Language Navigator

Language Navigator allows you to search by keyword or by theme to quickly find answers to questions about language or writing in English and French. To learn more about this search engine, consult the section entitled About Language Navigator.

New to Language Navigator? Learn how to search for content in Language Navigator.

Search by keyword

Search fields

Search by theme

Search by theme to quickly access all of the Portal’s language resources related to a specific theme.

About Language Navigator

Language Navigator simultaneously searches all of the writing tools, quizzes and blog posts on the Language Portal of Canada. It gives you access to everything you need to write well in English and French: articles on language difficulties, linguistic recommendations, conjugation tables, translation suggestions and much more.

To translate a term or to find answers to terminology questions in a specialized field, please consult TERMIUM Plus®.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Results 1 to 10 of 25 (page 1 of 3)

parenthèses

Article sur les différents emplois des parenthèses, signe de ponctuation double.
Sur cette page Exemples Espace Majuscule/minuscule Ponctuation à l’extérieur des parenthèses Ponctuation à l’intérieur des parenthèses Parenthèse fermante employée seule Parenthèses d’alternative Marque du pluriel et de la forme féminine Crochets Les parenthèses sont composées de la parenthèse ouvrante « ( » et de la parenthèse fermante « ) ». Ce signe sert surtout à isoler, dans le corps d’une phrase ou d’un paragraphe, des explications ou des éléments d’information utiles à la compréhension du texte, mais non essentiels. Les parenthèses jouent un rôle important dans les textes scientifiques, techniques, juridiques et administratifs, mais il ne faut pas en abuser. Exemples Les parenthèses peuvent contenir des éléments comme un sigle, un exemple, une explication, etc. En règle générale, on peut aussi placer ces éléments entre virgules ou entre tirets. Type d’éléments entre parenthèses avec exemples d’utilisation Type d’éléments entre parenthèses avec exemples d’utilisation Éléments entre parenthèses Exemples abréviation, sigle ou écriture au long du sigle Notre maison est garantie par l’APCHQ (Association provinciale des constructeurs d’habitations du Québec). Il travaille au ministère des Services publics et de l’Approvisionnement du Canada (SPAC). autre signe de ponctuation Elle n’a besoin que de cinq heures de sommeil (?) par nuit. Le déficit sera bientôt comblé (!). détails d’une citation « C’est la nuit qu’il est beau de croire à la lumière. » (Edmond Rostand, Chantecler) commentaire Éric a (enfin!) réussi son examen de mathématiques. Les semis de fleurs annuelles doivent être effectués environ six semaines avant le dernier gel (cette date varie évidemment selon les régions). date La Première Guerre mondiale (1914-1918) a fait beaucoup de morts. exemple Les agrumes (oranges, pamplemousses, citrons, etc.) sont d’importantes sources de vitamine C. explication La caféine (stimulant que l’on trouve dans le café, le chocolat, le thé, etc.) peut causer l’insomnie. expression algébrique ou mathématique (a × b)n = an × bn formules Le méthane (CH4) est un gaz. langage informatique IF (a AND (b OR c) mots inversés dans un index alphabétique Économie (mondialisation de l’) Riopelle (Jean-Paul) nom de lieu Mon frère est déménagé à Kingston (Ontario). pourcentage Cette année, le taux élevé de participation (85 %) à l’assemblée annuelle a réjoui les organisateurs. renseignements étymologiques Homard (houmar, 1532; anc. nord. humarr) renvoi ou référence bibliographique Les recherches effectuées (voir sources ci-dessous) permettent d’affirmer que… L’autobiographie de Gabrielle Roy (La détresse et l’enchantement, Boréal, 1988) a été publiée après sa mort. traduction Gilles est maintenant membre du Canadian Institute of Actuaries (l’institut canadien des actuaires). variante J’ai perdu mon trousseau de clés (ou de clefs). Espace On met une espace avant la parenthèse ouvrante, mais pas d’espace après. On ne met pas d’espace avant la parenthèse fermante, mais on en met une après : Ma passion pour l’ornithologie (étude des oiseaux) date de mon enfance. On ne met pas d’espace après la parenthèse fermante si elle est suivie d’un autre signe de ponctuation : Julie ira-t-elle étudier à l’Université du Québec à Montréal (UQAM)? Majuscule/minuscule Lorsqu’il est fondu dans la phrase, un passage entre parenthèses ne prend la majuscule que s’il commence par un nom propre : Une exposition consacrée à William Morris (au Musée des beaux‑arts, à Ottawa) nous fait découvrir un peintre, un poète et un grand penseur. J’ai passé la période des Fêtes à Saint John (Nouveau-Brunswick). Ponctuation à l’extérieur des parenthèses Lorsqu’un texte entre parenthèses est un fragment de phrase, la parenthèse ouvrante n’est jamais précédée d’une virgule, d’un point-virgule ou d’un deux-points. Si le sens de la phrase réclame l’emploi de l’un de ces signes, il faut le placer après la parenthèse fermante : Veuillez nous faire parvenir votre extrait de naissance (un original, non une photocopie), une photographie récente ainsi que votre curriculum vitae. Trois conseillers municipaux se sont portés candidats au poste de maire (vacant depuis trois mois) : Adolphe Sirois, Yvan Simard et Roméo Lagrange. Lorsque le texte entre parenthèses constitue une phrase indépendante, la parenthèse ouvrante est, selon le cas, précédée d’un point, d’un point abréviatif, d’un point d’interrogation, d’un point d’exclamation ou des points de suspension : Ainsi je vous rappellerai dimanche soir. (J’ose espérer que vous ne vous couchez pas avec les poules et que je n’aurai pas à vous sortir du lit!) Avez-vous vu l’opéra Madame Butterfly? (Il a été très bien accueilli par la critique.) Ponctuation à l’intérieur des parenthèses À l’intérieur des parenthèses, on doit appliquer les règles générales de la ponctuation. Quand le texte entre parenthèses est considéré comme une phrase indépendante — auquel cas il commence par une majuscule, — il faut placer la ponctuation finale (point, point d’interrogation, point d’exclamation, points de suspension) devant la parenthèse fermante et non après : Seules des raisons techniques pourraient nous obliger à renoncer à ces travaux. (On comprendra qu’il est impossible de tout prévoir.) Je ne pourrai terminer ce travail toute seule. (Pourriez-vous me prêter main-forte la semaine prochaine?) On écrirait aussi correctement, à condition de déplacer le point et de mettre une minuscule initiale au texte figurant entre parenthèses : Seules des raisons techniques pourraient nous obliger à renoncer à ces travaux (on comprendra qu’il est impossible de tout prévoir). Je ne pourrai terminer ce travail toute seule (pourriez-vous me prêter main-forte la semaine prochaine?). Parenthèse fermante employée seule La parenthèse fermante s’emploie seule après un chiffre ou une lettre pour indiquer les subdivisions d’un texte. Il n’y a pas d’espace entre le chiffre ou la lettre et la parenthèse : Vous trouverez des explications aux paragraphes 3) et 7). On l’emploie aussi pour indiquer les éléments d’une énumération : Les réponses a), c) et e) sont incorrectes. La parenthèse fermante employée seule s’appelle aussi parenthèse simple. Parenthèses d’alternative Les parenthèses d’alternative indiquent que leur contenu est facultatif. On les utilise, par exemple, pour indiquer qu’on a le choix entre deux graphies, qu’on peut écrire un mot avec ou sans les éléments entre parenthèses. On ne met pas d’espace avant ni après les parenthèses d’alternative. On peut écrire ce mot avec ou sans trait d’union : mots(-)clés. On emploie les termes graphies tronquées ou formes télescopées pour parler des mots contenant des parenthèses d’alternative. Marque du pluriel et de la forme féminine Pour des raisons de clarté, il n’est toutefois pas toujours approprié d’employer les parenthèses d’alternative, notamment dans la féminisation de textes pour indiquer la possibilité du pluriel ou du féminin. Pour donner au lecteur le choix entre le singulier et le pluriel, certains admettent que l’on place la marque du pluriel entre parenthèses : La(es) personne(s) intéressée(s) doit(vent) remplir un formulaire. Toutefois, ces formes rendent la phrase presque illisible. Il est préférable soit d’employer uniquement le pluriel, soit d’utiliser le ou les (la ou les), qui entraîne l’accord du nom et du verbe au pluriel. Dans certains cas, on peut aussi reformuler : Les personnes intéressées doivent remplir un formulaire. La ou les personnes intéressées doivent remplir un formulaire. Toute personne intéressée doit remplir un formulaire. Ces observations s’appliquent également à l’indication des formes féminines entre parenthèses. Ainsi, on dira « les directeurs et les directrices seront à la réunion » plutôt que « les directeurs(trices) seront à la réunion ». Crochets On a recours aux crochets pour intercaler un élément dans un texte déjà entre parenthèses ou pour éviter l’emploi de deux parenthèses de suite : La nouvelle a fait les manchettes des journaux (Le Devoir, La Presse, The Citizen [31 décembre]). (1984-1988) [Université d’Ottawa] Lorsque les deux signes sont employés en même temps, les parenthèses tendent nettement à l’emporter dans l’usage sur les crochets. Il convient donc d’utiliser d’abord les parenthèses, puis les crochets, ces derniers faisant office de sous-parenthèses. Le rédacteur peut cependant être obligé d’inverser cet ordre. Par exemple, s’il insère dans une citation un commentaire personnel contenant un élément entre parenthèses, il doit utiliser les crochets avant les parenthèses, car la règle veut que toute intervention d’un tiers dans une citation soit signalée par les crochets : « La grande peinture, c’est des tableaux très ennuyeux [l’auteur a développé cette idée dans L’art brut préféré aux arts culturels (1949)]; plus ils sont ennuyeux et plus ils sont délicats et de bon goût » (J. Dubuffet).
Source: Clés de la rédaction (French language problems and rules)
Number of views: 28,478

