Le tour accoster quelqu’un implique, selon certaines sources, une attitude cavalière, une sorte de sans-gêne. D’autres sources, par contre, l’admettent dans un sens neutre.

Dans le doute, on peut faire porter son choix sur un autre verbe, comme aborder.