soi-disant

Sur cette page

Accord et orthographe

Soi-disant est toujours invariable; il ne varie jamais en genre ni en nombre. Il faut éviter la graphie soit-disant, qui n’existe pas.

En tant qu’adjectif

L’adjectif soi-disant s’est toujours employé en parlant d’une personne, dans le sens de « qui prétend lui-même être, qui se dit ». Il est composé du pronom soi et du participe présent disant, qui signifie « qui se dit ». Il est souvent employé péjorativement.

Il peut être joint à un nom de personne ou à un adjectif :

  • Ce soi-disant policier était en fait un imposteur.
  • Ces femmes soi-disant riches habitaient dans une maison très modeste.
  • L’employé était soi-disant malade.
  • Ils étaient soi-disant mariés.

Emploi critiqué

Bien que cela soit encore critiqué, l’emploi de soi-disant s’est étendu pour parler d’une chose ou d’une personne qui n’est pas ce qu’on en dit, comme synonyme de « prétendu » :

  • La soi-disant bière sans alcool contenait de l’alcool.
  • La soi-disant loi sur la qualité de l’air a été dénoncée avec virulence dans tous les milieux au Canada.
  • Le soi-disant voleur était en fait un honnête policier. (tout le monde pensait qu’il s’agissait d’un voleur)

Étant donné le sens premier de soi-disant (« qui se dit »), ceux qui critiquent l’expression expliquent que, dans un énoncé comme :

  • un tapis soi-disant persan, une chose ne peut se dire ou prétendre être quoi que ce soit
  • une employée soi-disant incompétente, ce n’est évidemment pas l’employée qui se dit elle-même incompétente, mais d’autres personnes
  • le soi-disant accusé, ce n’est pas l’homme qui dit de lui-même qu’il est l’accusé, ce sont d’autres personnes qui le qualifient ainsi

Mais ces emplois sont maintenant attestés et corrects dans le sens de « qui n’est pas ce qu’on en dit ».

Autres solutions possibles

Selon le contexte, il est toujours possible d’employer des équivalents comme :

  • présumé
  • prétendu
  • supposé
  • prétendument (suivi d’un adjectif) (sans accent circonflexe sur le u)

Exemples

  • Sa prétendue maladie l’empêchait de travailler.
  • Leurs présumés voyages à l’étranger n’étaient que mensonges.
  • Le créateur supposé de l’œuvre était nul autre que son fils.
  • Son employée prétendument incompétente était pourtant excellente.
  • J’ai vu le tapis prétendument persan dans un magasin à grande surface.

En tant qu’adverbe

Comme adverbe, soi-disant s’emploie correctement dans le sens de « prétendument, apparemment ». Il peut modifier un adjectif, un verbe, un complément ou une proposition :

  • Ces enfants soi-disant hyperactifs agissaient tout à fait normalement.
  • Il est allé soi-disant faire l’épicerie.
  • Elle possède soi-disant deux avions.
  • La bague en or était soi-disant à elle.
  • Il est parti à New York, soi-disant pour affaires.
  • On l’a congédiée soi-disant parce qu’elle n’atteignait pas ses objectifs.

Autres solutions possibles

On peut aussi employer :

  • à ce qu’il affirme
  • selon ses dires
  • selon ses affirmations
  • prétendument (sans accent circonflexe sur le u)
  • apparemment

Exemples

  • Elle possède, à ce qu’elle affirme, deux avions.
  • Selon ses dires, elle possèderait deux avions.

Soi-disant que

Soi-disant que est de niveau populaire ou familier. Dans la langue écrite, il vaut mieux employer :

  • il paraît/paraîtrait que
  • on prétend que
  • sous prétexte que

Exemples

  • Il paraît qu’elle était malade le jour de l’exposé oral.
  • Elle n’a pas pu animer l’atelier, sous prétexte qu’elle était malade.
  • On prétend qu’il était riche avant d’arriver au pays.

Renseignements complémentaires

Voir aussi supposé (être supposé de), supposément et présumément.

Rechercher par thèmes connexes

Vous voulez en apprendre davantage sur un thème abordé dans cette page? Cliquez sur un lien ci-dessous pour voir toutes les pages du Portail linguistique du Canada portant sur le thème choisi. Les résultats de recherche s’afficheront dans le Navigateur linguistique.

Date de modification :