Il ne faut pas confondre les mots bourré et bourrelés, qui sont deux paronymes, c’est-à-dire des mots qui se ressemblent mais qui n’ont pas le même sens.

Bourré de... signifie « entièrement plein de... » :

On dit correctement être bourré de complexes :

Mais on ne peut pas employer être bourré de remords, quoique cette dernière expression soit largement employée au Canada. La locution figée est plutôt être bourrelé de remords, qui provient de bourreau et signifie « être hanté ou torturé par le remords » :