Les deux graphies sont attestées : Philippe ou Philip.

Certains ouvrages de renommée préfèrent la graphie francisée Philippe, tandis que le guide des formules épistolaires de Patrimoine canadien, ouvrage de référence à la fonction publique fédérale, recommande la graphie anglaise Philip.

Le mot prince prend la minuscule devant le nom propre :

Tous ces titres sont corrects :

Dans les dictionnaires de noms propres, on trouve des renseignements sur le prince Philippe sous les termes :

Philippe de Grèce épousa la princesse Élisabeth en 1947, qui devint la reine Élisabeth II en 1952.

Dans la correspondance

Dans les échanges écrits et verbaux, on s’adresse au prince Philippe de la façon suivante :

Vedette (nom, titre et adresse du destinataire)

Son Altesse Royale le prince Philip, duc d’Édimbourg
Palais de Buckingham
Londres SW1A 1AA
Royaume-Uni

Appel

Altesse Royale,

Salutation

Je prie Votre Altesse Royale d’agréer l’expression de ma très haute considération.

Dans une conversation

On s’adresse au prince Philippe en utilisant le terme Altesse Royale.

Renseignements complémentaires

voir ROYAUTÉ et SOUVERAINS (FRANCISATION DES NOMS).