Contenu de la page principale

adhérer

Adhérer change l’é en è devant une syllabe muette, sauf au futur et au conditionnel : ils adhèrent, j’adhérerai.

Lorsque le sujet d’adhérer est un nom de personne, le verbe a un sens abstrait et signifie, d’abord, se déclarer d’accord au sujet de qqch., notamment d’une idée, d’une doctrine. Adhérer à une politique, à un parti, à une opinion. « Le député qui appuie une notion n’est pas tenu d’adhérer à son principe. »

Adhérer a aussi le sens d’accepter qqch., d’acquiescer, de souscrire à ce qui est proposé : « L’assuré adhère aux conditions du contrat. » « La Cour pourra-t-elle adhérer à la thèse de la défense? » « Le Canada a demandé à adhérer au Pacte. » « Tous les États visés à l’article VIII peuvent adhérer à la présente Convention. »

On ne peut [adhérer] à sa propre opinion, mais on se maintient, on persiste dans son opinion. Ce verbe signifie également s’inscrire à une organisation, à un groupe : « Il a adhéré au parti. »

Dans le droit des biens, plus particulièrement pour les questions d’adhérence et d’atterrissement, adhérer s’emploie au sens de s’attacher par une union physique étroite à une chose. « L’alluvion doit adhérer à la rive et faire partie intégrante du fonds riverain. » « Il suffit qu’un atterrissement formé insensiblement dans le lit d’un fleuve adhère sous les eaux aux propriétés riveraines. »

Renseignements complémentaires

Rechercher par thèmes connexes

Vous voulez en apprendre davantage sur un thème abordé dans cette page? Cliquez sur un lien ci-dessous pour voir toutes les pages du Portail linguistique du Canada portant sur le thème choisi. Les résultats de recherche s’afficheront dans le Navigateur linguistique.

Date de modification :