L’adverbe alentour et le nom masculin alentours viennent de l’adverbe entour. Ce mot de l’ancien français (vers 1080) signifiait d’abord « tout autour » puis « à peu près ». Comme nom, il a pris le sens de « clôture » et de « housse pour protéger les meubles », puis celui d’« entourage d’une personne ». On retrouve ensuite le mot dans à l’entour de (locution prépositive) et dans à l’entour et d’alentour (locutions adverbiales), qui ont à leur tour donné alentour et alentours, que nous connaissons aujourd’hui.

Alentour et d’alentour

Toujours invariable, l’adverbe alentour (sans s final) signifie « dans l’espace environnant, tout autour ». On utilise aussi d’alentour dans le sens de « des environs » (et non d’à l’entour, qui est vieilli ou littéraire).

On doit se rappeler que l’adverbe ne peut modifier un nom. On doit éviter d’écrire les tentes alentour sont petites, qu’on pourrait corriger comme suit :

Alentour de/à l’entour de

Alentour de et à l’entour de sont considérés comme vieillis et littéraires. On dira donc autour de la ville plutôt que alentour ou à l’entour de la ville.

Alentours

Le nom alentours prend toujours la marque du pluriel. Il signifie « environs, lieux situés à proximité, lieux qui entourent un espace ».

Aux alentours de

La locution prépositive aux alentours de marque une approximation dans le lieu ou dans le temps. Elle remplace les locutions prépositives alentour de et à l’entour de (et sa variante d’à l’entour de), que l’on considère vieillies ou de style trop soutenu.