anéantir / anéantissement

Anéantir signifie réduire à néant, détruire, supprimer complètement. Dans le langage juridique, le verbe a le sens de faire disparaître entièrement tous les effets d’un acte, par exemple d’une loi, par l’abrogation, ou d’un acte de procédure, par la péremption. « La péremption est l’anéantissement des actes de procédure antérieurement accomplis lorsqu’un certain délai s’est écoulé sans qu’aucun acte ait été fait. » Anéantir un acte, une coutume, les effets d’un acte, un privilège, un usage. Anéantir la volonté.

Le rédacteur ou la rédactrice aurait intérêt à recourir à ce mot tant par mesure d’économie linguistique que par souci de rigueur terminologique et de perfection de style; de longues périphrases peuvent souvent être retranchées et remplacées par le substantif anéantissement ou le verbe anéantir, notamment dans certains membres de phrases où il est question de rendre un acte de procédure nul et de nul effet parce qu’un certain délai s’est écoulé sans que rien n’ait été accompli : anéantissement des actes de procédure.

Renseignements complémentaires

Rechercher par thèmes connexes

Vous voulez en apprendre davantage sur un thème abordé dans cette page? Cliquez sur un lien ci-dessous pour voir toutes les pages du Portail linguistique du Canada portant sur le thème choisi. Les résultats de recherche s’afficheront dans le Navigateur linguistique.

Date de modification :