Votre phrase risque-t-elle d’être mal interprétée, de faire ricaner le lecteur ou de le laisser perplexe?

Voici quelques exemples d’ambiguïtés qu’il vaut mieux éviter.

exemples de tournures ambiguës
Tournure à éviter Tournure plus claire
Le suspect a frappé violemment un vieil homme qui a été tué sur le coup et a pris la fuite.

Le suspect a pris la fuite après avoir frappé violemment un vieil homme, qui a été tué sur le coup.
Ou
Le suspect a frappé violemment un vieil homme, qui a été tué sur le coup, et a pris la fuite.

Le ministre a été accueilli chaleureusement par son homologue français. Il viendra d’ailleurs au Canada sous peu. Le ministre a été accueilli chaleureusement par son homologue français, qui viendra d’ailleurs au Canada sous peu.

Dans le premier cas, c’est l’assemblage des idées qui porte à confusion. On a l’impression que la même personne (le vieil homme) a été tuée puis s’est enfuie.

Dans le deuxième cas, l’antécédent du pronom il n’est pas clair. De qui parle-t-on exactement?

Bref, portez attention aux risques de confusion quand vous relisez votre texte. Au besoin, trouvez des tournures plus claires pour éviter que votre message laisse le lecteur perplexe… ou le fasse ricaner!