point-virgule

Article portant sur les fonctions du point-virgule, ainsi que sur diverses particularités liées à ce signe de ponctuation.
Sur cette page Fonctions Séparer des propositions Mettre en parallèle des propositions Séparer les éléments d’une énumération Espacement Italique Majuscule/minuscule après le signe Renseignements complémentaires Le point-virgule (« ; ») correspond à une pause de durée moyenne et signale la fin d’une proposition intimement liée par le sens à celle qui la suit. Les propositions séparées par le point‑virgule doivent donc toujours contribuer au sens général de la phrase. Fonctions Séparer des propositions Le point-virgule sert à séparer des propositions d’une certaine longueur, unies par le sens et qui renferment déjà une ou plusieurs virgules afin que la phrase soit plus claire et facile à lire. On y a notamment recours lorsqu’il y a ellipse du verbe dans la deuxième proposition. On peut trouver plusieurs points‑virgules dans une même phrase. Nous avons acheté de nombreux ouvrages pour la bibliothèque; tous sont très récents. La semaine prochaine, le directeur aura plusieurs nouveaux projets à nous soumettre; certains très intéressants; d’autres, moins. Elle a pris sa retraite à l’âge de 55 ans; son conjoint, à 57. Mettre en parallèle des propositions Le point-virgule sert aussi à mettre en parallèle des propositions ayant une structure semblable et qui expriment une opposition ou une comparaison : Elle aime le tennis; il aime le golf. L’été dernier, j’ai planté des marguerites dans mon jardin; cet été, j’y ai ajouté des rosiers. Le rôle du dramaturge, c’est de créer la pièce; celui du metteur en scène, de la faire vivre. Si l’on remplaçait le point-virgule par une virgule dans ce dernier exemple, il serait plus difficile de distinguer les rapports qui existent entre les idées, puisque la virgule se trouverait à remplir trois fonctions bien différentes dans la phrase. Séparer les éléments d’une énumération On emploie généralement le point-virgule pour séparer les éléments : d’une énumération horizontale : Chaque saison a son charme : l’hiver, avec son grand manteau blanc; le printemps, qui permet à la nature de renaître; l’été et ses jardins fleuris; l’automne, le temps des récoltes et des festivals des couleurs. En visitant le zoo, vous trouverez : a) des animaux exotiques; b) des manèges excitants; c) des aires de repos; d) des boutiques de souvenirs. Notre entreprise offre : 1. un personnel qualifié; 2. un service personnalisé; 3. des programmes adaptés aux besoins du client; 4. des prix concurrentiels. d’une énumération verticale : Pour votre voyage, vous aurez besoin des documents suivants : vos billets d’avion; un passeport valide; une preuve de vaccination; une assurance médicale. On peut mettre une virgule ou un point-virgule à la fin de chaque élément d’une énumération verticale. Remarque : Bien que cette pratique soit commune en anglais, le point-virgule ne doit jamais, en français, être suivi de la conjonction et ni de la conjonction ou. Espacement On ne met pas d’espace avant le point-virgule, mais on en met une après. Certains ouvrages de typographie recommandent de faire précéder le point-virgule d’une espace fine, ce que permettent les logiciels d’éditique et de mise en pages, mais pas les logiciels de traitement de texte. Italique On met le point-virgule en italique seulement s’il fait partie intégrante d’un énoncé écrit en italique. Majuscule/minuscule après le signe Le mot qui suit le point-virgule prend la minuscule initiale, sauf s’il s’agit d’un nom propre, d’un titre, d’un proverbe, etc. On met la minuscule à tous les éléments d’une énumération horizontale courte, qu’ils soient séparés par une virgule ou un point-virgule, ou qu’ils soient introduits par une lettre ou un chiffre. Si les éléments de l’énumération horizontale sont longs, on peut employer la majuscule initiale, même après un point-virgule, afin de montrer l’importance de chacun des éléments. Renseignements complémentaires Pour plus de renseignements sur la ponctuation à utiliser dans les énumérations, voir énumération horizontale ou verticale (majuscule et ponctuation).
Source: Clés de la rédaction (French language problems and rules)
Number of views: 25,323

guillemets (généralités)

