C’est à tort, sous l’influence de l’anglais stamp, qu’on utilise le terme étampe dans le sens d’« instrument utilisé pour marquer des documents » ou « marque faite par l’instrument ».

On doit plutôt employer cachet, timbre ou tampon :

Ces fournitures de bureau se présentent généralement sous forme d’une petite plaque de métal recouverte de caoutchouc et munie d’une poignée, et peuvent servir à attester la provenance ou la date de réception des documents.

Elles s’utilisent avec un coussinet imprégné d’encre appelé tampon encreur, lequel désigne également la boîte contenant le coussinet.

Estampe

Les mots étampe et estampe ne sont pas tout à fait synonymes, sauf lorsqu’ils désignent l’outil servant à percer de trous les fers d’un cheval.

Ils désignent également un outil servant à marquer dans divers métiers comme en bijouterie, ferronnerie, serrurerie ou poterie, mais leur sens diffère :

Dans le sens d’« image imprimée », estampe peut être synonyme de gravure, lithographie eau-forte, burin :

Il est aussi employé dans le sens d’« image destinée à illustrer un texte ». Il est alors synonyme d’illustration :

Estampille

L’estampille est synonyme de cachet, timbre, tampon ou oblitération. Elle tend à revêtir un caractère officiel uniquement. Elle garantit l’authenticité ou l’origine d’un produit, d’une œuvre d’art, d’un document ou sert à attester le paiement de droits fiscaux :

Renseignements complémentaires

Pour plus de renseignements, voir ÉTAMPER.