Contenu de la page principale

comparatiste

Dérivé de l’adjectif comparé, le mot comparatiste est substantif et adjectif.

  1. Comme substantif, il désigne la personne qui est, de par sa profession, spécialiste du droit comparé ou qui s’est donné pour vocation l’étude de ce droit ou la publication d’ouvrages en droit comparé. Un, une comparatiste. René David est un comparatiste renommé.

    Le comparatiste consacre son activité à l’étude scientifique de la comparaison des droits relevant des systèmes juridiques et des institutions juridiques de divers États ou groupes d’États. Il est historien. Spécialiste des droits nationaux et des situations juridiques, sa tâche consiste notamment à découvrir comment le droit, dans chaque système, leur donne une solution. Par la force des choses, Il est souvent activiste et contestataire, novateur et visionnaire. C’est nécessairement un constitutionnaliste. « Tout juriste est ou doit être un comparatiste. Il y gagnera une faculté d’approfondissement des notions fondamentales et une modestie à l’égard de son droit national. »

  2. Le mot comparatiste est aussi adjectif. Il qualifie ce qui relève du droit comparé, ce qui se rapporte à l’étude de ce droit. Avocat, juriste comparatiste. Analyse, colloque, culture, discussion, enseignement, esprit, étude, expérimentation, grille, journée, méthode, méthodologie, publication, recherche, réflexion, revue, synthèse, vision comparatiste.

Rechercher par thèmes connexes

Vous voulez en apprendre davantage sur un thème abordé dans cette page? Cliquez sur un lien ci-dessous pour voir toutes les pages du Portail linguistique du Canada portant sur le thème choisi. Les résultats de recherche s’afficheront dans le Navigateur linguistique.

Date de modification :