Le nom réveille-matin (et non : réveil-matin) est considéré comme vieilli au sens de « réveil », soit un appareil indiquant l’heure muni d’une sonnerie ou de la radio qui se déclenche automatiquement à une heure prédéterminée pour réveiller une personne endormie.

On emploie aujourd’hui son synonyme réveil. Ces termes traduisent alarm clock.

On écrit au pluriel :

Au besoin, on peut préciser en employant radioréveil ou radio-réveil (clock radio) pour désigner l’appareil radio muni d’un réveil.

Au pluriel, on écrit :

Le nom réveil-radio est également attesté, mais n’est pas employé au Canada.

Le réveille-matin, ou euphorbe réveille-matin, est aussi une mauvaise herbe.