Propre au domaine des sports, l’expression compter un but est un canadianisme. Il est correct de l’employer :

Ailleurs dans la francophonie, on dit marquer un but ou réussir un but. Inscrire un but est correct, mais moins répandu que marquer un but.