Le tableau suivant présente une liste non exhaustive de types de difficultés et de particularités du français, accompagnées de leur définition et d’exemples.

difficultés et particularités du français
Type de difficulté ou de particularité Définition et exemples

acadianisme

voir ACADIANISMES (EXPRESSIONS DE L’ACADIE).

Mot ou expression propre au français employé en Acadie.

  • malaisé (= difficile)
  • s’émoyer (= s’informer, se renseigner)

amérindianisme

Mot ou expression emprunté à une langue amérindienne (autochtone).

  • maskinongé
  • achigan
  • poulamon

anacoluthe

voir ANACOLUTHE.

Rupture dans la construction d’une phrase où se côtoient, entre autres, deux propositions qui n’ont pas de lien entre elles.

  • En espérant recevoir de vos nouvelles bientôt, veuillez agréer, Monsieur, mes salutations distinguées.

Le sujet de la proposition En espérant… (l’auteur de la lettre : « je ») n’est pas le même que celui de la deuxième proposition commençant par veuillez… (le destinataire de la lettre : « vous »). Il vaut mieux écrire :

  • En espérant recevoir de vos nouvelles bientôt, je vous prie d’agréer…

anglicisme

Mot ou expression employé en français dont l’orthographe, la prononciation, la forme ou la syntaxe est propre à la langue anglaise :

  • canceller (annuler)
  • wiper (essuie-glace)
  • prendre une marche (faire une promenade; sous l’influence de l’anglais to take a walk)

Parmi les catégories d’anglicismes, on compte les anglicismes syntaxiques, lexicaux, sémantiques, graphiques et phonétiques.

voir ANGLICISMES PHONÉTIQUES.

Remarque : En France, un anglicisme n’est pas nécessairement un terme à éviter; il signifie « emprunt à l’anglais ».

anglicisme lexical; calque lexical

Mot ou groupe de mots traduit littéralement de l’anglais et dont la transposition n’est pas conforme au génie de la langue française :

  • se trouver dans l’eau bouillante (in hot water), au lieu de se trouver dans de beaux draps
  • machine reconditionnée (reconditioned), au lieu de machine remise en état ou remise à neuf

anglicisme syntaxique; calque de structure

voir ANGLICISMES SYNTAXIQUES.

Expression ou tournure grammaticale traduite littéralement de l’anglais et qui n’est pas conforme au génie de la langue française :

  • à date (to date), au lieu de jusqu’à maintenant, à ce jour
  • hors d’ordre (out of order), au lieu d’en panne
  • passé dû (past due), au lieu d’échu, de périmé

archaïsme

Mot, expression, tournure ou sens qui n’a plus cours, qu’on n’utilise plus :

  • à cause que est vieilli, il faut dire parce que
  • postillon est devenu facteur

barbarisme

voir BARBARISMES.

Faute grossière de langage, emploi de mots inventés ou déformés. Un barbarisme veut aussi dire « utilisation d’un mot dans un sens qu’il n’a pas » :

  • aréoport (au lieu d’aéroport)
  • ils sontaient (au lieu d’étaient)
  • bourrée de remords (au lieu de bourrelée de remords)

Les termes barbarisme, impropriété et paronyme ont des sens très rapprochés.

canadianisme

Mot ou expression propre au français employé au Canada :

  • motoneige
  • débarbouillette
  • recherchiste

Un québécisme est un canadianisme.

emprunt

voir EMPRUNTS À DES LANGUES ÉTRANGÈRES.

Mot ou expression emprunté à une autre langue pour désigner une réalité nouvelle :

  • acajou
  • pizza
  • baseball

emprunt injustifié

Emprunt faisant double emploi avec un mot qui existe déjà dans la langue d’arrivée pour désigner la même réalité :

  • bumper pour pare-chocs
  • coconut pour noix de coco

faux ami

Mot qui ressemble par la forme à un mot d’une autre langue (souvent l’anglais, au Canada), mais dont les sens diffèrent :

  • définitivement (pour de bon), definitely (sans aucun doute)

Un faux ami est un type d’anglicisme à éviter. Par exemple, caméra n’a pas le sens d’appareil photo. En français, caméra n’a que le sens d’« appareil pour filmer », tandis que le mot anglais camera a les deux sens : « appareil photo » et « appareil pour filmer ».

homonyme; homophone; homographe

voir HOMONYME/HOMOGRAPHE/HOMOPHONE.

Mots de prononciation identique et de sens différents, qu’ils soient de même orthographe (homographe) ou non. Le terme homophone (mots de même prononciation) est à peu près synonyme de homonyme

  • homophones : saut, seau, sceau et sot
  • homographes : son (adjectif possessif) et son (bruit)

Les homographes non homophones (le couvent, elles couvent) ne sont pas des homonymes parce qu’ils ne se prononcent pas de la même façon.

impropriété

Mot employé incorrectement :

  • rabattre les oreilles (au lieu de rebattre les oreilles)

Les barbarismes et les paronymes sont des impropriétés au sens large.

néologisme

Mot créé pour nommer une réalité nouvelle ou désigner le sens nouveau d’un mot :

  • internaute
  • clavardage
  • kiosque (au sens de stand)

paronyme

Mots qui ont des prononciations très semblables mais des sens différents et qui peuvent être confondus :

  • éminent/imminent

Les termes barbarisme, impropriété et paronyme ont des sens très rapprochés.

Pléonasme

voir PLÉONASME.

Mots ayant le même sens répétés inutilement, mots redondants :

  • monter en haut
  • prévoir à l’avance

québécisme

Mot ou expression propre au français québécois :

  • magasiner
  • poudrerie (au sens de « neige chassée par des rafales de vent »)

Un québécisme est aussi un canadianisme.

régionalisme

Mot, tournure ou expression propre à une région, à un pays ou à un peuple.

  • marier

Le verbe marier est employé au sens d’« épouser » en Belgique, en Suisse, au Canada et dans le nord de la France.

solécisme

voir SOLÉCISME.

Construction de phrase non conforme aux règles de grammaire.

  • le livre que j’ai besoin (plutôt que : dont j’ai besoin)

zeugme

Erreur de style qui consiste à utiliser ensemble des mots ou des groupes de mots qui se construisent différemment :

  • J’entre et je sors de la maison.

Les verbes entrer et sortir se construisent avec des prépositions différentes, soit dans et de. Il faut dire :

  • J’entre dans la maison et j’en sors.