Article présentant les fonctions des guillemets, les types de guillemets et l’espacement à utiliser avec ceux-ci.
Sur cette page Fonctions des guillemets Types de guillemets Espacement Renseignements complémentaires Fonctions des guillemets Les guillemets servent à isoler des mots ou des phrases. Ils s’apparentent à l’italique, avec lequel ils entrent d’ailleurs en concurrence pour un bon nombre de fonctions, comme lorsqu’il faut reproduire des titres d’ouvrages ou faire ressortir des mots qu’on emploie dans un sens spécial. Leur fonction la plus importante, toutefois, est d’encadrer les citations; c’est leur rôle traditionnel. Citer consiste à reproduire mot à mot un texte tel qu’il a été écrit ou des paroles telles qu’elles ont été prononcées. En employant les guillemets, l’auteur garantit que les mots encadrés sont la copie fidèle de l’original, qu’il en a respecté à la lettre la syntaxe et la ponctuation, qu’il n’a modifié ni l’orthographe ni l’ordre des mots. À ce rôle traditionnel des guillemets se sont ajoutés d’autres emplois. Les guillemets continuent de l’emporter de loin sur l’italique pour ce qui est des citations proprement dites, mais dans les autres cas l’usage tend souvent à donner la préférence à l’italique. Types de guillemets Quelle que soit la langue des mots que l’on encadre de guillemets, on emploie en français les guillemets français. Ils consistent en doubles chevrons, dont la première paire s’appelle le « guillemet ouvrant », et la seconde le « guillemet fermant ». Les guillemets anglais (“ ”), les doubles apostrophes (") et les simples apostrophes (‘ ’) ne sont utilisés en général que pour les citations à l’intérieur de citations ou pour guillemeter des mots qui figurent à l’intérieur de passages qui sont déjà entre guillemets : « Une porphoryne est une molécule assez élastique, explique l’un des chercheurs. Elle possède quatre “pattes” sur lesquelles elle a tendance à “marcher” lorsqu’on la pousse. » Des auteurs et des éditeurs confient parfois des fonctions différentes aux guillemets français et aux guillemets anglais à l’intérieur d’un même texte. Par exemple, ils réservent les guillemets français pour les citations proprement dites, et utilisent les guillemets anglais pour les mots employés dans un sens spécial. Espacement Les guillemets français sont toujours séparés des mots qu’ils encadrent par une espace : « La plus constante marque de la sagesse, c’est une constante réjouissance », a dit Montaigne. Les guillemets anglais, ainsi que les doubles apostrophes, sont au contraire toujours collés aux mots qu’ils encadrent : « Par rapport aux “sciences humaines”, la psychanalyse et l’ethnologie sont plutôt des “contre-sciences” » (M. Foucault). « La plupart des gens dits "normaux" sont seulement de bons simulateurs » (É. Ajar). L’ensemble formé par les guillemets et les mots qu’ils encadrent s’espace comme un mot ordinaire. Renseignements complémentaires Pour obtenir de l’information plus détaillée sur les diverses fonctions des guillemets : citations (règles générales) ponctuation avec les guillemets fermants écrits, journaux, œuvres, etc. (titres) lettres de l’alphabet employées seules mots étrangers (italique et guillemets) mots se désignant eux-mêmes (italique et guillemets) niveaux de langue véhicules (voitures, avions, bateaux, etc.) marques de commerce opérations techniques, militaires ou policières
Source: Clés de la rédaction (French language problems and rules)
Number of views: 17,569

point d’exclamation

Article portant sur les fonctions du point d’exclamation, ainsi que sur diverses particularités liées à ce signe de ponctuation.
Sur cette page Fonctions Espacement Majuscule/minuscule après le signe Point d’exclamation double, triple ou combiné Entre parenthèses Ponctuation avec le signe Exclamation directe ou indirecte Après une interjection À la fin d’un titre Fonctions Le point d’exclamation (« ! ») sert à exprimer un sentiment, comme la joie, l’étonnement, la crainte, l’admiration, l’indignation, l’ironie, le chagrin, la douleur, etc. Il accompagne habituellement un cri, une injure, une interjection, une apostrophe, un ordre, une imploration, etc. Il est assez rarement employé dans la langue administrative. Espacement On ne met pas d’espace avant le point d’exclamation, et on met une seule espace après. Certains ouvrages de typographie recommandent de faire précéder le point d’exclamation d’une espace fine, ce que permettent les logiciels d’éditique et de mise en pages, mais pas les logiciels de traitement de texte. Majuscule/minuscule après le signe Quand le point d’exclamation termine la phrase, la phrase suivante commence par une majuscule : Quelle belle histoire! Je suis émue. Ah non! Je ne retournerai pas chez elle de sitôt. Il arrive toutefois qu’il soit placé à l’intérieur de la phrase, notamment après une interjection ou si la phrase n’est pas terminée. Dans ce cas, le mot qui suit prend la minuscule : Quelle belle histoire! me dit-elle. Ah! qu’il est bon de vivre! Ha, ha, ha! que tu es drôle! Ouf! j’ai enfin terminé! Eh! c’est incroyable! Non! je ne veux pas que tu y ailles. Dans le cas d’une interjection placée en début de phrase : on met une majuscule au mot qui suit le point d’exclamation si l’on veut insister sur l’interjection; le point d’exclamation équivaut alors à un point ordinaire : Minute! Je n’ai pas encore terminé! on met une minuscule au mot qui suit le point d’exclamation si l’on considère que l’interjection constitue l’amorce de la phrase; le point d’exclamation équivaut dans ce cas à une virgule : Minute! mon ami, j’arrive! Point d’exclamation double, triple ou combiné Le point d’exclamation peut être doublé, triplé ou combiné avec un point d’interrogation pour amplifier l’expression d’un sentiment, comme l’incrédulité ou l’étonnement : Ça suffit. Tu exagères!!! C’est un boucher et il a peur du sang?! Ce procédé stylistique n’est toutefois pas recommandé dans la langue administrative. Entre parenthèses Pour marquer son étonnement ou son incrédulité, on peut faire suivre un élément de la phrase d’un signe d’exclamation placé entre parenthèses. La ponctuation ordinaire de la phrase est alors maintenue : Cette année (!), il n’y aura pas de compressions budgétaires. Malgré son asthme, il ne peut se résoudre à se départir de ses cinq chats et de ses trois chiens (!). À noter que l’ensemble formé par le point d’exclamation et les parenthèses s’espace comme un mot ordinaire et qu’il n’y a pas d’espace de part et d’autre du point d’exclamation. Ponctuation avec le signe Comme c’est le cas pour le point d’interrogation, le point d’exclamation se confond avec le point final, qui disparaît : Elle est partie faire du camping à la baie des Ha! Ha! Avec la virgule Quand un point d’exclamation figure en milieu de phrase, on a le choix de le faire suivre ou non d’une virgule (que des guillemets soient présents ou non) : J’ai encore, hélas! mal à la tête. / J’ai encore, hélas!, mal à la tête. « Comme si je n’avais pas assez d’ennuis! » s’est-il écrié. / « Comme si je n’avais pas assez d’ennuis! », s’est-il écrié. Il convient de considérer les deux procédés comme acceptables; l’important est d’assurer l’uniformité à l’intérieur du texte. Avec les guillemets Si le point d’exclamation fait partie d’une citation guillemetée, on le place à l’intérieur des guillemets. S’il fait partie de la phrase principale, on le place à l’extérieur des guillemets : Ma sœur m’a dit, tout heureuse : « J’ai gagné! » Ne me dites pas qu’elle est encore « épuisée »! Exclamation directe ou indirecte Le point d’exclamation s’emploie seulement avec une exclamation directe. Ainsi, on écrira : Bonne chance! (mais : Elle m’a souhaité bonne chance.) Après une interjection On met un point d’exclamation après une interjection ou une locution interjective employée seule, de même qu’après toute phrase exclamative, introduite ou non par un adjectif exclamatif : Hélas! Par exemple! Encore une réunion! Quand une phrase commence par une interjection, on met un point d’exclamation après cette interjection ainsi qu’à la fin de la proposition suivante, si cette dernière est exclamative : Hourra! Un nouveau photocopieur! Ah non! Il pleut et j’ai oublié mon parapluie. On répète le point d’exclamation après chaque élément quand des phrases exclamatives successives sont suffisamment indépendantes les unes des autres : Quel dommage! Quel scandale pour la famille! Par contre, s’il y a une gradation d’idées, il suffit de mettre un point d’exclamation à la fin de la phrase : C’est si ennuyeux, si regrettable! Pour en savoir davantage sur le point d’exclamation employé avec les interjections, voir onomatopées et interjections. À la fin d’un titre Pour tout savoir sur la ponctuation utilisée dans les titres, dont le point d’exclamation, voir titres et sous-titres (ponctuation).
Source: Clés de la rédaction (French language problems and rules)
Number of views: 15,137

