Contenu de la page principale

on/nous

La langue administrative étant fondée sur la responsabilité, le pronom on n’y occupe pas une place de choix parce qu’il est vague et indéterminé.

On peut lui préférer le je ou le nous, ou le remplacer par un collectif :

  • Le ministère, le service, l’équipe, etc., a décidé de… (plutôt que : On a décidé de…)
  • Nous avons décidé de…

On peut aussi lui substituer une formule impersonnelle ou passive (mais sans en abuser) :

  • Il a été convenu, décidé que… (plutôt que : On a convenu, décidé que…)
  • Les employés ont été informés que… (au lieu de : On a informé les employés que…)

On évite d’employer le pronom on pour désigner des personnes antérieurement déterminées, car la clarté peut en souffrir.

L’emploi de on et de nous comme sujets pour désigner les mêmes personnes dans un même texte est aussi à éviter, pour la même raison.

Rechercher par thèmes connexes

Vous voulez en apprendre davantage sur un thème abordé dans cette page? Cliquez sur un lien ci-dessous pour voir toutes les pages du Portail linguistique du Canada portant sur le thème choisi. Les résultats de recherche s’afficheront dans le Navigateur linguistique.

Date de modification :