Contenu de la page principale

inquiéter (s’)

S’inquiéter de + infinitif ou nom

S’inquiéter signifie « commencer à être inquiet » :

  • Ne vous inquiétez pas, tout ira bien.

S’inquiéter de, suivi de l’infinitif ou d’un nom, a le sens de « être inquiet de, se faire du souci, se tracasser » :

  • Les gens s’inquiètent de ne pas trouver d’emploi.
  • Ils s’inquiètent de l’état de santé de leur fille depuis sa rechute.

Il ne signifie pas « craindre de, avoir peur de ». Ainsi, la première phrase signifie « les gens sont inquiets du fait qu’ils ne trouvent pas d’emploi » et non « les gens craignent/ont peur de ne pas trouver d’emploi ».

Mais s’inquiéter de prend aussi le sens atténué ou affaibli de « se préoccuper de, se soucier de, s’enquérir de, porter de l’intérêt à quelqu’un ou à quelque chose, s’occuper de savoir quelque chose » :

  • Mes enfants ne s’inquiètent jamais de savoir si je vais bien.
  • Il s’est inquiété des heures de départ et d’arrivée de son avion.
  • Il a commis le vol sans s’inquiéter des conséquences. (= sans se soucier de)

Ce sens, peu connu au Canada, est même le seul répertorié dans certains dictionnaires pour s’inquiéter de.

S’inquiéter (de ce) que

S’inquiéter que et s’inquiéter de ce que sont deux formes correctes, mais la dernière forme est plus courante. Elle se construit avec l’indicatif ou le subjonctif, suivant le sens :

  • Il s’inquiétait de ce que je faisais et de ce que j’avais l’intention d’entreprendre après ma sortie de l’université. (= s’enquérir de)
  • Je m’inquiétais de ce que nous pourrions dire puisque que nous ne parlions pas la même langue. (= se faire du souci)

Rechercher par thèmes connexes

Vous voulez en apprendre davantage sur un thème abordé dans cette page? Cliquez sur un lien ci-dessous pour voir toutes les pages du Portail linguistique du Canada portant sur le thème choisi. Les résultats de recherche s’afficheront dans le Navigateur linguistique.

Date de modification :