point d’interrogation

Article portant sur les fonctions du point d’interrogation, ainsi que sur diverses particularités liées à ce signe de ponctuation.
Sur cette page Fonctions Espacement Majuscule/minuscule après le signe Point d’interrogation double, triple ou combiné Entre parenthèses Ponctuation avec le signe Interrogation directe et indirecte Après Auriez-vous l’obligeance de, Voulez-vous, etc. Dans les titres Fonctions Le point d’interrogation (« ? ») termine les phrases qui expriment une interrogation directe. Il indique une intonation montante : Quelle couleur préférez-vous? Que s’est-il passé? Vos employés sont-ils intéressés? Il peut également figurer à la fin des phrases affirmatives ou négatives qui, par l’intonation, expriment une véritable interrogation : Tu viens? Ils ne vous dérangent pas? Espacement On ne met pas d’espace avant le point d’interrogation, et on met une seule espace après : Aimez-vous cueillir des pommes? Moi, j’adore ça. Certains ouvrages de typographie recommandent de faire précéder le point d’interrogation d’une espace fine, ce que permettent les logiciels d’éditique et de mise en pages, mais pas les logiciels de traitement de texte. Majuscule/minuscule après le signe Quand le point d’interrogation termine la phrase, la phrase suivante commence par une majuscule : Aimez-vous les œuvres de ce peintre? Vous pourrez les admirer à l’exposition prévue dimanche prochain. Qui sera le nouveau chef? On ne le sait toujours pas. Si la phrase se poursuit, on met la minuscule au premier mot après le point d’interrogation : Allez-vous souvent au cinéma? ou au théâtre? Est-il déçu? je me le demande. L’incise faisant suite à une proposition interrogative doit obligatoirement s’écrire avec une minuscule initiale : Devrais-je me mettre à la recherche d’un emploi?, me suis-je demandé. La majuscule, qui signifie que l’on prête au point d’interrogation la valeur d’un point, a pour effet d’accentuer le caractère distinct de chaque élément. Quant à la minuscule, qui montre que l’on assimile le point d’interrogation à une virgule ou à un point-virgule, elle fait mieux ressortir l’enchaînement des idées. L’intention de l’auteur est le facteur déterminant. Ces observations valent également dans les cas où plusieurs propositions interrogatives sont juxtaposées. Est-ce un chef? un révolutionnaire? Que peut-on faire dans les circonstances? Rationaliser? décentraliser? Point d’interrogation double, triple ou combiné Le point d’interrogation peut être doublé, triplé ou combiné avec un point d’exclamation pour exprimer divers sentiments, dont la surprise et l’incrédulité : Quoi? Tu as fait ça?? Es-tu rendue folle??? Elle est fâchée parce que j’ai oublié la date de son anniversaire?? Il a gagné le gros lot, et il continue de travailler?!! C’est un boucher et il a peur du sang?! Ce procédé stylistique n’est toutefois pas recommandé dans la langue administrative. Entre parenthèses On place le point d’interrogation entre parenthèses après un mot ou un élément quelconque de la phrase qui paraît douteux : Il a vendu dix mille exemplaires (?) de son roman. L’ensemble formé par le point d’interrogation et les parenthèses s’espace comme un mot ordinaire; il n’y a pas d’espace de part et d’autre du point d’interrogation. Dans une date Le point d’interrogation peut figurer entre parenthèses pour : remplacer les dates de naissance ou de décès qui sont inconnues : Omer Boivin (?-1830) accompagner les dates qui paraissent douteuses : Adèle Bouchard (1714?-1750) signaler un chiffre manquant : [194?] Il est également possible d’utiliser le point d’interrogation sans parenthèses pour signaler simplement un chiffre manquant : 18?4 Ponctuation avec le signe Le point d’interrogation se confond généralement avec le point final. En principe, on ne met pas de point ou de point-virgule immédiatement après le point d’interrogation : Il me demanda : « Où allons-nous? » Abolirons-nous ce service? (Les employés commencent à s’inquiéter.) Avec la virgule Le point d’interrogation, suivi ou non des guillemets, tient lieu de virgule lorsqu’il précède une incise ou qu’il coïncide avec la fin d’une proposition intercalée : Quelle est la meilleure solution? me suis-je demandé. Il a juré, pourquoi douterais-je de sa parole? qu’il ne savait rien. Il est toutefois acceptable de coupler la virgule et le point d’interrogation : Devrais-je me mettre à la recherche d’un emploi?, me suis-je demandé. « À quoi sert un bébé? », répondit Edison à quelqu’un qui lui demandait à quoi pouvaient servir ses travaux. Les deux façons de faire sont acceptables; l’important est d’être uniforme. Avec les points de suspension On peut mettre des points de suspension avant ou après le point d’interrogation : Pensez-vous vraiment que…? Mais, croyez-vous y arriver?… Avec les guillemets Si le point d’interrogation fait partie d’une citation guillemetée, il figure à l’intérieur des guillemets. S’il fait partie de la phrase principale, il est placé à l’extérieur des guillemets : « À quoi sert un bébé? », répondit Edison. Qu’entendez-vous par l’expression « zone de rusticité »? Si une citation se termine par un point d’interrogation, celui-ci se place à l’intérieur du guillemet fermant et sert de ponctuation finale. Dans ce cas, le guillemet fermant n’est suivi d’aucune autre ponctuation : Dans un sondage, on demandait aux employés : « Que pouvez-vous faire pour stimuler la productivité? » Interrogation directe et indirecte Il est important de distinguer les interrogations directes des interrogations indirectes, car ces dernières ne doivent pas se terminer par un point d’interrogation. Interrogation directe Dans une interrogation directe, le point d’interrogation se place à la fin de la phrase interrogative. En principe, quand une phrase comporte plus d’une proposition interrogative, on met un point d’interrogation après chaque proposition si l’on considère que chacune d’elles forme un tout ou appelle une réponse différente : Vous vous comportez de la sorte souvent? et avec tout le monde? Êtes-vous allés à Jasper? Y avez-vous fait du ski? Si les propositions forment un bloc concourant à l’expression d’une même idée, on met un point d’interrogation à la fin de la phrase seulement. Dans ce cas, les propositions sont souvent réunies par une conjonction : Aimeriez-vous faire de la plongée sous-marine dans les Antilles, ou préféreriez-vous faire du ski à Banff? Ce pays ne présente-t-il pas un déficit extrêmement élevé, un taux de chômage alarmant et une inflation incontrôlable? Interrogation indirecte Une interrogation indirecte ne se termine jamais par un point d’interrogation : J’aimerais savoir si vous êtes libre demain. Je me demande ce qui s’est passé. Il aimerait savoir combien d’heures vous avez consacrées à ce travail. Après Auriez-vous l’obligeance de, Voulez-vous, etc. Certains recommandent l’emploi du point d’interrogation après des tours comme Auriez-vous l’obligeance de…, Voulez-vous…, tandis que d’autres le déconseillent. Les premiers font valoir que la forme est interrogative; les seconds, que le sens ne l’est pas. Comme les deux raisonnements se valent, le point d’interrogation est facultatif dans ce genre de phrase : Auriez-vous l’obligeance de nous retourner le formulaire dûment rempli au plus tard le 20 mai prochain? Voulez-vous soumettre le présent manuscrit aux membres de votre équipe et me faire part de leurs observations le plus tôt possible. Dans les titres Pour tout savoir sur la ponctuation utilisée dans les titres, dont le point d’interrogation, voir titres et sous-titres (ponctuation).
Source: Clés de la rédaction (French language problems and rules)
Number of views: 13,211

