Dans le style juridique et administratif, de même que dans la langue littéraire, il arrive souvent que l’on place le sujet après le verbe, soit pour créer un effet d’insistance, soit parce que le sujet est d’une certaine longueur. On appelle ce procédé l’inversion du sujet. Le redoublement du sujet par un pronom en est une variante.

L’inversion du sujet, ou le redoublement du sujet par un pronom, peut être obligatoire, facultatif ou fautif après certains adverbes ou expressions.

Inversion obligatoire

L’inversion du sujet est obligatoire après :

Inversion facultative

Après les adverbes et expressions énumérés ci-dessous, l’inversion du sujet est très fréquente, mais pas obligatoire :

Inversion fautive

L’inversion du sujet est fautive après :

Ponctuation

Deux constantes se dégagent sur la ponctuation à employer dans les cas d’inversion du sujet :