Contenu de la page principale

impliquer (emplois corrects et fautifs)

Sur cette page

Le verbe impliquer et ses variantes s’impliquer et être impliqué sont parfois mal utilisés en français. Voyons ce qu’il en est.

Emplois fautifs

  • Impliquer au sens de « concerner, intéresser, toucher, viser », etc.

    Le verbe impliquer est un anglicisme dans le sens de « concerner, intéresser, toucher, viser, comprendre », etc. :

    • La direction a remis une lettre aux employés concernés.
    • La répétition aura lieu à la salle B. Veuillez informer les comédiens visés.
    • Les compressions budgétaires touchent la moitié du personnel.
    • L’organisation du festival comprend plusieurs étapes.
  • Être impliqué au sens de « travailler dans un domaine particulier », « participer à un projet »

    La locution verbale être impliqué est une impropriété au sens de « travailler dans un domaine particulier », « participer à un projet ». On emploiera plutôt travailler, participer, etc. :

    • Mon frère travaille dans le domaine de l’éducation. (et non : est impliqué)
    • Les personnes qui participent au projet. (et non : sont impliquées dans le projet)
  • Être impliqué au sens de « être pris dans un accident »

    On peut dire qu’une personne est impliquée dans un accident seulement si elle en est responsable. Sinon, on emploiera être pris dans un accident :

    • Paul sera en retard, car il est pris dans un accident.

Remarque : En droit, toutefois, il est correct de dire qu’un véhicule, un bateau ou un aéronef est impliqué dans un accident. Par extension, les victimes d’accident sont elles aussi impliquées, qu’elles soient responsables ou non de l’accident. Voir à ce sujet l’article impliquer du Juridictionnaire.

Emplois corrects

Emplois autrefois critiqués, maintenant attestés

Les emplois suivants, autrefois critiqués, sont maintenant passés dans l’usage et attestés. On peut donc y recourir sans arrière-pensée.

  • À la forme pronominale, s’impliquer peut être employé au sens de « s’engager dans une action, s’investir, se donner à fond dans quelque chose, mettre beaucoup de soi-même dans l’activité que l’on fait, les relations qu’on a avec les autres » :
    • Elle s’implique beaucoup dans le nouveau programme.
    • Je me suis impliquée personnellement dans cette entreprise.
    • Il s’implique depuis quelques années dans l’aide aux personnes atteintes de cancer.
    • Ils s’impliquent énormément dans les activités sportives de leurs enfants.

Selon le contexte, on peut aussi employer d’autres verbes, comme :

  • s’occuper de
  • se préoccuper de
  • se donner à (une cause)

Il est aussi correct d’utiliser les autres formes du verbe dans ce même sens.

  • Impliquer dans le sens d’« engager quelqu’un dans un processus, dans une action, dans une cause » :
    • Le nouveau directeur aime impliquer ses employés dans certaines décisions.
    • Ce projet ne l’intéresse pas; elle ne se sent pas impliquée.
  • Être impliqué dans le sens d’« être engagé dans une action, dans une cause » en parlant d’une personne :
    • Ma collègue est impliquée dans un mouvement pour un environnement sans fumée.
    • Ces bénévoles sont impliqués dans la lutte contre la pauvreté.
    • Nombreux sont les organismes internationaux qui sont impliqués dans l’éducation des enfants dans les pays en développement.

Emplois corrects courants

On emploie couramment en français le verbe impliquer et ses variantes dans les sens énoncés ci-dessous.

  • Impliquer au sens d’« engager dans une affaire fâcheuse »

    Le premier sens du verbe impliquer est celui d’« engager dans une affaire fâcheuse, dans une situation susceptible de causer des problèmes, dans une affaire judiciaire ». On peut aussi utiliser mêler à dans certains contextes :

    • Il a impliqué son cousin dans une histoire de vol à main armée.
    • Plusieurs personnes sont impliquées dans ce scandale financier.
    • Il ne veut pas être impliqué dans ce procès. (ou mêlé à ce procès)

    Dans ce sens, impliquer est péjoratif. Ainsi, on ne dira pas :

    • Il est impliqué dans le succès de cet événement.
  • Impliquer au sens de « comporter de façon implicite, comprendre, contenir en soi, supposer », en parlant d’une chose :
    • Votre décision implique certains risques.
    • Notre voyage a impliqué de nombreuses démarches.
    • La lutte et la révolte impliquent toujours une certaine quantité d’espérance […] (Baudelaire)
  • Impliquer au sens d’« entraîner comme conséquence » :
    • Son départ implique la fin de leur union.
    • Sa démission implique de nombreux changements.
  • Impliquer que suivi d’une conséquence logique au sens de « supposer que » :
    • La signature du contrat implique que vous acceptez son offre.
    • Accepter ce poste implique que vous déménagiez.
    • Votre analyse implique qu’ils soient probablement coupables.

    Le tour impliquer que est suivi de l’indicatif si le fait visé est réel (cela implique qu’il doit partir) ou du subjonctif si le fait visé est une supposition (votre commentaire implique qu’il ait participé à la fraude).

  • Impliquer en logique mathématique :

    Le verbe impliquer est utilisé pour exprimer le lien entre deux propositions, dans une phrase telle que « Si…, alors…, donc…, par conséquent… ». Le symbole logique « ⇒ » signifie « implique » :

    • A ⇒ B et B ⇒ C donc A ⇒ C
      (se lit : A implique B et B implique C; donc A implique C)

Rechercher par thèmes connexes

Vous voulez en apprendre davantage sur un thème abordé dans cette page? Cliquez sur un lien ci-dessous pour voir toutes les pages du Portail linguistique du Canada portant sur le thème choisi. Les résultats de recherche s’afficheront dans le Navigateur linguistique.

Date de modification :