points de suspension

Article portant sur les fonctions des points de suspension, ainsi que sur diverses particularités liées à ce signe de ponctuation.
Sur cette page Fonctions Comme signe de substitution Dans une citation Après etc. Majuscule/minuscule Espacement Avec d’autres signes de ponctuation Point final et point abréviatif Avec un point d’interrogation ou d’exclamation Avec une virgule ou un point-virgule Points de conduite Pagination Renseignements complémentaires Les points de suspension (« … ») sont au nombre de trois et ne sont jamais espacés entre eux. Fonctions Voici les principales fonctions des points de suspension : Ils indiquent qu’une phrase est interrompue ou laissée inachevée, volontairement ou non : Nous aurons besoin de nombreuses pierres pour faire ce muret. Au moins… Je ne sais pas combien. Avec ce couteau, avais-tu l’intention de…? Mais, c’est très intéressant!… Ils peuvent alors exprimer les sentiments les plus divers, comme la confusion, la crainte et l’étonnement. Ils peuvent aussi servir à signaler une interruption dans une énumération. J’adore les instruments à vent : la trompette, la clarinette, le saxophone… Toutefois, on utilise plus couramment l’abréviation etc. dans ce cas, non accompagnée de points de suspension. Ils marquent l’écoulement d’un certain laps de temps, un silence dans un dialogue : Il s’endormit, angoissé… et se réveilla totalement épuisé. As-tu remis le catalogue à sa place? … Ne peux-tu pas répondre? Ils indiquent un prolongement de la pensée : Cet artiste tire son inspiration des effets d’éclairage que l’on peut admirer sur le fleuve… Ils marquent une hésitation : J’ai rédigé cet article… euh… la semaine dernière, je crois. Ils attirent l’attention sur une conclusion amusante ou inattendue, sur un terme que l’on désire mettre en valeur : Devant toutes ces possibilités, il décida… de ne rien faire. La perte de tous mes biens, selon lui, allait m’enrichir… spirituellement. Comme signe de substitution Les points de suspension peuvent servir à remplacer les dernières lettres d’un nom ou d’un mot que l’on veut éviter de citer en entier : Un certain monsieur R… est venu vous voir. Cet insolent l’a envoyé se faire f…. À la suite de l’initiale d’un nom qu’on ne veut pas donner au complet, on ne met pas d’espace devant les points de suspension. On peut aussi mettre autant de points qu’il y a de lettres à supprimer : Elle a rendez-vous avec C…, ce soir. Le vol aurait été commis par M….. Quand, par souci de discrétion, on préfère ne pas révéler la première lettre du nom cité, on peut accoler les points de suspension aux lettres X, Y et Z : Il faut donner à M. X… l’occasion de se défendre. Ils peuvent également remplacer au complet un mot ou un nom propre que l’on n’ose pas écrire. Dans ce cas, ils sont précédés et suivis d’une espace : C’est un … de la pire espèce. J’ai ouï dire que … songeait à démissionner. Dans une citation Placés entre crochets ([…]) à l’intérieur d’une citation, les points de suspension indiquent qu’une autre personne que l’auteur a omis un passage dans un texte ou dans une citation. On évitera d’employer les parenthèses, qui pourraient être attribuées à l’auteur. En principe, on n’ajoute pas de point final quand les points de suspension terminent la phrase. « De tous les biens que nous recevons […] aucun ne nous fait plus de mal malgré tout que les amis, avec leur confiance en nous, leur espoir, leur attente » (G. Roy). Il est à noter qu’il n’y a pas d’espace de part et d’autre des points de suspension et que l’ensemble formé par les crochets et les points de suspension s’espace comme un mot ordinaire. Placés au début d’une citation, ils indiquent l’omission volontaire de ce qui précède et sont séparés du premier mot par une espace : « … cette indifférence aux souffrances qu’on cause » (M. Proust). Après etc. L’abréviation etc. ne doit jamais être suivie de points de suspension. Majuscule/minuscule Les points de suspension sont suivis d’une majuscule lorsqu’ils équivalent à un point; ils sont suivis de la minuscule quand on leur attribue la valeur d’une virgule ou d’un point-virgule. Il va sans dire que l’emploi de la majuscule après les points de suspension est parfois affaire d’interprétation personnelle : Nous comptions rouler jusqu’à Québec… Mais à Trois-Rivières, le mauvais temps nous a forcés à arrêter. J’étais énervée, j’ai bu du café… beaucoup trop de café. Espacement Les points de suspension ne sont généralement pas précédés d’une espace. Placés en fin de phrase, ils remplacent le point final. Les points de suspension peuvent aussi se placer immédiatement devant une virgule ou un point-virgule, ainsi qu’avant ou après un point d’interrogation ou un point d’exclamation : Les marguerites, les roses, les tulipes…, toutes les fleurs sont belles. Quand as-tu pris la décision de…? Mais, c’est très intéressant!… Quand les points de suspension remplacent un mot complet, ils sont précédés et suivis d’une espace : J’ai ouï dire que … songeait à démissionner. Avec d’autres signes de ponctuation Point final et point abréviatif Lorsqu’une phrase se termine par des points de suspension, il ne faut pas ajouter de point final. Il convient également de respecter la règle communément admise qui veut que les points de suspension se confondent avec le point abréviatif : Je n’ai plus qu’un seul recours… Des irrégularités auraient encore été commises par la société Inforum inc… On ne met généralement pas de point final après les points de suspension entre crochets ou entre parenthèses quand ils terminent la phrase : « Il faut gravir péniblement des monceaux de scories qu’ont formés les éruptions successives […] On atteint enfin le cratère de ce terrible volcan qui brûle depuis tant de siècles. » Avec un point d’interrogation ou d’exclamation La place des points d’interrogation et d’exclamation par rapport aux points de suspension est déterminée par le sens de la phrase. Si c’est la phrase interrogative ou exclamative elle-même qui est interrompue, les points de suspension viennent en premier : Allez-vous venir à…? J’en ai assez de ces…! Si c’est la suite de la phrase ou la phrase suivante qui est laissée en suspens, ils sont placés après : Qu’est-ce qui vous intéresse? les sciences? la géographie? les mathématiques?… Avec une virgule ou un point-virgule Les points de suspension se placent généralement devant la virgule et le point-virgule : La littérature, la politique, l’histoire…, tous les sujets l’intéressent. En vain a-t-il consulté les dictionnaires, les grammaires, les encyclopédies, les ouvrages de langue…; en vain a-t-il interrogé les professeurs et les spécialistes. Points de conduite Les points de conduite, suite de points ainsi appelés parce que leur rôle est de guider l’œil, se rencontrent souvent dans les tables des matières et les index : La promotion des langues officielles………………………………….. 6 Pagination Dans la correspondance, on rencontre parfois, dans l’angle inférieur droit de la première page, la mention …2 ou …/2, qui signale que la lettre comprend une deuxième page, et ainsi de suite pour les pages suivantes. Pour indiquer que l’on doit tourner la page, on peut aussi placer des points de suspension de part et d’autre d’une oblique, sans mentionner de numéro de page : …/… Cette dernière indication, qui figure dans le coin inférieur droit de la page, est parfois remplacée par l’abréviation T.S.V.P. (tournez s’il vous plaît). Renseignements complémentaires Pour plus de renseignements, voir omissions et ajouts dans les citations.
Source: Clés de la rédaction (French language problems and rules)
Number of views: 12,747

adresse (règles d’écriture)

