L’expression la question de savoir est introuvable dans les ouvrages. On la rencontre pourtant dans des quotidiens réputés :

Cette construction lourde peut être aisément remplacée par demander, se demander si, ou par une interrogation directe :

La question se pose de savoir si

De même, l’expression La question se pose de savoir si peut avantageusement être remplacée, suivant le contexte, par :