Contenu de la page principale

chevaux/chevals

Pluriel de cheval

La graphie chevals est incorrecte et absente des dictionnaires. Chevaux est la seule graphie attestée comme pluriel de cheval.

Rumeurs liées au pluriel chevals

Plusieurs rumeurs selon lesquelles la graphie chevals aurait été correcte ont circulé pendant quelques années, notamment les trois suivantes :

  • Selon certains, l’Académie française aurait accepté la graphie plurielle en -als pour tous les mots en -al pendant une courte période dans les années 1980. Cela est faux.
  • D’autres ont avancé que le pluriel chevals provient des Rectifications de l’orthographe proposées en France en 1990; pourtant, il n’a jamais été question du pluriel des mots en -al dans les rectifications.
  • Enfin, l’origine la plus répandue de cette rumeur serait associée à une épreuve de français écrit du ministère de l’Éducation du Québec en 1998. Dans cette épreuve, les candidats avaient à rédiger une dissertation à partir d’un poème de Michel Garneau tiré d’un recueil publié en 1977 qui s’intitulait Les petits chevals amoureux. Les mots chevals et animals étaient cités dans le texte, et certains ont peut-être conclu un peu trop rapidement que ces pluriels étaient désormais acceptés.

Rechercher par thèmes connexes

Vous voulez en apprendre davantage sur un thème abordé dans cette page? Cliquez sur un lien ci-dessous pour voir toutes les pages du Portail linguistique du Canada portant sur le thème choisi. Les résultats de recherche s’afficheront dans le Navigateur linguistique.

Date de modification :