Article sur les règles à suivre pour écrire les adresses dans une lettre, sur une carte professionnelle, dans un bloc-signature et sur un panneau de signalisation.
Sur cette page Disposition des éléments Titre de fonction du destinataire Numéro municipal Voie de communication (odonyme) Point cardinal Bureau, appartement et étage Ville et province/territoire Code postal Exemples d’adresses complètes (dans une lettre) Nom du pays Envois au Canada Envois destinés à l’étranger Adresse dans le corps d’une lettre ou d’un texte Renseignements complémentaires Le texte qui suit présente les règles d’écriture des adresses figurant dans une lettre, sur une carte professionnelle, dans un bloc-signature et sur un panneau de signalisation. Il est recommandé d’appliquer les règles énoncées ci-dessous : pour l’adresse du destinataire figurant dans la vedette d’une lettre pour l’adresse de l’expéditeur imprimée sur du papier à en-tête pour toute adresse figurant : dans un bloc-signature sur une carte professionnelle sur un panneau de signalisation Pour connaître les règles d’écriture des adresses qui servent à la livraison du courrier, soit celles figurant sur les enveloppes et les colis, consultez l’article adresse sur une enveloppe ou un colis (Recommandation linguistique du Bureau de la traduction). Disposition des éléments Il convient de présenter les éléments de l’adresse en allant du particulier au général : Nom du ou de la destinataire Titre de fonction Nom de la direction, de la division ou du service Nom du ministère, de l’organisme ou de l’entreprise Étage, bureau Nom de l’immeuble Numéro municipal (ou numéro d’immeuble) et voie de communication Municipalité (province ou territoire)  code postal Titre de fonction du destinataire Dans la vedette d’une lettre, il est d’usage d’indiquer, sous le nom du ou de la destinataire, son titre de fonction : Madame Julie Tremblay Directrice générale Service des communications Numéro municipal Dans une lettre, le numéro municipal est toujours suivi d’une virgule : 678, avenue des Pommiers Gatineau (Québec) Voie de communication (odonyme) Remarque : L’information qui suit est un résumé des règles relatives à l’écriture des noms de voie de communication. Pour obtenir des renseignements plus détaillés, consultez l’article rue, avenue, boulevard et autres odonymes. Le terme générique qui désigne la voie de communication (ou odonyme), comme rue, avenue, boulevard, place, chemin, etc., s’écrit en toutes lettres et tout en minuscules. L’élément spécifique qui suit le nom de la voie de communication prend toujours la majuscule : 240, rue Deslauriers 12345, boulevard des Sources Lorsque le générique est précédé d’un adjectif ordinal (tel que 1re ou 15e), il prend une majuscule : 50, 1re Avenue 200, 15e Rue L’adjectif ordinal qui précède le générique peut aussi s’écrire en toutes lettres, avec une majuscule : 200, Quinzième Rue Lorsque le générique est placé après le spécifique, tous deux prennent la majuscule : 300, Grand Boulevard Par ailleurs, si l’élément spécifique est composé de plusieurs termes, ces termes sont généralement réunis par un trait d’union : 2610, chemin de la Côte-Sainte-Catherine 165, rue de l’Hôtel-de-Ville Il convient de toujours écrire le nom de la voie de communication en toutes lettres. Ainsi, on n’écrit pas 567, St-Jean mais plutôt 567, rue St-Jean. Point cardinal Le point cardinal prend la majuscule initiale lorsqu’il suit le nom de la rue. Les abréviations correspondantes (E., O., S., N.) peuvent être utilisées si l’espace est insuffisant : 360, rue Laurier Ouest 151, boulevard Saint-Laurent E. Bureau, appartement et étage Les adresses de la fonction publique comportent souvent un numéro de bureau ou d’étage. Dans ce sens, les termes chambre et suite sont des calques de l’anglais et sont par conséquent à éviter. On indique le bureau et l’étage sur la même ligne que le nom de la rue ou, si l’on manque d’espace, sur la ligne précédente : Édifice Blackburn 85, rue Sparks, bureau 400 Ottawa (Ontario) Division de la terminologie 70, rue Crémazie, 9e étage Gatineau (Québec) Agence du revenu du Canada Bureau des services fiscaux de Montréal 6e étage, bureau 600 305, boulevard René-Lévesque Ouest Montréal (Québec) Case postale/boîte postale Pour des renseignements relatifs à l’indication de la case postale dans une adresse, voir case/boîte postale. Ville et province/territoire Le nom de la ville, ou de la municipalité, s’écrit au long avec une majuscule initiale aux divers éléments de l’appellation. Il est recommandé de respecter la forme officielle qui a été établie pour ce nom. Les toponymes (noms de lieux) n’ont, sauf exception, qu’une seule forme officielle. On écrit également le nom de la province ou du territoire en toutes lettres, à côté du nom de la ville, entre parenthèses : 1141, route de l’Église Québec (Québec)  G1V 4X6 340, rue Main Saint John (Nouveau-Brunswick)  E2K 5A3 Remarque : Au Canada, seuls quelques noms de villes ont une forme officielle dans l’autre langue. Ainsi, St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador) et Saint John (Nouveau-Brunswick) ne se traduisent pas. La forme française Saint-Jean, bien que passée dans l’usage, n’a aucun statut officiel. Pour plus de renseignements à ce sujet, voir noms géographiques du Canada (traduction). Exceptionnellement, si l’espace est restreint, il est possible d’abréger les noms des provinces et des territoires. Voir les abréviations à utiliser dans l’article provinces et territoires du Canada. Code postal Le code postal constitue le dernier élément de l’adresse et figure sur la même ligne que le nom de la municipalité et celui de la province, dont il est séparé par deux espaces. La règle vaut même lorsque la mention « Canada » figure dans l’adresse. Si l’on manque de place, on peut inscrire le code postal sur une ligne distincte. Winnipeg (Manitoba)  R3C 3G7 Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest)  X1A 1R0 Saint-Alexandre-de-Kamouraska (Québec) G0L 2G0 Exemples d’adresses complètes (dans une lettre) Madame Josée Belhumeur Directrice par intérim Bureau des services fiscaux de Montréal Agence du revenu du Canada 6e étage, bureau 600 305, boulevard René-Lévesque Ouest Montréal (Québec)  H2Z 1A6 Monsieur Pierre Poisson Gestionnaire de la conservation des ressources Aire marine nationale de conservation du Lac Supérieur Unité de gestion du Nord de l’Ontario Agence Parcs Canada 22, rue Third C. P. 998 Nipigon (Ontario)  P0T 2J0 Monsieur Normand Francoeur Gestionnaire Direction des affaires intergouvernementales Région du Nunavut Affaires autochtones et du Nord Canada 807, rue Aiviq, 2e étage Iqaluit (Nunavut)  X0A 0H0 Nom du pays Envois au Canada On n’inscrit pas la mention « Canada » dans l’adresse d’un destinataire canadien à qui l’on écrit à partir du Canada. Envois destinés à l’étranger Dans l’adresse de l’expéditeur figurant sur la lettre, on inscrit la mention « Canada » seulement si l’envoi est destiné à l’étranger. Dans l’adresse du destinataire figurant sur la lettre, on inscrit le nom du pays de destination seulement si l’envoi est destiné à l’étranger. On met le nom du pays seul sur la dernière ligne de l’adresse, en majuscules. Pour plus de renseignements sur les envois destinés à l’étranger, voir adresse internationale. Adresse dans le corps d’une lettre ou d’un texte Si l’on doit inscrire une adresse dans le corps de la lettre (ou dans un texte suivi) à l’horizontale, on sépare les éléments par des virgules, sauf le code postal qui est séparé de la mention de la province ou du territoire par deux espaces. De plus, de part et d’autre de la mention de la province ou du territoire, les parenthèses tiennent lieu de ponctuation : L’entreprise, exploitée sous la raison sociale Distribution Pierre Simon, était située au 300, rue Laval, bureau 22, Gatineau (Québec)  J8Y 5W2. Si l’on indique une adresse dans le corps d’un texte et que cette adresse est destinée à être retranscrite sur une enveloppe ou un colis, on la présente alors à la verticale, en respectant les règles d’écriture énoncées dans l’article adresse sur une enveloppe ou un colis (Recommandation linguistique du Bureau de la traduction). Renseignements complémentaires Voir adresse sur une enveloppe ou un colis (Recommandation linguistique du Bureau de la traduction), formules d’appel générales, provinces et territoires du Canada, nombres ordinaux, points cardinaux et rue, avenue, boulevard et autres odonymes.
Source: Clés de la rédaction (French language problems and rules)
Number of views: 12,257

