Abréviation

Le nom téléphone s’abrège en tél.

Au sens d’« appel téléphonique »

Au sens d’« appel téléphonique » ou de « communication téléphonique », téléphone est considéré comme une impropriété ou comme familier, quoique certains ouvrages québécois l’attestent sans réserve :

Il faut plutôt dire :

Certains ouvrages considèrent coup de téléphone comme familier, au même titre que coup de fil :

Au sens de « numéro de téléphone »

Bien que numéro s’emploie parfois seul dans le sens de « numéro de téléphone », téléphone employé seul dans ce sens est familier. Il est conseillé de le remplacer par numéro de téléphone ou numéro :

voir NUMÉRO.

Au sens d’« appareil téléphonique »

Le nom téléphone est synonyme d’appareil téléphonique et de poste téléphonique.

Au sens de « réseau téléphonique »

Téléphone peut aussi s’employer en parlant d’un réseau téléphonique, d’une installation de téléphonie, du moyen de communication :