Contenu de la page principale

autre

L’expression et autres (et al. en latin) s’utilise pour désigner de façon abrégée ceux ou celles qui ont un intérêt avec qqn dans un procès : « Tesson c. Bouffard et autres ». Elle se met au singulier s’il n’y a qu’une seule partie ayant un intérêt commun avec celle dont le nom est mentionné : « Dutertre et autre c. Thibodeau et autres ».

D’après les Règles de procédure du Nouveau-Brunswick, l’intitulé de l’instance peut être abrégé, sauf dans un acte introductif d’instance, lorsque de nombreuses parties sont en cause, pour n’indiquer que le nom de la première partie de chaque côté, suivi des mots et autres.

Éviter la forme grammaticalement fautive Gendron [et d’autres].

Rechercher par thèmes connexes

Vous voulez en apprendre davantage sur un thème abordé dans cette page? Cliquez sur un lien ci-dessous pour voir toutes les pages du Portail linguistique du Canada portant sur le thème choisi. Les résultats de recherche s’afficheront dans le Navigateur linguistique.

Date de modification :