L’appel est la formule de salutation par laquelle on commence une lettre. Cette formule, qui varie selon le destinataire, figure contre la marge de gauche. Avant l’appel se trouve la vedette, c’est-à-dire l’adresse complète du destinataire inscrite au haut de la lettre (qu’on reproduira sur l’enveloppe), ainsi que l’objet, le cas échéant.

La formule d’appel ne comporte jamais d’abréviation, commence toujours par la majuscule et est suivie d’une virgule (et non du deux-points).

Formules d’appel courantes

Les formules d’appel les plus courantes sont :

Les formules Madame, Monsieur, ou Mesdames, Messieurs, peuvent s’écrire sur une même ligne ou sur deux lignes différentes, en plaçant les mots l’un au-dessous de l’autre :

ou

ou

Nom de famille

Dans la correspondance administrative, il n’est pas de mise de faire suivre le titre de civilité du nom de famille de la personne, dans la formule d’appel. On n’écrit pas : Madame Leblanc, ni Monsieur Demers, mais simplement Madame ou Monsieur.

Destinataire inconnu

Si la lettre est adressée à une entreprise ou à un organisme, et non à une personne en particulier, la formule d’appel qu’il convient d’utiliser est Mesdames, Messieurs.

Il est recommandé d’utiliser la formule Madame, Monsieur, si l’on ne connaît pas le nom de la personne à qui la lettre doit être adressée. On met Madame ou Monsieur si l’on ne connaît pas son sexe (dans le cas de prénoms épicènes tels que Claude, Dominique,Leslie ou Maxime).

On évite de se servir de la formule À qui de droit lorsqu’on ignore le nom de la personne qui lira la lettre. Cette expression peut toutefois être utilisée à l’intérieur d’une phrase pour désigner l’autorité :

Cher, Chère

On réservera l’adjectif cher/chère aux correspondants que l’on connaît bien :

Fonction

On recommande d’indiquer dans l’appel, s’il y a lieu, le titre ou la fonction officielle du destinataire :

Couple

Dans le cas d’une lettre adressée à un couple, on peut se servir de la formule d’appel Madame, Monsieur.

Dans la vedette, on pourra écrire :

ou

Les formules traditionnelles du type Monsieur et Madame Jean Simard, Monsieur le Juge et Madame Jean Simard sont à éviter.

De nos jours, l’usage veut que l’on indique les noms et prénoms tant de l’homme que de la femme :

On peut placer le nom de la femme indifféremment avant ou après le nom du mari :

Famille

Si l’on écrit aux membres d’une famille, la formule d’appel à employer est Mesdames, Messieurs.

Il n’y a pas de règle fixe en ce qui concerne la rédaction de la vedette. Les formules suivantes sont néanmoins acceptables :

Lettre à plusieurs personnes ayant la même adresse

Si l’on écrit à plusieurs personnes partageant la même adresse sans être membres d’une même famille, il faut mettre chaque nom sur une ligne séparée :

Monsieur Paul Dupré
Monsieur Jean Ménard
50, rue Langelier
Rouyn-Noranda (Québec) J9X 3L1

Enfant

Les ouvrages sont muets sur la question de la formule d’appel à employer lorsqu’on écrit à un enfant. Bien entendu, les titres Monsieur et Madame ne conviennent pas. On peut toujours employer le titre Mademoiselle pour les filles, mais il ne constitue pas un choix parfait car il n’existe pas d’équivalent pour les garçons.

Nous suggérons d’écrire le prénom de l’enfant précédé ou non de Cher/Chère, ou d’employer toute autre formule qui convienne à la situation :

Professeur

La formule d’appel à utiliser quand on s’adresse à un professeur est :

Dans la vedette, on écrit Madame ou Monsieur.

Avocat/notaire

La formule d’appel d’une lettre destinée à un avocat ou à un notaire est Maître, ou tout simplement Monsieur ou Madame. On utilise la même dans la vedette. L’abréviation de maître est Me (sans point abréviatif) au singulier et Mes au pluriel.

Renseignements complémentaires

Pour plus d’information sur la correspondance, voir LETTRE (RÉDACTION D’UNE LETTRE) et ADRESSE (RÈGLES D’ÉCRITURE).

On trouve d’autres formules d’appel et de salutation dans les articles FORMULES DE SALUTATION GÉNÉRALES, DIGNITAIRES FÉDÉRAUX (APPEL ET SALUTATION), CLERGÉ (APPEL ET SALUTATION) et FAMILLE ROYALE (APPEL ET SALUTATION).