L’emploi de l’apostrophe suivi du s, qui marque le possessif en anglais, est étranger au français.

En principe, les noms de raisons sociales perdent l’apostrophe s en français :

Cet usage est parfois boudé par certaines entreprises :