On entend par mots se désignant eux-mêmes les mots que l’on cite, dont on parle et à propos desquels on formule un énoncé.

On a le choix entre les guillemets et l’italique pour signaler un mot qui se désigne lui-même :

Italique

On met en italique les appellations de natures diverses introduites par des verbes comme appeler ou nommer :

Guillemets

Parfois, les mots dont on parle sont plutôt encadrés de guillemets :

Sens d’un mot

Pour indiquer le sens d’un mot, on recourt généralement aux guillemets. Dans ce cas particulier, il est plus clair de s’en tenir à l’italique pour citer le mot lui-même et de réserver les guillemets pour le sens, de manière à bien distinguer les deux :

Ni italique, ni guillemets

Toutefois, bien des auteurs n’emploient ni guillemets ni italique après ces verbes :

Certains font de même lorsqu’ils citent un mot en apposition :

Mais cette façon de procéder n’est pas vraiment à recommander, car elle peut parfois être source d’ambiguïté. Il y a une distinction à faire entre les deux exemples suivants :