Espaces avec les nombres et les symboles

Jeu dans lequel il faut déterminer si on doit mettre une espace dans un nombre ou avant un symbole.L’utilisation des espaces avec les nombres et les symboles nous laisse parfois perplexes.Voyons si vous saurez faire le bon choix dans les phrases suivantes.1. Bien que sa collection compte plus de timbres, il peut te les décrire dans leurs moindres détails.1200012,00012 0002. Près de coureurs ont pris le départ.15001,5001 5001500 ou 1 5003. Nous nous installerons bientôt au , boulevard des Jardins.15001,5001 5001500 ou 1 5004. À ce soir! On se retrouve chez Corinne à .9:30 p.m.21:3021h3021 h 305. Ces deux billets de spectacle m’ont coûté exactement . Une dépense un peu folle, mais qui en valait la peine!$350.01$350,01350.01$350,01 $6. Depuis sa dernière contravention, il respecte sagement la limite de vitesse de sur l’autoroute.100km/h100 km / h100 km/h100 km/ h7. Pendant la vague de chaleur, le mercure pourrait dépasser les .40°C40 ° C40 °C8. Lors du dernier sondage, des clients se sont déclarés satisfaits ou très satisfaits des services de l’entreprise.84%84 %9. Les mots suivis d’un astérisque (par exemple ) sont définis dans le glossaire. zeugme*zeugme *10. Joyeux 30e anniversaire!La phrase est correcte.On met une espace insécable entre le nombre et la lettre en exposant.  
Source: Quizzes on the Language Portal of Canada
Number of views: 9,667

signes de ponctuation et espaces

Article sur les espaces avant et après les signes de ponctuation.
Sur cette page Tableau des espaces avant et après les signes de ponctuation Espace après le signe Espace insécable Renseignements complémentaires Tableau des espaces avant et après les signes de ponctuation Liste des signes de ponctuation : nom du signe, espaces avant et après et exemples Nom du signe Signe Espace avant Espace après Exemples apostrophe ’ non non Il pleut aujourd’hui. Il s’est amusé. astérisque simple, double ou triple (placé après un mot) * (simple) ** (double) *** (triple) non oui Dans le texte : Les anglicismes* sont à éviter. […] Les faux amis** sont considérés comme des anglicismes sémantiques***. Dans les notes de bas de page : * Mots et expressions propres à l’anglais. ** Mot qui ressemble à un mot d’une autre langue, mais dont le sens diffère. *** Catégorie d’anglicisme qui touche le sens des mots. astérisque simple (placé devant un mot) * oui non Les mots *hasard et *hockey commencent par un h aspiré. astérisque triple (placé à un endroit où un nom ou un renseignement devrait apparaître pour signifier qu’on ne souhaite pas le dévoiler) *** oui oui Le détective *** vient de faire son entrée. astérisque triple (placé après la première lettre d’un nom qu’on ne souhaite pas dévoiler) *** non oui Monsieur S*** était le patient de l’accusé. barre oblique (comme signe de division, de séparation, d’opposition pour séparer deux mots, deux symboles ou deux éléments courts) / non non Rouler à 65 km/h Oui/Yes …/2 barre oblique (pour séparer du texte relativement long (dont au moins un des éléments contient plus d’un mot) ou des vers) / oui (insécable) oui (insécable) word processing / traitement de texte Ah! Comme la neige a neigé! / Ma vitre est un jardin de givre. crochet ouvrant [ oui non Elle [Madame Sansfaçon] communiquera avec vous. crochet fermant ] non oui Elle [Madame Sansfaçon] communiquera avec vous. deux-points : oui (insécable) oui Pour faire ce gâteau, vous devez avoir : du beurre, du sucre, de la farine. guillemet français ouvrant variante : chevrons ouvrants « oui oui (insécable) Elle s’est encore « trompée » d’adresse. guillemet français fermant variante : chevrons fermants » oui (insécable) oui Elle s’est encore « trompée » d’adresse. guillemet anglais ouvrant (pour encadrer un élément dans une phrase ou dans une citation déjà entre guillemets) “ oui non Louise lui a dit : « Tu devrais voir le pare-chocs de ma voiture : il est tout “magané”! » guillemet anglais fermant ” non oui Louise lui a dit : « Tu devrais voir le pare-chocs de ma voiture : il est tout “magané”! » parenthèse ouvrante ( oui non Pour ce voyage, j’aurai besoin de chaussures, de chandails, de pantalons, etc. (de vêtements chauds, quoi!). parenthèse fermante ) non oui Les réponses a), c) et e) sont incorrectes. point . non oui (une seule espace) L’hiver tire à sa fin. J’ai hâte au printemps! point d’exclamation ! non oui (une seule espace) Merci beaucoup! C’est très apprécié. points de suspension (pour marquer une hésitation, une phrase incomplète ou une énumération inachevée) … non oui Il m’a promis de venir… Je vais l’attendre encore quelques minutes. points de suspension (pour signifier qu’on ne souhaite pas dévoiler un nom ou un renseignement) … oui oui Je crois que … sera encore en retard. points de suspension (placés après la première lettre d’un nom qu’on ne souhaite pas dévoiler) … non oui Je crois que S… n’a pas payé ses dettes. points de suspension (placés entre crochets pour signaler une omission ou une interruption dans un texte) … non non C’était la meilleure solution […]. point-virgule ; non oui Ma sœur collectionne les chandelles; elle en a déjà une douzaine. point d’interrogation ? non oui (une seule espace) Viens-tu à la réunion? Elle commence dans 10 minutes. tiret (pour faire ressortir une explication ou un commentaire) – oui oui Ce mot – qui est un calque de l’anglais – est à éviter. tiret (en toponymie, pour joindre des noms contenant déjà des traits d’union) – non non Saguenay–Lac-Saint-Jean trait d’union - non non En êtes-vous certain? virgule (dans les phrases) , non oui Des pommes, des poires, des pêches. virgule (dans les nombres) variante : virgule décimale , non non Ce déjeuner a coûté 10,25 $. Espace après le signe Le tableau indique les espaces à mettre entre les signes de ponctuation et les mots. Lorsqu’un signe de ponctuation, quel qu’il soit (virgule, point, etc.), est collé à un mot, il forme un tout avec ce mot, et l’ensemble ainsi formé s’espace comme un mot ordinaire. Il en va de même des signes doubles, comme les crochets, les guillemets, les parenthèses et les tirets. Ainsi, dans les exemples suivants, il y a une espace après le signe et le mot, mais pas après le signe et un autre signe de ponctuation qui ne demande pas d’espace avant : Louise lui a dit : « Tu devrais voir le pare-chocs de ma voiture : il est tout “magané”! » « Je m’en vas faire ma grocery » [sic], dit-elle avant de claquer la porte. Espace insécable L’espace insécable s’utilise pour empêcher que soient séparés des éléments devant figurer sur la même ligne. Les logiciels de traitement de texte permettent de l’insérer au moyen d’une commande spéciale (Alt.+0160). Voir espace après le point. Voir aussi l’article L’espace insécable de Nicole Ouimet dans les Chroniques de langue. Renseignements complémentaires Pour plus de renseignements au sujet de l’espacement après les symboles, voir symboles et espaces.
Source: Clés de la rédaction (French language problems and rules)
Number of views: 8,819

