Majuscule/minuscule

Les odonymes (ou noms des voies de communication) sont composés d’un terme générique (rue, avenue, boulevard, chemin, etc.) suivi d’un ou de plusieurs termes spécifiques :

Générique

Le générique commence habituellement par une minuscule dans une adresse figurant dans une lettre :

Remarque : Les adresses inscrites sur une enveloppe ou un colis s’écrivent tout en majuscules - voir l’article ADRESSE SUR UNE ENVELOPPE OU UN COLIS (RECOMMANDATION LINGUISTIQUE DU BUREAU DE LA TRADUCTION).

Le générique commence aussi par une minuscule quand on le cite à l’intérieur d’un texte :

Sur un panneau de signalisation ou d’affichage (telle une plaque de rue), sur une carte, dans un graphique, une liste ou un tableau, quand on cite le nom d’une voie de communication sans numéro municipal :

Cependant, que ce soit dans une lettre ou sur un panneau de signalisation,

Par ailleurs, rappelons que l’élément générique d’un odonyme doit toujours accompagner l’élément spécifique. On n’écrit pas : 70, Crémazie, mais 70, boul. Crémazie.

Spécifique

Dans une adresse inscrite dans une lettre, les principaux éléments du spécifique prennent la majuscule :

Les déterminants (le, la, l’, les, du, des) et les particules de liaison (à, de) prennent ordinairement la minuscule. Toutefois, ils prennent une majuscule s’ils font partie d’un nom de famille ou s’ils sont les premiers constituants du spécifique :

Trait d’union au spécifique

On sépare par des traits d’union les éléments du spécifique, sauf pour ce qui est des déterminants et des particules de liaison placés en tête du spécifique, lesquels ne sont pas suivis d’un trait d’union :

Nom d’une personne

L’usage sanctionné par la Commission de toponymie du Québec veut que, dans les noms de rues dont le spécifique est formé du nom complet d’une personne, on mette un trait d’union entre le prénom et le nom :

Toutefois, on ne met pas de trait d’union après une particule nobiliaire (de, de la, du) ou un déterminant (le, la) qui sont les premiers constituants d’un nom de famille :

(Voir ci-dessus en ce qui concerne l’usage de la majuscule dans ces odonymes.)

Spécifique en anglais

De plus, quand le spécifique est tout en anglais, on n’utilise pas de trait d’union entre les éléments qui le composent, sauf s’il s’agit d’une désignation commémorant une personne :

Prépositions

De

L’usage le plus suivi dans la désignation des rues, des places et des établissements est le suivant :

La Commission de toponymie du Québec fait observer que les déterminants et particules de liaison sont fréquemment omis quand l’usage courant ou la tradition historique les ignorent :

Dans/sur

On dit correctement :

Exemples

La répartition des emplois de dans et sur n’obéit à aucune règle logique.

On peut dire simplement :

Le tour sur la rue s’emploie dans des expressions telles que « donner sur la rue », « avoir vue sur la rue » :

Renseignements complémentaires

Voir NOMS DE PERSONNES (TRAIT D’UNION) et ADRESSE (RÈGLES D’ÉCRITURE).