Le texte qui suit présente les règles d’écriture des adresses figurant dans une lettre, sur une carte professionnelle, dans un bloc-signature et sur un panneau de signalisation.

Il est recommandé d’appliquer les règles énoncées ci-dessous :

Pour connaître les règles d’écriture des adresses qui servent à la livraison du courrier, soit celles figurant sur les enveloppes et les colis, consultez l’article ADRESSE SUR UNE ENVELOPPE OU UN COLIS (RECOMMANDATION LINGUISTIQUE DU BUREAU DE LA TRADUCTION).

Disposition des éléments

Il convient de présenter les éléments de l’adresse en allant du particulier au général :

Titre de fonction du destinataire

Dans la vedette d’une lettre, il est d’usage d’indiquer, sous le nom du ou de la destinataire, son titre de fonction :

Madame Julie Tremblay
Directrice générale
Service des communications

Numéro municipal

Dans une lettre, le numéro municipal est toujours suivi d’une virgule :

Voie de communication (odonyme)

Remarque : L’information qui suit est un résumé des règles relatives à l’écriture des noms de voie de communication. Pour obtenir des renseignements plus détaillés, consultez l’article RUE, AVENUE, BOULEVARD ET AUTRES ODONYMES.

Le terme générique qui désigne la voie de communication (ou odonyme), comme rue, avenue, boulevard, place, chemin, etc., s’écrit en toutes lettres et tout en minuscules. L’élément spécifique qui suit le nom de la voie de communication prend toujours la majuscule :

Lorsque le générique est précédé d’un adjectif ordinal (tel que 1re ou 15e), il prend une majuscule :

L’adjectif ordinal qui précède le générique peut aussi s’écrire en toutes lettres, avec une majuscule :

Lorsque le générique est placé après le spécifique, tous deux prennent la majuscule :

Par ailleurs, si l’élément spécifique est composé de plusieurs termes, ces termes sont généralement réunis par un trait d’union :

Il convient de toujours écrire le nom de la voie de communication en toutes lettres. Ainsi, on n’écrit pas 567, St-Jean mais plutôt 567, rue St-Jean.

Point cardinal

Le point cardinal prend la majuscule initiale lorsqu’il suit le nom de la rue. Les abréviations correspondantes (E., O., S., N.) peuvent être utilisées si l’espace est insuffisant :

Bureau, appartement et étage

Les adresses de la fonction publique comportent souvent un numéro de bureau ou d’étage. Dans ce sens, les termes chambre et suite sont des calques de l’anglais et sont par conséquent à éviter. On indique le bureau et l’étage sur la même ligne que le nom de la rue ou, si l’on manque d’espace, sur la ligne précédente :

Case postale/boîte postale

Pour des renseignements relatifs à l’indication de la case postale dans une adresse, voir CASE/BOÎTE POSTALE.

Ville et province/territoire

Le nom de la ville, ou de la municipalité, s’écrit au long avec une majuscule initiale aux divers éléments de l’appellation. Il est recommandé de respecter la forme officielle qui a été établie pour ce nom. Les toponymes (noms de lieux) n’ont, sauf exception, qu’une seule forme officielle.

On écrit également le nom de la province ou du territoire en toutes lettres, à côté du nom de la ville, entre parenthèses :

Remarque : Au Canada, seuls quelques noms de villes ont une forme officielle dans l’autre langue. Ainsi, St. John’s (Terre-Neuve-Labrador) et Saint John (Nouveau-Brunswick) ne se traduisent pas. La forme française Saint-Jean, bien que passée dans l’usage, n’a aucun statut officiel. Pour plus de renseignements à ce sujet, voir NOMS GÉOGRAPHIQUES DU CANADA (TRADUCTION).

Exceptionnellement, si l’espace est restreint, il est possible d’abréger les noms des provinces et des territoires. Voir les abréviations à utiliser dans l’article PROVINCES ET TERRITOIRES DU CANADA.

Code postal

Le code postal constitue le dernier élément de l’adresse et figure sur la même ligne que le nom de la municipalité et celui de la province, dont il est séparé par deux espaces. La règle vaut même lorsque la mention « Canada » figure dans l’adresse. Si l’on manque de place, on peut inscrire le code postal sur une ligne distincte.

Exemples d’adresses complètes (dans une lettre)

Nom du pays

Envois au Canada

On n’inscrit pas la mention « Canada » dans l’adresse d’un destinataire canadien à qui l’on écrit à partir du Canada.

Envois destinés à l’étranger

Dans l’adresse de l’expéditeur figurant sur la lettre, on inscrit la mention « Canada » seulement si l’envoi est destiné à l’étranger.
Dans l’adresse du destinataire figurant sur la lettre, on inscrit le nom du pays de destination seulement si l’envoi est destiné à l’étranger. On met le nom du pays seul sur la dernière ligne de l’adresse, en majuscules.

Pour plus de renseignements sur les envois destinés à l’étranger, voir ADRESSE INTERNATIONALE.

Adresse dans le corps d’une lettre ou d’un texte

Si l’on doit inscrire une adresse dans le corps de la lettre (ou dans un texte suivi) à l’horizontale, on sépare les éléments par des virgules, sauf le code postal qui est séparé de la mention de la province ou du territoire par deux espaces. De plus, de part et d’autre de la mention de la province ou du territoire, les parenthèses tiennent lieu de ponctuation :

L’entreprise, exploitée sous la raison sociale Distribution Pierre Simon, était située au 300, rue Laval, bureau 22, Gatineau (Québec)  J8Y 5W2.

Si l’on indique une adresse dans le corps d’un texte et que cette adresse est destinée à être retranscrite sur une enveloppe ou un colis, on la présente alors à la verticale, en respectant les règles d’écriture énoncées dans l’article ADRESSE SUR UNE ENVELOPPE OU UN COLIS (RECOMMANDATION LINGUISTIQUE DU BUREAU DE LA TRADUCTION).

Renseignements complémentaires

Voir ADRESSE SUR UNE ENVELOPPE OU UN COLIS (RECOMMANDATION LINGUISTIQUE DU BUREAU DE LA TRADUCTION), FORMULES D’APPEL GÉNÉRALES, PROVINCES ET TERRITOIRES DU CANADA, NOMBRES ORDINAUX, POINTS CARDINAUX et RUE, AVENUE, BOULEVARD ET AUTRES ODONYMES.