Origine et définition

Le mot ombudsman, apparu vers 1960, vient du suédois ombud (« délégué ») et man (« homme »).

Un ombudsman est une personne indépendante chargée de défendre les droits des citoyens en enquêtant sur les plaintes des gens contre les organismes publics ou de services du secteur privé.

Bien que certains ouvrages considèrent le mot ombudsman comme un anglicisme ou qu’il faut réserver son emploi à des contextes scandinaves ou anglo-saxons, il est largement répandu et implanté au Canada.

Exemples

On le rencontre notamment au gouvernement fédéral, dans les universités et dans des entreprises :

Autres équivalents au Canada

Au Québec, on rencontre aussi :

Exemples

Dans la francophonie

Ailleurs dans la francophonie, on emploie différents équivalents d’ombudsman, tels que :

Exemples

Pluriel

Au pluriel, on a le choix d’écrire :

Le pluriel ombudsmans est cependant préférable. En effet, un mot étranger qui finit par s’intégrer au vocabulaire français adopte les marques du français.

Renseignements complémentaires

Voir l’article « Ombudsmans? Ombudsmen? Le pluriel des mots d’origine étrangère. » de Robert Bellerive dans L’Actualité terminologique (repris dans les Chroniques de langue), vol. 32,  1 (1999).