Malgré l’opposition de certains auteurs qui les considèrent comme des pléonasmes, haute altitude et basse altitude sont bien entrées dans l’usage :

Le nom altitude s’emploie aussi seul de façon absolue :