Emplois corrects

Bien que l’expression tous et chacun soit considérée par certains comme un pléonasme ou une impropriété à remplacer par tout un chacun, elle est admise et employée par des écrivains contemporains :

On ne peut pas condamner l’expression tous et chacun, mais on peut lui préférer tout un chacun, tous ou chacun :

Faute et solutions

On évite d’employer l’expression tous et chacun avec un complément déterminatif introduit par des. On emploiera plutôt :

Renseignements complémentaires

Voir l’article Mots de tête : « tous et chacun » de Frèdelin Leroux fils dans L’Actualité terminologique (repris dans Chroniques de langue), vol. 17,  4 (1984).