deux-points

Article portant sur les fonctions du deux-points, ainsi que sur diverses particularités liées à ce signe de ponctuation.
Sur cette page Variantes orthographiques Espace Minuscule/majuscule Fonctions principales Répétition du deux-points Après un titre ou un sous-titre Après l’adjectif suivant Deux-points et point final Le deux-points est un signe de ponctuation composé de deux points superposés (:). Le deux-points sépare toujours des éléments qui sont unis par un lien logique étroit. Variantes orthographiques On peut écrire : le deux-points les deux-points les deux points La graphie le deux-points est la plus répandue. Espace Au Canada, on met une espace insécable avant le deux-points : Mes couleurs préférées sont : le rouge, le bleu et le vert. Sous l’influence de l’anglais, on a parfois tendance à ne pas mettre l’espace insécable, mais c’est une erreur en français. La même phrase s’écrira, en anglais : My favorite colors are: red, blue and green. Cette règle typographique est en vigueur dans de nombreux pays de la francophonie, dont le Canada. On la trouve énoncée dans plusieurs ouvrages canadiens et européens. Minuscule/majuscule Minuscule En règle générale, le mot qui suit le deux-points prend la minuscule initiale : Nous avons plusieurs documents à préparer : le compte rendu de la dernière rencontre, le rapport des activités et la liste des nouveaux projets. Quand une phrase suit le deux-points et qu’elle constitue une explication de la proposition précédente, on ne met pas de majuscule : Je dois mettre les bouchées doubles : j’ai un long travail à terminer. Majuscule Le mot qui suit le deux-points prend la majuscule initiale lorsqu’il s’agit d’un nom propre, d’un titre, d’un proverbe ou d’une citation complète : La ville est tout illuminée : Noël approche. Le titre de l’ouvrage dont je vous ai parlé est : Le Ramat de la typographie. Voltaire a dit : « La beauté plaît aux yeux, la douceur charme l’âme. » Elle pensait à cette phrase d’Ionesco : « Un médecin consciencieux doit mourir avec le malade s’ils ne peuvent pas guérir ensemble. » Lorsque le deux-points suit un terme comme Date, Remarque, Note, etc., le premier mot du texte annoncé par le deux-points prend en général la majuscule : Date : Le 25 décembre 2016 Note : Nettoyer les réfrigérateurs tous les vendredis. Remarque : Tous les ouvrages cités sont énumérés dans la bibliographie. Fonctions principales On utilise le deux-points pour annoncer ce qui s’en vient dans le texte, que ce soit un exemple, une énumération, une explication, une citation, un discours direct, une analyse ou un récit. Le deux-points sert aussi à annoncer un jugement, une synthèse, une conclusion, une cause, une conséquence, etc. Exemples Mon chien connaît quelques trucs, par exemple : il donne la patte, apporte le journal, fait le mort, etc. Énumération À la bibliothèque de l’université, on trouve les œuvres de grands auteurs comme : Gabrielle Roy, Hubert Aquin et Anne Hébert. L’énumération peut se présenter à l’horizontale ou à la verticale, et être amorcée par une conjonction ou une préposition : Vous devrez : constater l’infraction; aviser les intéressés dans les délais réglementaires; prendre toute autre mesure jugée utile. Il est évident que : - l’infraction est réelle; - toutes les mesures de prévention n’ont pas été observées. Pour en savoir davantage à ce sujet, voir énumération horizontale ou verticale (majuscule et ponctuation). Explication, synthèse, cause, conséquence, etc. Elle a dû vendre sa voiture : elle n’avait plus d’argent. Ma voiture est encore en panne : un problème de transmission. Pierre a des talents de menuisier, de plombier, d’électricien : c’est un véritable homme à tout faire. L’automne approche : les oiseaux vont bientôt entreprendre leur longue migration vers le Sud. Citation Jules Renard disait : « Écrire, c’est une façon de parler sans être interrompu. » Salvador Dali disait : « Le moins que l’on puisse demander à une sculpture, c’est qu’elle ne bouge pas. » Le maire a en outre déclaré : « Nous devons embellir notre ville, mettre notre patrimoine en valeur et promouvoir le tourisme. » Remarque : Si la citation est fondue dans la phrase, c’est-à-dire si elle en fait grammaticalement partie, on n’utilise pas le deux-points : De tout cela il ressort que « le fardeau est léger sur l’épaule d’autrui ». Discours direct Ma mère me répétait souvent : « Regarde de chaque côté de la rue avant de traverser. » Pour toute réponse, il a répliqué : « A beau mentir qui vient de loin. » Analyse Ce texte est bien écrit : les phrases sont construites correctement, la ponctuation est adéquate, les idées sont claires, il n’y a aucune faute d’orthographe et le sujet est fort intéressant. Récit Mon frère a fait un bien drôle de rêve : il était au bord de l’eau… Remplacement de mots charnières  Le deux-points peut remplacer certains mots charnières comme : car, c’est pourquoi, en effet, parce que Ma voiture ne démarre pas ce matin : il fait trop froid dehors. (au lieu de : Ma voiture ne démarre pas ce matin, car il fait trop froid dehors.) Le deux-points peut aussi remplacer un mot ou une locution charnière quand il introduit une énumération ou une explication comme : à savoir, comme suit, notamment, par exemple Cependant, si l’énumération est assez longue, on peut mettre le deux-points et la locution charnière. Il me reste trois tâches à accomplir : ranger, nettoyer et peindre. J’ai encore plusieurs tâches à accomplir avant l’hiver, à savoir : ratisser les feuilles mortes, tailler les arbustes, peindre la clôture et corder du bois. J’ai encore plusieurs tâches à accomplir avant l’hiver, notamment : ratisser les feuilles mortes; tailler les arbustes; peindre la clôture; corder du bois. Autres fonctions On peut utiliser le deux-points après des mots comme vu, signé, lu et approuvé : Vu : Charles Tétreault, directeur général Signé : Carole Vachon Lu et approuvé : Normand Laberge Le deux-points est le symbole de la division : 14 : 2 = 7 Répétition du deux-points En général, on évite de répéter le deux-points dans une même phrase — à moins que le deuxième signe ne serve à introduire une citation ou ne figure lui-même dans une citation ou dans un passage entre parenthèses : Dans ce musée, on peut admirer des meubles antiques d’une très grande valeur : des armoires, des bahuts, des vaisseliers et de superbes encoignures (encoignure : « petit meuble à portes vitrées ou non garni d’étagères, fait pour être placé dans un coin » [Encyclopédie des antiquités du Québec]). En 1992, Jean Marais a affirmé : « Ma vie est une énorme injustice : je suis trop heureux. » On trouve cependant, dans certains ouvrages, des exemples où le deux‑points est employé plus d’une fois dans des cas autres que ceux-là. La répétition du deux‑points peut donc être tolérée dans les contextes où cette façon de faire n’entraîne aucune confusion et ne peut être évitée : Sont admissibles : a) les élèves de plus de quinze ans; b) les élèves de moins de quinze ans qui : 1. ont obtenu une moyenne de 90 % ou plus; 2. ont reçu le prix Adélard-Dupuis. Après un titre ou un sous-titre Les titres et les sous-titres de paragraphes ou de rubriques ne sont pas suivis du deux-points. Après l’adjectif suivant Lorsqu’il introduit une énumération, une citation, un récit, etc., l’adjectif suivant est habituellement suivi du deux-points : Il m’a raconté l’histoire suivante : un jour qu’il se promenait… Nous vous offrons les garanties suivantes : … Un document, publié en 1994, sous le titre suivant : … Deux-points et point final Dans le cas où le deux-points introduit une citation entre guillemets constituant une phrase complète, on place le point final avant le guillemet fermant : Gérard Morisset a écrit : « Nos ancêtres étaient des hommes simples, réfléchis et prévoyants. »
Source: Clés de la rédaction (French language problems and rules)
Number of views: 6,519