Contenu de la page principale

deux-points

Sur cette page

Le deux-points est un signe de ponctuation composé de deux points superposés (:). Le deux-points sépare toujours des éléments qui sont unis par un lien logique étroit.

Variantes orthographiques

On peut écrire :

  • le deux-points
  • les deux-points
  • les deux points

La graphie le deux-points est la plus répandue.

Espace

Au Canada, on met une espace insécable avant le deux-points :

Mes couleurs préférées sont : le rouge, le bleu et le vert.

Sous l’influence de l’anglais, on a parfois tendance à ne pas mettre l’espace insécable, mais c’est une erreur en français. La même phrase s’écrira, en anglais :

My favorite colors are: red, blue and green.

Cette règle typographique est en vigueur dans de nombreux pays de la francophonie, dont le Canada. On la trouve énoncée dans plusieurs ouvrages canadiens et européens.

Minuscule/majuscule

Minuscule

En règle générale, le mot qui suit le deux-points prend la minuscule initiale :

  • Nous avons plusieurs documents à préparer : le compte rendu de la dernière rencontre, le rapport des activités et la liste des nouveaux projets.

Quand une phrase suit le deux-points et qu’elle constitue une explication de la proposition précédente, on ne met pas de majuscule :

  • Je dois mettre les bouchées doubles : j’ai un long travail à terminer.

Majuscule

Le mot qui suit le deux-points prend la majuscule initiale lorsqu’il s’agit d’un nom propre, d’un titre, d’un proverbe ou d’une citation complète

  • La ville est tout illuminée : Noël approche.
  • Le titre de l’ouvrage dont je vous ai parlé est : Le Ramat de la typographie.
  • Voltaire a dit : « La beauté plaît aux yeux, la douceur charme l’âme. »
  • Elle pensait à cette phrase d’Ionesco : « Un médecin consciencieux doit mourir avec le malade s’ils ne peuvent pas guérir ensemble. »

Lorsque le deux-points suit un terme comme Date, Remarque, Note, etc., le premier mot du texte annoncé par le deux-points prend en général la majuscule :

  • Date : Le 25 décembre 2016
  • Note : Nettoyer les réfrigérateurs tous les vendredis.
  • Remarque : Tous les ouvrages cités sont énumérés dans la bibliographie.

Fonctions principales

On utilise le deux-points pour annoncer ce qui s’en vient dans le texte, que ce soit un exemple, une énumération, une explication, une citation, un discours direct, une analyse ou un récit. Le deux-points sert aussi à annoncer un jugement, une synthèse, une conclusion, une cause, une conséquence, etc.

Exemples

  • Mon chien connaît quelques trucs, par exemple : il donne la patte, apporte le journal, fait le mort, etc.

Énumération

  • À la bibliothèque de l’université, on trouve les œuvres de grands auteurs comme : Gabrielle Roy, Hubert Aquin et Anne Hébert.

L’énumération peut se présenter à l’horizontale ou à la verticale, et être amorcée par une conjonction ou une préposition :

  • Vous devrez : constater l’infraction; aviser les intéressés dans les délais réglementaires; prendre toute autre mesure jugée utile.
  • Il est évident que :
    - l’infraction est réelle;
    - toutes les mesures de prévention n’ont pas été observées.

Pour en savoir davantage à ce sujet, voir énumération horizontale ou verticale (majuscule et ponctuation).

Explication, synthèse, cause, conséquence, etc.

  • Elle a dû vendre sa voiture : elle n’avait plus d’argent.
  • Ma voiture est encore en panne : un problème de transmission.
  • Pierre a des talents de menuisier, de plombier, d’électricien : c’est un véritable homme à tout faire.
  • L’automne approche : les oiseaux vont bientôt entreprendre leur longue migration vers le Sud.

Citation

  • Jules Renard disait : « Écrire, c’est une façon de parler sans être interrompu. »
  • Salvador Dali disait : « Le moins que l’on puisse demander à une sculpture, c’est qu’elle ne bouge pas. »
  • Le maire a en outre déclaré : « Nous devons embellir notre ville, mettre notre patrimoine en valeur et promouvoir le tourisme. »

Remarque : Si la citation est fondue dans la phrase, c’est-à-dire si elle en fait grammaticalement partie, on n’utilise pas le deux-points :

  • De tout cela il ressort que « le fardeau est léger sur l’épaule d’autrui ».

