En principe, le participe passé avec avoir est toujours invariable s’il est précédé du pronom en jouant le rôle de complément d’objet direct :

Il faut noter qu’on rencontre souvent l’accord en genre et en nombre dans l’usage, même dans les textes de grands écrivains.