui contreviendrait à ces lignes directrices sur les commentaires.

Lorsque vous soumettez un commentaire, vous renoncez définitivement à vos droits moraux, ce qui signifie que vous donnez au gouvernement du Canada la permission d’utiliser, de reproduire, de modifier et de diffuser votre commentaire gratuitement, en totalité ou en partie, de toute façon qu’il juge utile. Vous confirmez également que votre commentaire n’enfreint les droits d’aucune tierce partie (par exemple, que vous ne reproduisez pas sans autorisation du texte appartenant à un tiers).

Commentaires

Les commentaires sont affichés dans leur langue d’origine.

Lire les commentaires

Nous pourrions aussi traduire notre livre de chevet dans la langue d'apprentissage avec l'aide du dictionnaire, d'un papier et d'un crayon. Nous devons simplement nous procurer le dictionnaire voulu.

Date de modification :