Discours direct

  • Ma mère me répétait souvent : « Regarde de chaque côté de la rue avant de traverser. »
  • Pour toute réponse, il a répliqué : « A beau mentir qui vient de loin. »

Analyse

  • Ce texte est bien écrit : les phrases sont construites correctement, la ponctuation est adéquate, les idées sont claires, il n’y a aucune faute d’orthographe et le sujet est fort intéressant.

Récit

  • Mon frère a fait un bien drôle de rêve : il était au bord de l’eau…

Remplacement de mots charnières 

Le deux-points peut remplacer certains mots charnières comme :

  • car, c’est pourquoi, en effet, parce que
    • Ma voiture ne démarre pas ce matin : il fait trop froid dehors. (au lieu de : Ma voiture ne démarre pas ce matin, car il fait trop froid dehors.)

Le deux-points peut aussi remplacer un mot ou une locution charnière quand il introduit une énumération ou une explication comme :

  • à savoir, comme suit, notamment, par exemple

Cependant, si l’énumération est assez longue, on peut mettre le deux-points et la locution charnière.

  • Il me reste trois tâches à accomplir : ranger, nettoyer et peindre.
  • J’ai encore plusieurs tâches à accomplir avant l’hiver, à savoir : ratisser les feuilles mortes, tailler les arbustes, peindre la clôture et corder du bois.
  • J’ai encore plusieurs tâches à accomplir avant l’hiver, notamment :
    • ratisser les feuilles mortes;
    • tailler les arbustes;
    • peindre la clôture;
    • corder du bois.

Autres fonctions

On peut utiliser le deux-points après des mots comme vu, signé, lu et approuvé :

  • Vu : Charles Tétreault, directeur général
  • Signé : Carole Vachon
  • Lu et approuvé : Normand Laberge

Le deux-points est le symbole de la division :

  • 14 : 2 = 7

Répétition du deux-points

En général, on évite de répéter le deux-points dans une même phrase — à moins que le deuxième signe ne serve à introduire une citation ou ne figure lui-même dans une citation ou dans un passage entre parenthèses :

  • Dans ce musée, on peut admirer des meubles antiques d’une très grande valeur : des armoires, des bahuts, des vaisseliers et de superbes encoignures (encoignure : « petit meuble à portes vitrées ou non garni d’étagères, fait pour être placé dans un coin » [Encyclopédie des antiquités du Québec]).
  • En 1992, Jean Marais a affirmé : « Ma vie est une énorme injustice : je suis trop heureux. »

On trouve cependant, dans certains ouvrages, des exemples où le deux‑points est employé plus d’une fois dans des cas autres que ceux-là. La répétition du deux‑points peut donc être tolérée dans les contextes où cette façon de faire n’entraîne aucune confusion et ne peut être évitée :

  • Sont admissibles :
    • a) les élèves de plus de quinze ans;
    • b) les élèves de moins de quinze ans qui :
      • 1. ont obtenu une moyenne de 90 % ou plus;
      • 2. ont reçu le prix Adélard-Dupuis.

Après un titre ou un sous-titre

Les titres et les sous-titres de paragraphes ou de rubriques ne sont pas suivis du deux-points.

Après l’adjectif suivant

Lorsqu’il introduit une énumération, une citation, un récit, etc., l’adjectif suivant est habituellement suivi du deux-points :

  • Il m’a raconté l’histoire suivante : un jour qu’il se promenait…
  • Nous vous offrons les garanties suivantes : …
  • Un document, publié en 1994, sous le titre suivant : …

Deux-points et point final

Dans le cas où le deux-points introduit une citation entre guillemets constituant une phrase complète, on place le point final avant le guillemet fermant :

  • Gérard Morisset a écrit : « Nos ancêtres étaient des hommes simples, réfléchis et prévoyants. »

Rechercher par thèmes connexes

Vous voulez en apprendre davantage sur un thème abordé dans cette page? Cliquez sur un lien ci-dessous pour voir toutes les pages du Portail linguistique du Canada portant sur le thème choisi. Les résultats de recherche s’afficheront dans le Navigateur linguistique.

Date de modification :